Les notes des GP de F1 depuis 2008

Page 7 of 8 Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Next

View previous topic View next topic Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 5:11 pm

Hmmm pour moi les ravitos en essence n'ont rien à faire en F1.

Je veux pas voir une course de dératés avec 3 sprints de 100km où le moindre dépassement est miraculeux.

Je me suis bien fait chier en 2007 ou 2009 par exemple. 2008 était pas mal mais sans plus lorsque les SC intervenaient.

La dernière saison vraiment bien avec les ravitos c'est 2006.

Regretter les ravitos en essence c'est penser que la F1 n'a pas existé sans. Pour avoir vu les GP de 1994, 2005 ou 1995 le vrai facteur déterminant dans le spectacle c'est la distance de freinage. + La vivacité des voitures.

Les ravitos en essence c'est bien mais à condition de mettre des SC à l'américaine et des voitures lourdes et puissantes (comme en 1995 par exemple). Ou alors remettre des freins en aciers pour rallonger les distances de freinage.

Si c'est pour revoir des courses comme en 2007 très peu pour moi.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Docky on Sat Apr 04, 2015 5:21 pm

Après le problème du DRS, aussi, c'est l'abondance.
C'est con, mais on a trop de dépassement, du coup, on les apprecie même plus. C'est devenu la norme.

C'est également pour ça que l'on aura toujours des GP chiants, c'est un peu comme les temps plus faible dans un film, ou les épisodes de transition ailleurs. C'est pour mieux apprécier LE GP culte. Cela fait parti du jeu.

Il faut que la F1 apprenne à croire que ce n'est pas la quantité qui fait le bonheur. Par contre, il convient de laisser croire que tout est possible même dans une course ennuyeuse : des possibles erreurs de pilotages, une stratégie qui foire, des solutions mécaniques un peu extrême pouvant jeter un doute sur la fiabilité, se dire qu'une course ne stoppera pas dès qu'il pleut un peu...

Pour cela, il faut donc des F1 où le pilote reprend encore plus ses droits, il faut laisser une certaine liberté technique aux équipes que ce soit sur le plan stratégique (libre choix des pneus, par exemple) ou technique.
avatar
Docky

Messages : 38714
Points : 79761
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 26
Localisation : Entre Plan de Cuques, Allauch et Cassis.

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 5:43 pm

Docky wrote:Après le problème du DRS, aussi, c'est l'abondance.
C'est con, mais on a trop de dépassement, du coup, on les apprecie même plus. C'est devenu la norme.

C'est également pour ça que l'on aura toujours des GP chiants, c'est un peu comme les temps plus faible dans un film, ou les épisodes de transition ailleurs. C'est pour mieux apprécier LE GP culte. Cela fait parti du jeu.

Il faut que la F1 apprenne à croire que ce n'est pas la quantité qui fait le bonheur. Par contre, il convient de laisser croire que tout est possible même dans une course ennuyeuse : des possibles erreurs de pilotages, une stratégie qui foire, des solutions mécaniques un peu extrême pouvant jeter un doute sur la fiabilité, se dire qu'une course ne stoppera pas dès qu'il pleut un peu...

Pour cela, il faut donc des F1 où le pilote reprend encore plus ses droits, il faut laisser une certaine liberté technique aux équipes que ce soit sur le plan stratégique (libre choix des pneus, par exemple) ou technique.


Sauf que FFFF vient nous dire que les ravitos apportaient de l'excitation et du suspense.

Désolé mais c'est faux, 80% du temps tout était réglé dans du papier à musique.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 5:46 pm

L'erreur dans l'abandon des ravito en essence a été de croire que ça irait forcer les pilotes à dépasser en piste. Or on se rend compte que les pilotes ne sont pas là à enfiler des perles et que s'ils ont la possibilité de doubler, ils le feront. Le problème de 2007 était avant tout que les voitures n'arrivaient pas à se suivre pour espérer dépasser en piste. Du coup au moins les ravitos permettaient de débloquer la situation insoluble... ensuite les McLaren et Ferrari étaient dans un autre monde par rapport à la concurrence, les écarts étaient bien plus resserrés.

Cependant le raisonnement global est bien plus complexe que cela en fait, je trouve dommage de rester dans une telle linéarité. Pour comprendre il faut se poser la question : Pourquoi les notes des gp comme Melbourne ont chuté depuis un certain temps au lieu de rester stable ? Pour moi il y a une raison simple : Les ravito permettaient aux écuries de tête d'avoir un panachage de stratégies qui, à défaut d'avoir des dépassements en piste, permettaient au moins de faire un minimum d'animation.

Avant, lorsqu'on ravitaillait on était significativement plus lent que les pilotes qui n'avaient pas encore ravitaillé, donc ce n'était pas réellement important l'endroit où on sortait des stands, maintenant lorsqu'on rentre aux stands pour mettre des pneus neufs on est significativement plus rapide que les pilotes toujours en piste, et donc la position où on ressort a une importance. Du coup  le problème se pose dans les circuits où le DRS n'est pas totalement efficace, les pilotes attendent d'avoir créé un écart suffisant sur les pilotes à stratégie décalée Du coup, en plus de la difficulté à dépasser, les courses ressemblent qu'à une gestion des pneus pour attendre au maximum le bon moment pour ravitailler.... tout ceci uniquement à cause de l'abandon des ravitos.

La FIA a tenté par plusieurs pirouettes de solutionner se problème, notamment en imposant aux pilotes d'utiliser les deux spécifications des pneus et en obligeant les écuries à chausser les pneus de Q2 pour le départ de la course. En faisant ça elle avait espoir que des gens en Q3 irait mettre des pneus durs devant l'abrasivité de la piste... et c'est sans doute ce qui se serait passé en Malaisie s'il n'avait pas plu.... hélas pour la FIA cette éventualité ne s'est que très rarement produite. Mais toutes les tentatives de la FIA depuis 2011 ont œuvré à restaurer du panachage stratégique dans les quelques pilotes en tête pour avoir des courses plus intéressantes.


Last edited by FFFF on Sat Apr 04, 2015 5:50 pm; edited 1 time in total

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 5:49 pm

Big one wrote:
Docky wrote:Après le problème du DRS, aussi, c'est l'abondance.
C'est con, mais on a trop de dépassement, du coup, on les apprecie même plus. C'est devenu la norme.

C'est également pour ça que l'on aura toujours des GP chiants, c'est un peu comme les temps plus faible dans un film, ou les épisodes de transition ailleurs. C'est pour mieux apprécier LE GP culte. Cela fait parti du jeu.

Il faut que la F1 apprenne à croire que ce n'est pas la quantité qui fait le bonheur. Par contre, il convient de laisser croire que tout est possible même dans une course ennuyeuse : des possibles erreurs de pilotages, une stratégie qui foire, des solutions mécaniques un peu extrême pouvant jeter un doute sur la fiabilité, se dire qu'une course ne stoppera pas dès qu'il pleut un peu...

Pour cela, il faut donc des F1 où le pilote reprend encore plus ses droits, il faut laisser une certaine liberté technique aux équipes que ce soit sur le plan stratégique (libre choix des pneus, par exemple) ou technique.


Sauf que FFFF vient nous dire que les ravitos apportaient de l'excitation et du suspense.

Désolé mais c'est faux, 80% du temps tout était réglé dans du papier à musique.
Bon j'ai répondu sans lire ce message là.
Je pense que tu devrais lire plus en profondeur ce que je dis et voir que je ne fais que répondre à une question : Expliquer pourquoi les notes diminuent dans certains gp, ceux qui sont historiques. Je ne dis pas que les ravito en essence apportent excitation et suspens.... je dis que leur abandon a une responsabilité dans la chute des notes des circuits où il est difficile de doubler.


Last edited by FFFF on Sat Apr 04, 2015 5:51 pm; edited 1 time in total

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by gavroche on Sat Apr 04, 2015 5:51 pm

FFFF wrote:En fait on oublie souvent qu'en 2011 le DRS n'est pas venu seul... on a eu l'arrivée en 2011 de Pirelli mais surtout l'abandon des ravitaillements en essence. En fait j'ai l'impression que c'est ce dernier événement qui a radicalement fait changer la physionomie de la course en faisant passer d'une course de sprint à une course de gestion et qui a contribué à réduire le spectacle moyen en F1. Et du coup il a été nécessaire d'inventer un tas de trucs pour compenser : DRS, pneus qui se dégradent etc...

Mais pour moi, comme je le disais d'ailleurs lorsqu'il était question de discuter de cet abandon des ravito par le passé, c'est vraiment le pivot qui a influé sur le spectacle en F1... tout le reste n'est que tentative pour rattraper ce que l'abandon des ravito a fait perdre.

L'abandon des ravitaillements était déjà là en 2010. Ça ne s'est pas trop ressenti comme on a eu pas mal de courses soit troublées par la pluie soit par le SC (d'ailleurs j'ai toujours eu l'impression qu'ils avaient le SC facile cette saison là) et qu'on avait une bataille incroyable pour le championnat.

Et oui en perdant les ravitaillements on a perdu le petit levier d'excitation stratégique qui persistait dans des courses qui paraissent ternes, le fait que Melbourne 2015 et Sotchi 2014 soient si mal notés avec leurs pneus en bois qui ne donnaient aucune vraie possibilité de diversité stratégique semble bien l'indiquer, le spectacle n'a pas été perdant à mon sens, c'est plus la perception que l'on en a. Et on a également perdu l'impression que les pilotes poussent leur machine au maximum, pour moi c'est relativement secondaire, mais je sais que pour d'autres fans c'est très important.

Docky wrote:Rien à voir, mais quand je vois ce tableau, je constate que depuis 2011, on a eu qu'une seule course de "Pluie".
Suzuka l'an passé, et ça s'est fini tragiquement...

D'ailleurs, alors qu'à l'époque il y'avait de nombreux débats sur le forum pour savoir quels étaient les "rainmasters", aujourd'hui ces débats n'existent plus du tout devant la rareté des courses sous la pluie.

C'est vrai que depuis 2008 on a eu que 5 courses 100 % pluie (Silverstone 2008, Monza 2008, Shanghai 2009, Yeongam 2010, Suzuka 2014), entre la météo relativement clémente le dimanche (depuis 2-3 ans j'ai l'impression que quand ça tombe c'est souvent le samedi) et le fait que la FIA tarde un peu à reprendre les courses (et je crois qu'avec l'accident de Suzuka ils seront encore plus prudents pendant minimum un an ou deux).

D'ailleurs les courses en conditions variables ont souvent de bien meilleures notes que les 100 % pluie (à part Silverstone 2008 qui est 4e au global), je pense que d'un certain point de vue ça confirme ce que disait FFFF à l'occasion de divers débuts de courses sur piste mouillée, c'est bien plus le changement de conditions climatiques que la pluie en elle même qui apporte un peu plus de piment à la course.

Docky wrote:Autre chose, pour relativiser les excellentes analyses de Gavroche, c'est qu'il faut tenir compte du cas de LA course exceptionnelle ou complètement folle. C'est le cas notamment de Spa ou Interlagos qui en 2008 par exemple, ont offert peut être les finish les plus dingues des 10 dernières années à cause d'une folle météo. Mais en soit, je ne trouve pas que l'on ait de mauvaises courses encore aujourd'hui. Idem pour Montréal, c'est quand même pas évident de maintenir une moyenne à 16, DRS ou pas. Ces 3 circuits restent quand même des musts de la saison.

Et oui, ça reste la faiblesse du tableau, les moyennes ne portent que sur 2 ou 3 courses, facile d'avoir une anomalie statistique dans le lot.
Cependant Spa manque quand même d'une course vraiment emballante post-DRS. Les 3 courses pré-DRS sont toutes devant les 4 courses post-DRS au classement global et Interlagos aurait du avoir l'édition 2012 pour compenser, mais les 3 autres étant très moyennes, la baisse me parait hélas logique.
Par contre, pour Montréal, bien sûr que c'est extrêmement dur de garder une moyenne de 16.5, ça reste quand même le 2e circuit sur la période post-DRS seule, c'est une grosse limite du classement (pour ça que j'ai gardé les couleurs dans les deux colonnes de notes).

Big one wrote:Je me suis bien fait chier en 2007 ou 2009 par exemple. 2008 était pas mal mais sans plus lorsque les SC intervenaient.

La dernière saison vraiment bien avec les ravitos c'est 2006.

2008 ce n'était pas que les SC (avec la règle qui foutait bien la merde), il y a aussi eu la pluie qui tombait très souvent et parfois au meilleur moment (Spa et Interlagos). J'ai l'impression qu'ils ont écoulé en un an le stock de circonstances dingues de dix ans.

Docky wrote:Pour cela, il faut donc des F1 où le pilote reprend encore plus ses droits, il faut laisser une certaine liberté technique aux équipes que ce soit sur le plan stratégique (libre choix des pneus, par exemple) ou technique.

Je crois que le libre choix des pneus est une fausse bonne idée, on a vu avec les Bridgestone de 2010 que les équipes favorisent souvent les options conservatrices (presque pas une stratégie à deux arrêts de la saison alors que le show de Kubica à Singapour montre que ce n'était pas si absurde), je crains qu'on se retrouve avec plein de copies de Melbourne.
avatar
gavroche

Messages : 5943
Points : 14517
Date d'inscription : 2011-08-23
Age : 26

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 5:55 pm

FFFF wrote:L'erreur dans l'abandon des ravito en essence a été de croire que ça irait forcer les pilotes à dépasser en piste. Or on se rend compte que les pilotes ne sont pas là à enfiler des perles et que s'ils ont la possibilité de doubler, ils le feront. Le problème de 2007 était avant tout que les voitures n'arrivaient pas à se suivre pour espérer dépasser en piste. Du coup au moins les ravitos permettaient de débloquer la situation insoluble... ensuite les McLaren et Ferrari étaient dans un autre monde par rapport à la concurrence, les écarts étaient bien plus resserrés.


Oui mais comment veux-tu avoir du spectacle lorsque les pilotes sprintent comme des dératés pendant 100Km, just saying....

Moi ce que je vois surtout c'est que le spectacle est une notion bien subjective.

On voit bien que le fan de la F1 du début des années 1998 - 2008 principalement de Ferrari ou Mclaren n'a pas digéré l'évolution de la F1.

Moi le Gp de Melbourne en 2007 je trouve qu'il était bien 3 fois plus chiant que celui de cette année.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 5:57 pm

Big one wrote:
FFFF wrote:L'erreur dans l'abandon des ravito en essence a été de croire que ça irait forcer les pilotes à dépasser en piste. Or on se rend compte que les pilotes ne sont pas là à enfiler des perles et que s'ils ont la possibilité de doubler, ils le feront. Le problème de 2007 était avant tout que les voitures n'arrivaient pas à se suivre pour espérer dépasser en piste. Du coup au moins les ravitos permettaient de débloquer la situation insoluble... ensuite les McLaren et Ferrari étaient dans un autre monde par rapport à la concurrence, les écarts étaient bien plus resserrés.


Oui mais comment veux-tu avoir du spectacle lorsque les pilotes sprintent comme des dératés pendant 100Km, just saying....
Désolé j'ai écourté ton msg que pour sortir cette phrase très importante.

Le spectacle n'est pas qu'une notion de dépassement.... regarde les avis des gens, beaucoup reprochent que la F1 ne soit devenue qu'une question de gestion de pneus (et de moteurs) et que ça détériore le spectacle

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 6:02 pm

FFFF wrote:
Big one wrote:
FFFF wrote:L'erreur dans l'abandon des ravito en essence a été de croire que ça irait forcer les pilotes à dépasser en piste. Or on se rend compte que les pilotes ne sont pas là à enfiler des perles et que s'ils ont la possibilité de doubler, ils le feront. Le problème de 2007 était avant tout que les voitures n'arrivaient pas à se suivre pour espérer dépasser en piste. Du coup au moins les ravitos permettaient de débloquer la situation insoluble... ensuite les McLaren et Ferrari étaient dans un autre monde par rapport à la concurrence, les écarts étaient bien plus resserrés.


Oui mais comment veux-tu avoir du spectacle lorsque les pilotes sprintent comme des dératés pendant 100Km, just saying....
Désolé j'ai écourté ton msg que pour sortir cette phrase très importante.

Le spectacle n'est pas qu'une notion de dépassement.... regarde les avis des gens, beaucoup reprochent que la F1 ne soit devenue qu'une question de gestion de pneus (et de moteurs) et que ça détériore le spectacle

C'est pas que des dépassements, ce sont aussi des erreurs car on atteint vite les limites du matériel.

Pour moi la saison référence en termes de spectacle en F1 c'est 1995.

Y'avait plusieurs recettes :

- des pneus en bois avec 0 grip
- des voitures plus lourdes
- des voitures instable au niveau du grip
- des soucis de freins
- des soucis de conso
- des voitures inertes
- des écarts moteurs

Ok pour les ravitos en fuel mais hors de question de revoir des F1 qui ont 0 usures moteurs , pneumatiques et de freins, et trop vives. Aussi laisser vivre les moteurs comme on le voit actuellement avec des écarts.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 6:16 pm

J'avais écris un post à ce propos je ne sais où. Il y a un mouvement qu'on ne pourra pas contrôler et qui est forcément détériorant pour le spectacle : L'augmentation du professionnalisme en F1 et des techniques employées.
Ce ne sont pas les freins en aciers ou la distance de freinage qui étaient DIRECTEMENT générateurs de spectacle selon moi, mais le fait que la F1 d'avant n'était pas aussi "parfaite" que maintenant. Les circuits étaient bosselés, la mécanique n'était pas aussi bien huilée, la préparation des pilotes ne s'apparentaient pas à un entraînement commando. Or, côté écuries et pilotes, Ferrari et Schumacher ont apporté un modèle de préparation mécanique et humain dans les années 2000 qui est devenu la norme désormais. Les circuits sont devenus des surfaces parfaites, sans aucun défaut, même Interlagos a été assaini ! Or j'estime que ce mouvement déteriore forcément le spectacle "de base" (pas dépendant de conditions exceptionnelles) d'année en année.... mais ça on n'y peut rien. On ne va pas empêcher les pilotes à bien se préparer ! On ne va pas empêcher les écuries de chercher la fiabilité absolue. On ne va demander à Tilke de créer des circuits avec un mauvais revêtement.
Mais c'est pour cela que la FIA instaure un règlement moteur si compliqué à maîtriser et diminue au maximum le nombre d'essais accordé.... afin d'introduire une faillibilité mécanique.

C'est un peu pour cela que comparer deux époques en F1 n'est plus d'actualité.

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 6:27 pm

FFFF wrote:J'avais écris un post à ce propos je ne sais où. Il y a un mouvement qu'on ne pourra pas contrôler et qui est forcément détériorant pour le spectacle : L'augmentation du professionnalisme en F1 et des techniques employées.
Ce ne sont pas les freins en aciers ou la distance de freinage qui étaient DIRECTEMENT générateurs de spectacle selon moi, mais le fait que la F1 d'avant n'était pas aussi "parfaite" que maintenant. Les circuits étaient bosselés, la mécanique n'était pas aussi bien huilée, la préparation des pilotes ne s'apparentaient pas à un entraînement commando. Or, côté écuries et pilotes, Ferrari et Schumacher ont apporté un modèle de préparation mécanique et humain dans les années 2000 qui est devenu la norme désormais. Les circuits sont devenus des surfaces parfaites, sans aucun défaut, même Interlagos a été assaini ! Or j'estime que ce mouvement déteriore forcément le spectacle "de base" (pas dépendant de conditions exceptionnelles) d'année en année.... mais ça on n'y peut rien. On ne va pas empêcher les pilotes à bien se préparer ! On ne va pas empêcher les écuries de chercher la fiabilité absolue. On ne va demander à Tilke de créer des circuits avec un mauvais revêtement.
Mais c'est pour cela que la FIA instaure un règlement moteur si compliqué à maîtriser et diminue au maximum le nombre d'essais accordé.... afin d'introduire une faillibilité mécanique.

C'est un peu pour cela que comparer deux époques en F1 n'est plus d'actualité.

Je suis pas d'accord si on veut du spectacle et des voitures à la limite


Pourtant Magny Cours était un billard.

Si on supprime les directions assistées des F1 les voitures vont devenir plus difficiles à conduire physiquement.

C'est fou de se dire qu'une F1 est 3 fois moins physique (dixit un champion de F3 qui a pu conduire 3 générations de F1 différentes + une GP2 actuelle) à conduire qu'une GP2 qui va quasi aussi vite.

C'est pour ça que je milite pour la suppression des directions assistées et le retour des freins aciers ou alors diviser par deux ou trois la taille des freins carbones.C'est pas normal pour une voiture de course d'avoir des freins plus performants qu'un Jumbo Jet.

Ces deux éléments sont cosmétiques et n'apportent rien à l'innovation pour la F1.

Quand on voit comme Kvyat a perdu pied à Singapour l'an dernier à cause d'un simple manque d'eau ou comme Grosjean  chouine en Malaisie je me dis que si on veut réintroduire du challenge humain et sportif changer ces éléments sont nécessaires.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 7:01 pm

Mangy cours justement.... ce n'était pas réputé pour être le circuit le plus plaisant au monde. Après tu peux trouver des cas à part, comme ce que tu montres pour 1995. Est-ce qu'un gp permet de décrire une tendance ? J'en doute.

Tu dis une chose importante : Les F1 sont faciles à piloter. Pourtant sur les années récentes, Est-ce qu'on a eu un mouvement dans le règlement technique qui a facilité cela ? Non, c'est même le contraire : on a eu la suppression de l'antipatinage, l'augmentation du poids des voitures, des pneus bien moins performants. Pourtant certains disent que les F1 sont plus faciles à piloter que du temps des antipatinages....
Intuitivement parlant j'aurais tendance à dire que ce sont les F1 de 2006/7 qui étaient les plus faciles à piloter. Mais si ce n'est pas le cas, c'est peut être parce que l'agrément de conduite est une un objectif qu'ont les ingénieurs pour rendre leurs F1 rapides. Du coup malgré l'abandon de l'antipatinage les écuries se sont employées via l'aéro et les cartographies pour rendre les F1 les moins brusques possibles à l'accélération et à faire en sorte que les pilotes s'accommodent de l'absence de l'antipatinage.

Du coup, la suppression de la direction assistée, le retour à des freins moins performant va peut être avoir un effet, mais les écuries vont trouver très rapidement un moyen technique de gagner tout ce qu'elles ont perdu.... car ça a  toujours été le boulot des ingénieurs de faire ça. Si les GP2 restent ainsi, c'est parce qu'elles ne sont pas développées comme des F1.

Après on peut aussi poser des questions sur la pertinence réelle des solutions que tu avances. Pour moi ce n'est pas en diminuant les performances techniques des F1 qu'on leur permettra d'être plus spectaculaires, mais en introduisant un aspect que le pilote ne peut pas prévoir. Les freins en acier par exemple, si leur réintroduction n'a pour but que de rallonger les distances de freinage, alors les pilotes freineront de plus loin.... ça ne sera pas plus difficile en soit. L'autre intérêt c'est dans la surchauffe des freins et la perte de performance qui s'en suit, mais ne serait-il pas donc plus simple de réduire la taille des écopes de freins des F1 actuelles ? Mais de toute manière les écuries arriveront à palier cela en moins d'une saison.

Mais tout cela demande de répondre à une question préalable : Est-ce que des F1 plus compliquées à conduire sont forcément plus spectaculaires ?
Lorsqu'on réfléchi vraiment à la question on se rend compte que la réponse n'est pas aussi simple que cela ! Puisque peut être que ça permettra de générer plus d'erreur mais en contre partie la F1 deviendra plus encore une affaire de gestion et d'économie que maintenant alors que c'est une critique formulée.

Cette question recoupe aussi la question du gravier sur les circuits. D'un côté, en mettre permettra de sanctionner d'avantage les pilotes et permettra de niveler les performances mais d'un autre côté aura aussi tendance à interdire pas mal d'animation par peur de se sortir.

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Big one on Sat Apr 04, 2015 7:21 pm

FFFF wrote:Mangy cours justement.... ce n'était pas réputé pour être le circuit le plus plaisant au monde. Après tu peux trouver des cas à part, comme ce que tu montres pour 1995. Est-ce qu'un gp permet de décrire une tendance ? J'en doute.

Tu dis une chose importante : Les F1 sont faciles à piloter. Pourtant sur les années récentes, Est-ce qu'on a eu un mouvement dans le règlement technique qui a facilité cela ? Non, c'est même le contraire : on a eu la suppression de l'antipatinage, l'augmentation du poids des voitures, des pneus bien moins performants. Pourtant certains disent que les F1 sont plus faciles à piloter que du temps des antipatinages....

....



Justement tu fais fausse route, les F1 ne sont pas plus faciles depuis 2007.

Dixit les pilotes qui ont conduit différentes générations de F1 à quelques jours d'écarts.

Ce que disent les autres c'est du bullshit vu qu'ils ont pas leurs fesses dedans.

La suppression de Traction Control n'agit pas sur la difficulté physique à conduire là où la suppression d'une direction assistée va rendre la voiture plus lourde. Et ça les ingénieurs ils pourront pas le changer. Trouve moi un ingénieur qui a su reproduire une direction assistée sans cette dernière et on en reparle.

Pour les freins on pourrait proposer des freins standards afin d'éviter des progrès trop importants.

Ensuite la gestion c'est aussi du bullshit de mecs qui n'ont connu que la F1 des années 2000, comme le disait Paul Belmondo à l'époque des groupe C les mecs avaient aussi une conso limitée et pourtant ça attaquait. Mais lors freinages , l'un n'empêche pas l'autre.



Pour le gravier , justement la prime au risque va bénéficier à celui qui va à la limite. Au Paul Ricard on a pas spécialement plus de dépassements dans le premier secteur ou le troisième secteur malgré les dépassements.
avatar
Big one

Messages : 9814
Points : 26955
Date d'inscription : 2009-11-26
Age : 25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by LH 44 on Sat Apr 04, 2015 9:06 pm

@ FFFF :
Une voiture plus lourde et équipée de pneus médiocres ne contribuent pas à rendre l'auto plus physique. Au contraire.
+ de poids = plus d'inertie = voiture pataude. Les freinages sont rallongés et moins physiques.
Pneus médiocres = grip mécanique faible = difficulté à gérer les transferts de masse. Le pilote "attend" la voiture.
Ca n'a rien de physique. Donc la remarque du pilote que tu cites est logique.

Par contre, là où je suis pleinement d'accord avec toi, c'est que le professionnalisme sans cesse accru diminue la variable aléatoire, optimise chaque détail, au point de laisser de moins en moins de place à l'incertitude.
Autrefois, même avec la meilleure voiture du plateau, des championnats ont été perdu.
Depuis les années 2000, ça n'arrive plus. Même lorsque la FIA casse les avantages d'une équipe en cours de championnat...

@ Big One :
Aaaaa... Cool  enfin quelqu'un qui partage mon avis selon lequel la direction assistée est une injure faite à la F1.
Perso, les freins carbone ne me dérangent pas car plus physiques. Par contre, je remettrai la boîte manuelle en ce qui me concerne. Leur palette playstation, c'est trop facile. Elles sont où les ampoules à Monaco ? Et les vitesses ratées qui vous pètent un moteur où causent votre dépassement !?
avatar
LH 44

Messages : 919
Points : 2536
Date d'inscription : 2014-11-25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by FFFF on Sat Apr 04, 2015 9:50 pm

Ben, depuis quand les F1 sont devenues "plus faciles à piloter" ?

Ce que je souhaite te dire, c'est que cette facilité prétendue de conduite des F1 est l'essence même du travail des ingénieurs et c'est une conséquence de la volonté faite de faire de la F1 une vitrine du savoir faire (je ne dis pas une vitrine technologique, attention !!!). Et étant donné que la F1 est bien plus pro qu'avant les ingénieurs trouveront forcément un moyen de palier à toutes les restrictions. Je ne sais pas comment ils feront pour la direction assistée, mais ils le feront... car ça a toujours été ainsi.  De la même manière on nous présentait le bannissement du traction control comme le graal pour rendre les F1 plus difficiles et spectaculaires... et pourtant les écuries ont trouvé des moyens détournés de palier à cela car le traction control n'était qu'un terme générique et qu'il était facile de reproduire par des moyens qui paraissaient inimaginables lors du bannissement.

Cependant ma question reste entière et je trouve que tu l'évacues vraiment rapidement : Est-ce que des F1 plus difficiles à piloter seront générateur de spectacle ? Et le corolaire, si les F1 sont spectaculaires Est-ce parce qu'elles sont plus difficile à piloter ? Car dans la vidéo que tu montres, on voit tout de même des voitures très robustes et qui pardonnent beaucoup de touchettes et autorisent pas mal de choses, avec une aéro par exemple qui permet de se suivre.... en sommes une catégorie assez permissive.... Alors que dès qu'une F1 en touche une autre, il y a une qui en devient victime.... or cette idée de sanction du pilote est souvent la chose prônée pour soit disant renforcer le spectacle.

Moi par exemple, ce que j'en pense de cette idée d'augmenter la difficulté des F1 ? Si des F1 difficiles permettra de niveler les performances, alors les plus rapides seront devant et les plus lents seront derrière, bien ordonnées et ça sera d'autant plus vrai que les différences seront grandes. Le seul élément qui génère des dépassements en F1 c'est le bouleversement de la hiérarchie. Il faut d'une manière ou d'une autre que le pilote plus rapide soit derrière le pilote plus lent... l'inconstance des performances (lié à la fatigue) peut être une solution mais ça me paraît vraiment être un concept vraiment trop radical et qui nécessitera d'encadrer les développements.

Pour moi l'un des pb en F1 et illustré dans tes vidéos, c'est que la plupart des contacts pénalisent l'un des deux pilotes en F1. Les voitures sont trop fragiles ! Je pense que contrairement à l'idée de sanctionner chaque pilote lorsqu'il sort de la route il faudrait rendre les voitures plus solides et les circuits avec moins de graviers pour permettre des contacts non éliminatoires entre les pilotes afin qu'ils puissent passer un peu plus au forceps : Réduire la taille de l'aileron avant et protéger les pneus, avoir des bras de suspensions plus robustes ou bien réduire la voie avant.
Ensuite une solution consisterait à faire en sorte que les qualités qui définissent une bonne qualif puissent être préjudiciables en course et donc créé un bouleversement hiérarchique, c'est pour cela que la FIA instaure l'obligation de chausser les deux types de pneus, en pensant que un pilote rapide en qualif aura du mal avec les pneus durs et donc la hiérarchie sera bouleversée, mais ça ne marche pas car les écuries font des voitures "moyennes". Peut être faut-il la création d'un pneu qualif correspondant à une gamme extrêmement dur, plus dur que le pneu dur et difficile à monter en température
Ensuite il faut l'instauration de stratégies différentes entre les pilotes afin qu'il y ait des "croisements" durant la course... c'est ce qui a généré les batailles dans le peloton à Bahrein l'an passé.

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 40064
Points : 102078
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 29

View user profile http://lrdvision.blogspot.fr/

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by LH 44 on Sat Apr 04, 2015 10:29 pm

Je me permets de répondre un peu  mrgreen   angel

FFFF wrote:Ben, depuis quand les F1 sont devenues "plus faciles à piloter" ?  

Je ne pense pas qu'il y ait une date butoire. Ca s'est fait petit à petit, insidieusement.
D'abord l'avènement de la direction assistée. Puis les palettes au volant au lieu de la boîte à crabot. Vînt ensuite la réduction des voies en 98. Puis la baisse successive des puissances moteurs, nombre de cylindres et cylindrées, baisse des appuis aérodynamiques et enfin les "fantastiques" pneus Pirelli en papier mâché sur lesquelles tout le monde râle chaque année.
Sans compter l'amélioration permanente des trains roulants, l'augmentation quasi annuelle des PTR. Et j'en oublie encore forcément...

Ce que je souhaite te dire, c'est que cette facilité prétendue de conduite des F1 est l'essence même du travail des ingénieurs et c'est une conséquence de la volonté faite de faire de la F1 une vitrine du savoir faire (je ne dis pas une vitrine technologique, attention !!!).

C'est très vrai. J'en suis conscient. Ca joue forcément dans l'obtention de voitures "faciles".



Cependant ma question reste entière et je trouve que tu l'évacues vraiment rapidement : Est-ce que des F1 plus difficiles à piloter seront générateur de spectacle ? Et le corolaire, si les F1 sont spectaculaires Est-ce parce qu'elles sont plus difficile à piloter ?

Ca joue forcément.
Plus difficile à piloter = davantage de fautes de pilotages = rebondissements. Le passé l'atteste, moi qui suis la F1 depuis le début des années 80.



Car dans la vidéo que tu montres, on voit tout de même des voitures très robustes et qui pardonnent beaucoup de touchettes et autorisent pas mal de choses, avec une aéro par exemple qui permet de se suivre.... en sommes une catégorie assez permissive.... Alors que dès qu'une F1 en touche une autre, il y a une qui en devient victime.... or cette idée de sanction du pilote est souvent la chose prônée pour soit disant renforcer le spectacle.

C'est vrai. Les voitures actuelles sont fragiles. Les anciennes étaient plus robustes et les touche-pipi sans conséquences plus fréquents. Ces fameux tours d'anthologie Arnoux/Villeneuve en sont une superbe illustration : les touchettes furent nombreuses, chacun tentant vainement d'insérer sa boîte de vitesse dans l'arrière-train de son adversaire, en vain et sans bris.  mrgreen  Au final, le spectacle fut superbe.





Moi par exemple, ce que j'en pense de cette idée d'augmenter la difficulté des F1 ? Si des F1 difficiles permettra de niveler les performances, alors les plus rapides seront devant et les plus lents seront derrière, bien ordonnées et ça sera d'autant plus vrai que les différences seront grandes. Le seul élément qui génère des dépassements en F1 c'est le bouleversement de la hiérarchie. Il faut d'une manière ou d'une autre que le pilote plus rapide soit derrière le pilote plus lent... l'inconstance des performances (lié à la fatigue) peut être une solution mais ça me paraît vraiment être un concept vraiment trop radical et qui nécessitera d'encadrer les développements.

Et d'après toi, qu'est-ce qui faisait le succès de la F1 jusque fin 80's ?
Des voitures d'hommes, des voitures extrêmes et physiques nécessitant plusieurs années d'apprentissage avant d'espérer pouvoir tutoyer la victoire, voire un titre.


FFFF wrote:
Ensuite il faut l'instauration de stratégies différentes entre les pilotes  afin qu'il y ait des "croisements" durant la course... c'est ce qui a généré les batailles dans le peloton à Bahrein l'an passé.

Ce qui me fait dire que la solution GP2 avec deux départs et la seconde grille inversée pour les 10 premiers, c'est pas mal, bien que contraire à l'histoire de la F1.
avatar
LH 44

Messages : 919
Points : 2536
Date d'inscription : 2014-11-25

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Invité on Sat Apr 04, 2015 11:44 pm

Encore des artifices pour remplacer d'autres artifices, vivement qu'on arrose la piste artificiellement aussi...

Invité
Guest


Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by gavroche on Sun Apr 05, 2015 1:21 am

Ritalino wrote:Encore des artifices pour remplacer d'autres artifices, vivement qu'on arrose la piste artificiellement aussi...

Ca pourrait être drole, la FIA qui sort un drapeau rouge pour mauvais réglage de l'arrosage artificiel What a Face
avatar
gavroche

Messages : 5943
Points : 14517
Date d'inscription : 2011-08-23
Age : 26

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Invité on Sun Apr 05, 2015 1:37 am

Tonton Bernie est sur le coup depuis quelques années mrgreen

Invité
Guest


Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Frigo on Sun Apr 05, 2015 3:00 am

Bien sur que des F1 plus difficiles à piloter amélioreront le spectacle et feront ressortir les meilleurs pilotes. C'est évident quand même.

Si tous les footballeurs de la terre, dès 15 ans, pouvaient faire la même chose que Messi, tu crois que le foot aurait autant de spectateurs ?

Frigo

Messages : 2465
Points : 5463
Date d'inscription : 2013-10-27

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Erwee on Mon Apr 06, 2015 7:05 pm

Les courses sont toujours tributaires des aléas climatiques.
On ne devrait d'ailleurs pas avoir à devier de ces conditions en retardant les procédures de départ ou en ayant recours au Safety Car.
La pluie fait partie du jeu, et agrémente le spectacle. Les F1 sont aussi faites pour être capables de circuler sur du bitume mouillé.
avatar
Erwee

Messages : 476
Points : 1115
Date d'inscription : 2015-03-09
Localisation : France

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by superswede on Mon Apr 06, 2015 7:14 pm

Erwee wrote:Les courses sont toujours tributaires des aléas climatiques.
On ne devrait d'ailleurs pas avoir à devier de ces conditions en retardant les procédures de départ ou en ayant recours au Safety Car.
La pluie fait partie du jeu, et agrémente le spectacle. Les F1 sont aussi faites pour être capables de circuler sur du bitume mouillé.

il faudrait demander à jules bianchi...
sans compter le côté "française des jeux", avec la pluie. encore pourrait-on faire la différence entre une averse et un déluge, mais globalement, la pluie n'est pas un critère de spectacle, selon moi.
avatar
superswede

Messages : 15413
Points : 25358
Date d'inscription : 2009-11-24

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Invité on Mon Apr 06, 2015 7:19 pm

superswede wrote:
Erwee wrote:Les courses sont toujours tributaires des aléas climatiques.
On ne devrait d'ailleurs pas avoir à devier de ces conditions en retardant les procédures de départ ou en ayant recours au Safety Car.
La pluie fait partie du jeu, et agrémente le spectacle. Les F1 sont aussi faites pour être capables de circuler sur du bitume mouillé.

il faudrait demander à jules bianchi...
sans compter le côté "française des jeux", avec la pluie. encore pourrait-on faire la différence entre une averse et un déluge, mais globalement, la pluie n'est pas un critère de spectacle, selon moi.

C'est vrai que sans l'eau, il sort pas de la piste.

Mais sans la grue ça se passait bien.

Et puis les F1 ont toujours roulé sous la pluie sauf ces dernières années.

Soit on interdit complètement de rouler, soit on l'autorise (avec les précautions prévues pour). Mais qu'on arrête les mascarades qu'on a ces dernières années

Invité
Guest


Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Erwee on Tue Apr 07, 2015 11:45 am

superswede wrote:
Erwee wrote:Les courses sont toujours tributaires des aléas climatiques.
On ne devrait d'ailleurs pas avoir à devier de ces conditions en retardant les procédures de départ ou en ayant recours au Safety Car.
La pluie fait partie du jeu, et agrémente le spectacle. Les F1 sont aussi faites pour être capables de circuler sur du bitume mouillé.

il faudrait demander à jules bianchi...
sans compter le côté "française des jeux", avec la pluie. encore pourrait-on faire la différence entre une averse et un déluge, mais globalement, la pluie n'est pas un critère de spectacle, selon moi.

C'est la presence d'un engin de levage sur le circuit qui est au coeur de ce shitstorm...
Sans lui, Jules se serait sorti fort, certes, mais probablement indemne.

Selon les résultats rassemblés sur le tableau de notes établis et updaté en page précédente, il ne fait aucun doute que la qualité du spectacle est intimement liée aux conditions climatiques.
avatar
Erwee

Messages : 476
Points : 1115
Date d'inscription : 2015-03-09
Localisation : France

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Docky on Tue Apr 07, 2015 12:31 pm

6 des 7 meilleures courses depuis 2008 étaient sur le sec cependant.

Honnêtement, je crois que les quatres élements qui favorisent le spectacle sont :

- La possibilité d'avoir des pilotes/voitures faillibles. Donc ça suppose des circuits sanctionnant les erreurs, des voitures pas des plus faciles à conduire, une plus grande liberté technique accordé aux équipes (donc des prises de risques).

- Une adversité, et là, on y peut pas grand chose, c'est l'aléa du sport qui fera que des périodes de dominations cohabiteront avec des périodes de gros fight.

- L'esthétisme, c'est à dire avoir des circuits dans un cadre joli, des voitures aux formes assez différentes, une réalisation télévisée d'une haute qualité. C'est peut être superficielle comme ça, mais l'Homme a de tout temps, toujours apprécié l'esthétisme. La ligne droite en pleine foret de Spa par exemple, offre toujours une claque visuelle plus appréciable que la ligne droite interminabel de Shanghai.

- Le background, plus important qu'on ne peut l'imaginer. L'histoire derrière une course, les enjeux, le caractère du pilote, les innovations techniques, le travail en amont qui permet d'arriver au résultat final. C'est, au cinéma, ce qui différencie le film d'action basique où ça tatane de la première à la dernière minute sans mise en place d'un contexte, et le film qui prend le temps d'instaurer le contexter, pour impliquer sentimentalement le spectacteur. C'est une manipulation, on est d'accord. Mais on contractualise implicitement pour être un peu manipulé de la sorte. Je crois que personne ne peut mentir sur certains points. Si l'on peut apprécier une course où l'on ne ressent aucun enjeu émotionnel fort (par la simple beauté du spectacle), le fait de voir parfois un de nos chouchous se battre pour la victoire nous impliquera toujours plus.
C'est ici, en matière de communication, que la F1 doit faire un effort certain. La rendre à la fois plus accessible, mais plus mystique. Ce qui n'est pas si évident finalement.
avatar
Docky

Messages : 38714
Points : 79761
Date d'inscription : 2009-11-24
Age : 26
Localisation : Entre Plan de Cuques, Allauch et Cassis.

View user profile

Back to top Go down

Re: Les notes des GP de F1 depuis 2008

Post by Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Page 7 of 8 Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Next

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum