[Histoire] Les "come back" en F1

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Mer Déc 09, 2015 12:34 pm

Si le phénomène s'est amenuisé ces derniers temps, après les retours de Schumacher puis Raikkonen, un petit topic sur ces pilotes qui sont revenus en F1 ou qui ont tenté de le faire après l'avoir quitté par eux-mêmes ou forcés. ça va du grand champion qui sort de sa retraite au moins chevronné qui a l'occasion d'avoir une nouvelle chance. Parfois, il y a aussi des retours manqués...


Quelques retours de grands champions:
Le plus célèbre, du moins le plus réussi est celui de Niki Lauda. Il quitte la F1 en pleins essais du GP du Canada 79 alors qu'il est chez Brabham. On pense qu'il est parti pour de bon, et sans doute que lui aussi. Mais ça lui manque. Ron Dennis le sort de sa retraite pour la saison 82, et il gagne dès sa troisième course. En 84, il gagne un 3e titre, avant que le jeune Prost ne le supplante en 85, et il s'arrète là pour de bon coté pilotage. On le revoit dans le staff d'équipes ensuite, consultant chez Ferrari (sans succès), à la tête de Jaguar (pas mieux) puis Président non exécutif chez Mercedes (avec l'énorme succès que l'on sait).

Prost justement. Fin 1991, il est viré de chez Ferrari avant le dernier GP après avoir traité sa Ferrari de camion. Il teste la Ligier JS37 dans l'intersaison pour in extremis renoncer et laisser sa place à Comas.

forumauto

Il manoeuvre habillement durant la saison 92 et signe chez Williams. Il revient donc en 1993 et coiffe un dernier titre avant de se retirer.
Mais ça n'est pas fini: pour 94, il teste la Mclaren Peugeot.

mondomclaren.it
Certains croient qu'il va revenir. Mais non. En 95, il teste alors la Mclaren Mercedes. Lors du GP du Portugal sur TF1, il annonce qu'il ne reviendra pas en course. Par contre, il aura en 1996 le poste de consultant/pilote d'essais chez Mclaren et prendra plusieurs fois le volant de la Mclaren MP4/11. Il reprend Ligier pour créer "Prost Grand Prix", qui se révèle être un échec. On l'attend de retour dans un rôle dans le staff d'une équipe avec Renault.

Michael Schumacher quitte la F1 fin 2006. Mais quelque peu frustré car poussé vers la sortie par Luca Di Montezemolo. Il fait quelques tests de temps à autre pour Ferrari. Il est sur le point de remplacer Massa, blessé,  fin 2009, mais une blessure en moto l'en empèche, et le potentiel limité de la Ferrari F60 dans un contexte d'interdiction d'essais privé joue sans doute. Puis Mercedes le convainc de revenir dans l'ex-équipe Brawn GP pour 2010. Après une première saison compliquée face à Nico Rosberg, il revient dans le bon rythme en 2011. Mais ce retour de Schumacher restera raté, l'allemand se retirant à l'issue de 2012 après n'avoir enrichi son palmarès principalement que d'un podium, un meilleur tour et avoir dépassé Barrichello au plus grand nombre de tours parcourus en course.

f1fanatic.co.uk

Le pauvre étant désormais cloué chez lui dans un état mystérieux mais hélas plus que diminué depuis son accident de ski.

Raikkonen est bien revenu, et on peut dire que son retour a réussi dans un premier temps, parachevé par une victoire à Abu Dhabi. Très grande solidité, record du nombre de GP terminés en une année, 3e place au championnat... même s'il a paru parfois éteint et opportuniste.

forumauto

Sauf que sa 2e saison chez Lotus a été étrange, commençant à merveille par une nouvelle victoire en Australie, puis ses relations avec l'équipe se détériorant, surtout pour des raisons financières et il n'a pas fini l'année. Revenant chez Ferrari en 2014, c'est un paradoxe: c'est l'équipe ou il aura passé le plus de temps, connu son titre, mais ou de façon globale il aura été bien moins étincelant que chez Mclaren, Lotus et même Sauber.

Moins de réussite pour Jacques Villeneuve dans divers retours. Congédié de chez BAR avant la fin de l'année 2003, il se retrouve sans volant pour 2004. Trulli se fait congédier fin 2004 par Renault, et étrangement, ces derniers font appel à Villeneuve plutôt que Montagny, le pilote d'essais.

gwb.homeunix.org/
Quelques courses ou Villeneuve ne va pas être dans le coup, mais ceci lui permet de signer pour Sauber en 2005. Qui devient BMW en 2006. Ou il se fera débarquer après une sortie en Allemagne.
Villeneuve va alors chercher de temps à autre à revenir. Avec USF1, Stefan GP voire sa propre équipe, mais sans succès.

Alan Jones a lui aussi manqué son retour. Champion en 1980 avec Williams, il stoppe fin 1981. Mais s'ennuie très vite. Retour anonyme à Long Beach en 1983, puis fin 1985 et pour la saison 1986, il revient avec Lola/Haas, mais sans réussite et se retire de la discipline.

f1technical.net

Retraite de la F1, mais pas du sport auto. Jones se reconvertit alors dans les courses de tourisme en Australie, nommées ATCC d'abord, V8 Supercars ensuite, notamment sur cette Ford Falcon.

ymlp.com
Il cré sa propre équipe dans la discipline, le "Alan Jones Racing", dont il pilote l'une des voitures. Sans trop de résultat, il vends son équipe fin 1997 aux frères Stone qui emporteront des titres avec Marcos Ambrose. Revenu "simple" pilote, il continue jusqu'en 2002, mais il ne participe alors qu'aux courses d'endurance.

Mario Andretti a eu une carrière entrecoupé en F1. Il ne faisait que des piges au début, jonglant avec des courses américaines. ça n'est qu'en 75 qu'il fait sa première saison complète. 1 titre en 1978, puis moins de succès en 1979 et 1980 avec Lotus. Après une saison compliquée en 81 avec Alfa Romeo, il fait un retour surprise chez Ferrari en 82 car ça a été hélas un massacre chez les titulaires. Une apparition aussi chez Williams, et même une chez Renault en 1984 à Détroit, mais simplement suppléant.

Pour Nigel Mansell, retour contrasté. Champion 1992, il ne veut pas être le second de Prost pour 1993 et part en Indycar pour y emporter carrément le titre. En 1994, ça se passe moins bien. Williams est mal en point après le décés de Senna et l'appelle pour des piges. Pas convaincant à Magny-Cours et Jerez, Mansell est étincelant à Suzuka et Adelaide ou il gagne. Il s'engage pour Mclaren en 1995, mais très vite... il ne rentre pas dans la voiture! Il manque les premières courses, puis effectue des performances sans éclats à Imola et Barcelone. Ron Dennis arrète les frais.
Mais ça n'est pas fini: pour la saison 1997, Mansell teste la Jordan Peugeot aux coté de Ralf Schumacher.

bbs.hupu.com
Mais finalement, il ne s'engagera pas. Fin de carrière définitive aux 24 heures du Mans 2010.

Double champion du monde, Mika Hakkinen connait une saison 2001 épouvantable. A Monza, il annonce qu'il arrète la F1 à la fin de la saison. Reconverti en DTM, Hakkinen teste la Mclaren début 2006, mais fait des temps modestes et s'apperçoit qu'il n'est pas opportun de revenir.

cdn.images.autosport.com

Voila pour quelques retours marquants ces dernières saisons. Il faut noter que le record d'écart entre le dernier GP et le retour d'un pilote en F1 est pour Jan Lammers, 10 ans entre la Hollande 1982 et le Japon 1992!

members.casema.nl
Il a fait dans la foulée le GP d'Australie, mais ça s'est arrété là, il devait piloter pour March aussi en 1993, mais l'équipe a jeté l'éponge in extrémis. Il a encore failli revenir pour 1996 car il avait signé avec ce qui devait être l'aventure F1 pour DAMS, mais le projet s'est arrété.

On peut en citer d'autres, comme De La Rosa, dont les retours ont été multiples, Wurz qui a connu plusieurs périodes, Roberto Moreno dit "Manpower" en 91, revenu en 95, Tarso Marques qui a fait 3 apparitions chez Minardi mais avec des écarts entre chacune, Massa (saison de pilote d'essais en 2003, retour en 2010 après un grave accident en Hongrie 2009), Alonso (saison de pilote d'essais en 2002)... Le revenant en 2016, ça sera Gutierrez, moyennement convaincant en 2 saisons chez Sauber.


Dernière édition par JM 30 le Ven Nov 23, 2018 1:03 pm, édité 2 fois
JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Supermario le Mer Déc 09, 2015 12:47 pm

Docky va te lapider pour ne pas avoir parler de San Niklaus Heidfeld The Brave. Dommage tu avais l'air sympa mrgreen
Supermario
Supermario

Messages : 7028
Points : 18165
Date d'inscription : 28/05/2010
Age : 29
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par chandleur le Mer Déc 09, 2015 1:08 pm

Ben malgré quelques saisons incomplètes heidfeld a participé chaque année entre ses débuts et sa dernière saison.

Sympa ce topic, j'avais oublié le test Mansell - Jordan Shocked

Par contre

Si le phénomène s'est amenuisé ces derniers temps

Sachant que c'est forcément un phénomène assez épisodique et qu'on a 2 cas marquants dans les années 2010 je dirais presque le contraire.


Sinon dans les cas récent j'ai deux noms qui me viennent en tête
Badoer et sa pige chez ferrari 10 ans après
Grosjean et sa seconde chance après des débuts mitigés en 2009
chandleur
chandleur

Messages : 21204
Points : 41542
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 38
Localisation : Grand Est

Voir le profil de l'utilisateur http://bngnws.over-blog.com/SAINZ a vendre le 28 septembre 21h06

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par potenza le Mer Déc 09, 2015 1:26 pm

Super topic, merci! Smile

_________________
potenza
potenza

Messages : 417
Points : 972
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Gautier le Mer Déc 09, 2015 1:37 pm

Il y avait aussi le come-back permanent de Verstappen Sr. bounce

_________________
Champion FMWC 2011 et 2015, champion par équipes 2013, 2014 et 2015 avec Hopes Racing
Le futur sera meilleur demain
Dan Quayle
Gautier
Gautier

Messages : 5196
Points : 7698
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 31
Localisation : You just got litt up

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Caboose le Mer Déc 09, 2015 2:15 pm

JM 30 a écrit:Moins de réussite pour Jacques Villeneuve dans divers retours. Congédié de chez BAR avant la fin de l'année 2003, il se retrouve sans volant pour 2004. Trulli se fait congédier fin 2004 par Renault, et étrangement, ces derniers font appel à Villeneuve plutôt que Montagny, le pilote d'essais.

gwb.homeunix.org/
Quelques courses ou Villeneuve ne va pas être dans le coup, mais ceci lui permet de signer pour Sauber en 2005. Qui devient BMW en 2006. Ou il se fera débarquer après une sortie en Allemagne.
Villeneuve va alors chercher de temps à autre à revenir. Avec USF1, Stefan GP voire sa propre équipe, mais sans succès.

Villeneuve avait déjà signé chez Sauber avant d'être nommé pour remplacer Trulli, même tout ça c'est passé en peu de temps.
Sauber aurait peut-être changé d'avis après l'avoir vu rouler. mrgreen

Après Alonso, Massa, leur année d'essai, on est plus dans une optique d'être seulement parti aux toilettes qu'être vraiment sorti. Ils étaient destinés à revenir.

Pour ça qu'Heidfeld mérite d'être cité dans le topic car ses deux dernières années, c'était loin d'être prévu. Qui d'ailleurs malgré une assez forte association avec Mercedes, n'a jamais piloté en GP une monoplace motorisée par la marque à l'étoile.

Et certains tests ne sont que ça, sinon on peut citer la fois où Lauda a testé la Jaguar. mrgreen
Caboose
Caboose

Messages : 3313
Points : 6608
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=dQw4w9WgXcQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par bond77 le Mer Déc 09, 2015 3:07 pm

Sympa ce topic j'ai appris que la Jordan 97 avait un moteur Peugeot dommage que les dirigeants du Lion soient anti-f1 spécialement Carlos Tavares (ex Renault) mais aussi les autres avant Jacques Calvet qui disait que la F1 est trop éloignée de la voiture des gens .Mais peut-être qu'un jour il y aura un boss qui aime la F1 ...
Un come-back de Peugeot en F1 ....deux constructeurs français on peut rêver....

Un petit tour à Spa en 1997 avec la Jordan 197 pilotée par Ralph Schumacher
https://www.youtube.com/watch?v=F5uxP9ljFXY

_________________
NEXTGEN POWER...Avatar ..Hispano-Suiza HS-21-GTS Le Mans moteur BMW V8 7l .700cv
bond77
bond77

Messages : 3538
Points : 12938
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 25
Localisation : actuellement France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Mikasper le Mer Déc 09, 2015 3:15 pm

bond77 a écrit:Un petit tour à Spa en 1997 avec la Jordan 197 pilotée par Ralph Schumacher
https://www.youtube.com/watch?v=F5uxP9ljFXY

C'est un jeu vidéo et c'est à Suzuka... 🐘

_________________

Ma galerie Flickr et mon site de photos d'un simple clic !
Mikasper
Mikasper

Messages : 18091
Points : 32816
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Au cœur de l'atome mère

Voir le profil de l'utilisateur http://photosadeguster.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Crouzz le Mer Déc 09, 2015 3:25 pm

je te trouve pointilleux sur les détails mrgreen

_________________
Crouzz
Crouzz

Messages : 37911
Points : 67672
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par bond77 le Mer Déc 09, 2015 3:29 pm

Erreur de lien ....je remets le bon ..https://www.youtube.com/watch?v=zjeyM5llsBA

_________________
NEXTGEN POWER...Avatar ..Hispano-Suiza HS-21-GTS Le Mans moteur BMW V8 7l .700cv
bond77
bond77

Messages : 3538
Points : 12938
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 25
Localisation : actuellement France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Caboose le Mer Déc 09, 2015 3:58 pm

bond77 a écrit:Sympa ce topic j'ai appris que la Jordan 97 avait un moteur Peugeot dommage que les dirigeants du Lion soient anti-f1 spécialement Carlos Tavares (ex Renault) mais aussi les autres avant Jacques Calvet qui disait que la F1 est trop éloignée de la voiture des gens .Mais peut-être qu'un jour il y aura un boss qui aime la F1 ...

Et Jordan avait aussi un moteur Peugeot en 95 et 96. Peugeot était avec McLaren en 94 pour finir avec Prost en 98, 99 et 2000.
Peugeot est "contre" la F1 notamment pour ce passage durant les années 90. Smile Faut pas mélanger entre ce qui a été déclaré rétroactivement et ce qui se passait à l'époque.
Caboose
Caboose

Messages : 3313
Points : 6608
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=dQw4w9WgXcQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par bond77 le Mer Déc 09, 2015 4:02 pm

Je me souviens de Mclaren Peugeot en 94 et Prost Grand Prix mais ma mémoire a zappé Jordan.

_________________
NEXTGEN POWER...Avatar ..Hispano-Suiza HS-21-GTS Le Mans moteur BMW V8 7l .700cv
bond77
bond77

Messages : 3538
Points : 12938
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 25
Localisation : actuellement France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Mer Déc 09, 2015 5:46 pm

J'ai fait justement un topic consacré à Peugeot Wink
http://www.nextgen-forum.com/t7365-divers-peugeot

Supermario a écrit:Docky va te lapider pour ne pas avoir parler de San Niklaus Heidfeld The Brave. Dommage tu avais l'air sympa mrgreen
Zut alors, alors avant qu'il m'arrive des choses désagréables (lol!), notons en effet qu'Heidfeld s'est retrouvé 2 fois dans une période de retour. Victime de l'arrêt de BMW/Sauber pour 2010, on l'avait évoqué chez Mercedes aux cotés de Rosberg. Mais l'arrivée de Schumacher l'avait expédié à une place de 3ème pilote qui ne lui avait pas servi à grand chose. La saison était partie sans lui, mais chez Sauber, De La Rosa n'avait pas totalement convaincu par ses performances et Heidfeld était revenu finir la saison 2010 à sa place.
Non retenu pour 2011 par personne, il profita de l'accident de Rallye de son ancien équipier Kubica pour in extremis participer à la saison chez Renault. Mais Eric Boullier va considérer son apport comme insuffisant, face à son équiper Petrov, et après avoir fait exploser sa voiture en Hongrie, l'équipe l'avait remplacé par le 3ème pilote, Bruno Senna.

potenza a écrit:Super topic, merci! Smile
Merci Wink  Mais à mon avis, avec les retours avortés comme ceux de Prost ou Mansell, il y a de quoi compléter... Smile
JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Satoru le Mer Déc 09, 2015 7:35 pm

Caboose a écrit:
bond77 a écrit:Sympa ce topic j'ai appris que la Jordan 97 avait un moteur Peugeot dommage que les dirigeants du Lion soient anti-f1 spécialement Carlos Tavares (ex Renault) mais aussi les autres avant Jacques Calvet qui disait que la F1 est trop éloignée de la voiture des gens .Mais peut-être qu'un jour il y aura un boss qui aime la F1 ...

Et Jordan avait aussi un moteur Peugeot en 95 et 96. Peugeot était avec McLaren en 94 pour finir avec Prost en 98, 99 et 2000.
Peugeot est "contre" la F1 notamment pour ce passage durant les années 90. Smile  Faut pas mélanger entre ce qui a été déclaré rétroactivement et ce qui se passait à l'époque.

Oui et non.

Même si Peugeot a été "traumatisé" par son expérience en F1, notamment les années Prost GP, qui étaient catastrophiques en terme de résultat et d'image, il y a toujours eu, même avant ça, une réticence vis à vis de la F1.

Le projet de Team Peugeot présenté par Todt n'a pas été accepté, puis l'engagement en tant que motoriste s'est fait plus ou moins à reculons, avec toujours ce sentiment au fil des années que Peugeot voyait dans la F1 une sorte de "passage obligé" et était là sans vouloir y être.

Ça n'empêchait pas les ingénieurs de faire du bon boulot (comme je l'écrivais par ailleurs, il y a eu d'excellents millésimes du V10 Peugeot) mais l'engagement financier, c'était toujours le minimum syndical.
Satoru
Satoru

Messages : 6786
Points : 21296
Date d'inscription : 26/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Mar Jan 01, 2019 12:12 pm

ça n'était pas la première incursion de Peugeot en F1: dans les années 80, ils étaient venus tâter le terrain avec Talbot, associé à Ligier.

Le topic mérite une petite mise à jour avec, en 2019, un personnage qui demande à y être ajouté, Robert Kubica. Il ne battra pas le record de Jan Lammers entre 2 GP disputés, mais il revient de loin.
Certes, Kubica doit beaucoup à Renault dans sa carrière... (premiers tours en F1, saison 2010 puis premier roulage après son accident)


... Mais c'est donc avec Williams qu'il revient en tant que titulaire, après une saison comme 3e pilote.

Le polonais peut donc concrétiser un retour, contrairement par exemple à Didier Pironi. Lequel, après son grave accident en 1982, avait eu l'occasion de piloter à nouveau des F1 en tests privés, mais son accident fatal en Off-shore a empêché de le revoir un jour en course.
http://www.didierpironi.net/formula1_return.html

Sinon, pour que le topic soit complet, il y a bien entendu d'autres pilotes qui sont revenus après un crash (Hakkinen, Wendlinger, Massa...) ou d'autres qui ont fait des retours après un aléa de carrière. Dont celui de revenir 3e pilote pour une saison avant de revenir (Wurz, Alonso, Massa... et peut-être un jour Ocon).
JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Jeu Jan 03, 2019 6:35 pm

Un retour au volant d'une F1, même si ça n'était "que" pour un roulage mais pas en course: Zanardi avec une BMW, malgré 2 jambes en moins, après son accident en Champcar.

repubblica.it

Lequel Zanardi avait fait un retour en 1999 avec Williams (zéro point), après une première période F1 en 91/94 puis un détour gagnant en CART de 96 à 98.

JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Lun Jan 07, 2019 7:09 pm

JM 30 a écrit:ça n'était pas la première incursion de Peugeot en F1: dans les années 80, ils étaient venus tâter le terrain avec Talbot, associé à Ligier.

...

Sinon, pour que le topic soit complet, il y a bien entendu d'autres pilotes qui sont revenus après un crash (Hakkinen, Wendlinger, Massa...)...
Les revenants d'un crash, forcément, ont eu des destins divers. Soit ça n'a pas eu d'incidence sur leur niveau (Hakkinen, peut-être Massa qui a plus subit Alonso que les suites de son accident en Hongrie), soit ça en a eu et le retour fut plus ou moins bref. Cas de Karl Wendlinger (revenu en 1995 mais sans exploit, il sera meilleur en endurance ensuite), ou de Jean-Pierre Jabouille. Celui-ci, victime d'un crash au Canada 1980, revient avec Talbot-Ligier en 1981, mais il voit que son niveau n'est plus le même après 3 GP et laisse sa place. Il se concentrera sur un rôle technique et reprendra le pilotage par ailleurs.
JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par FW15 le Ven Jan 11, 2019 3:33 pm

Excellent topic, merci JM 30 de nous rappeler la vraie F1.
Les séances d'essai de Prost sur la McLaren et de Mansell sur la Jordan étaient sorties de ma tête. Pourtant je suis quasi-imprenable sur cette période

Alex Zanardi en 1999 : une grande déception mais il faut rappeler qu'il avait une guigne incroyable, sans ça il aurait mis quelques points (mais trop peu pour tenir la comparaison avec un Ralf en pleine bourre). Au moins Sir Frank Williams l'a laissé courir la saison en entier.

Karl Wendlinger en 1995 : après le crash de Monaco 94 et le coma qui s'en était suivi, Peter Sauber l'avait repris en 95.  D'abord en début de saison, mais Karl était très loin du compte. Du coup il avait fait son vrai retour en fin de saison, pour finalement s'apercevoir qu'il ne retrouverait pas la plénitude de ses moyens. En tout cas pour ce niveau de compétition, il était trop juste (à 2 sec. de HHF en qualif). Et surtout, son corps ne pouvait pas endurer un Grand Prix complet, trop douloureux.
Quel dommage, car le potentiel était fort chez ce garçon que l'on avait connu en même temps que Schumacher et HHF, par l'école Mercedes.

Luca Badoer en 2009 : 10 saisons sans courir, et il reçoit le cadeau de sa vie : piloter la  Ferrari. Mais trop vieux (38 balais) et sans rythme de course, il a été en grande difficulté, ce qui est normal à mon avis, vu les paramètres. Être pilote d'essai dix ans ne suffit pas.
3 GP et puis s'en va : tout le monde lui est tombé dessus, notamment ici-même sur ce forum où quelques brillants personnages résumaient la carrière de Luca à ces trois courses, comme si son honorable parcours des années 90s n'avait pas existé (aurait pu scorer à Europe 99 et Monaco 96, avec une charrette). Fisichella n'a pas fait de miracle en le remplaçant, lui qui était pourtant dans le rythme des courses sans interruption depuis 1996. Mais ça, qui l'a relevé ?

Jos Verstappen : comme dit Gautier, c'était le come-back permanent, pour un pilote qui pour moi était quand même assez casse-cou... Euh, casse-cou c'est tout.
Par contre, il avait une pointe de rapidité sur le circuit de Buenos Aires, on ne sait pas pourquoi. En tout cas, un vrai galérien de fond de grille, qui a quand même rendu service à Arrows lors des dernières saisons de cette écurie.

Didier Pironi en 1986 : 4 ans après son accident, il avait fait quelques tests dans plusieurs équipes françaises. Et peut-être Tyrrell aussi, mais à confirmer merci. Il a eu une abnégation remarquable, entre de la rééduc à gogo et plusieurs opérations, il voulait revenir. Essais mitigés, trop juste pour la F1, il optera pour le Off-shore.

Kobert Kubica en 2019 : plein de courage à lui.

_________________

C'est tout

FW15

Messages : 656
Points : 1223
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 36
Localisation : Choisy-le-roi (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Satoru le Sam Jan 12, 2019 11:48 am

FW15 a écrit:

Luca Badoer en 2009 : 10 saisons sans courir, et il reçoit le cadeau de sa vie : piloter la  Ferrari. Mais trop vieux (38 balais) et sans rythme de course, il a été en grande difficulté, ce qui est normal à mon avis, vu les paramètres. Être pilote d'essai dix ans ne suffit pas.
3 GP et puis s'en va : tout le monde lui est tombé dessus, notamment ici-même sur ce forum où quelques brillants personnages résumaient la carrière de Luca à ces trois courses, comme si son honorable parcours des années 90s n'avait pas existé (aurait pu scorer à Europe 99 et Monaco 96, avec une charrette). Fisichella n'a pas fait de miracle en le remplaçant, lui qui était pourtant dans le rythme des courses sans interruption depuis 1996. Mais ça, qui l'a relevé ?

Luca Badoer => Look how bad you are.
C'était la blague qui circulait à l'époque.

Je comprends pas bien ce mauvais procès fait aux forumistes. J'étais pas ici à l'époque (d'ailleurs, je ne crois pas que nextgen existait en 2009) mais il me semble que ça n'avait échappé à personne que la Ferrari de 2009 était très compliquée à prendre en main (elle avait un KERS, avec tout ce que ça impliquait de particularités dans le pilotage) et que les contre-performances de Fisichella (qui sortait d'une pole et d'une quasi-victoire à Spa) venaient éclairer d'un autre jour le fiasco Badoer.



Didier Pironi en 1986 : 4 ans après son accident, il avait fait quelques tests dans plusieurs équipes françaises. Et peut-être Tyrrell aussi, mais à confirmer merci. Il a eu une abnégation remarquable, entre de la rééduc à gogo et plusieurs opérations, il voulait revenir. Essais mitigés, trop juste pour la F1, il optera pour le Off-shore.

Non, il a enchainé les trois écuries françaises : AGS, Ligier et Larrousse. Mais pas Tyrrell à ma connaissance.

Il me semble que les essais se sont plutôt bien passés. Sauf que lui rêvait d'un come-back direct dans un top-team, et qu'on lui proposait juste un strapontin en fond de grille, avec obligation de ramener du budget.
Satoru
Satoru

Messages : 6786
Points : 21296
Date d'inscription : 26/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Zelkin le Sam Jan 12, 2019 12:02 pm

Satoru a écrit:
FW15 a écrit:

Luca Badoer en 2009 : 10 saisons sans courir, et il reçoit le cadeau de sa vie : piloter la  Ferrari. Mais trop vieux (38 balais) et sans rythme de course, il a été en grande difficulté, ce qui est normal à mon avis, vu les paramètres. Être pilote d'essai dix ans ne suffit pas.
3 GP et puis s'en va : tout le monde lui est tombé dessus, notamment ici-même sur ce forum où quelques brillants personnages résumaient la carrière de Luca à ces trois courses, comme si son honorable parcours des années 90s n'avait pas existé (aurait pu scorer à Europe 99 et Monaco 96, avec une charrette). Fisichella n'a pas fait de miracle en le remplaçant, lui qui était pourtant dans le rythme des courses sans interruption depuis 1996. Mais ça, qui l'a relevé ?

Luca Badoer => Look how bad you are.
C'était la blague qui circulait à l'époque.

Je comprends pas bien ce mauvais procès fait aux forumistes. J'étais pas ici à l'époque (d'ailleurs, je ne crois pas que nextgen existait en 2009) mais il me semble que ça n'avait échappé à personne que la Ferrari de 2009 était très compliquée à prendre en main (elle avait un KERS, avec tout ce que ça impliquait de particularités dans le pilotage) et que les contre-performances de Fisichella (qui sortait d'une pole et d'une quasi-victoire à Spa) venaient éclairer d'un autre jour le fiasco Badoer.

C'était F1-Live à l'époque, qui a disparu fin 2009, et Nextgen-Auto a vu le jour début 2010.

Effectivement je comprends pas trop, d'autant que si on demande aux forumistes, une majorité se rappelle davantage du GP d'Europe 1999 que ceux de 2009. Et les résultats de Fisichella derrière avaient d'ailleurs largement fait relativiser tout le monde...
Zelkin
Zelkin

Messages : 48060
Points : 99329
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nextgen-auto.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Satoru le Sam Jan 12, 2019 12:14 pm

JM 30 a écrit:.

Double champion du monde, Mika Hakkinen connait une saison 2001 épouvantable. A Monza, il annonce qu'il arrète la F1 à la fin de la saison. Reconverti en DTM, Hakkinen teste la Mclaren début 2006, mais fait des temps modestes et s'apperçoit qu'il n'est pas opportun de revenir.

A la base, Hakkinen, c'était juste une année sabbatique. Et ça avait d'ailleurs été présenté comme tel. Il avait trouvé un accord pour Ron Dennis pour revenir en 2003 s'il le souhaitait.

Ce n'est qu'à l'été 2002 que son année sabbatique s'est transformée en retraite.

S'agissant de son test en 2006, ce n'était pas en début d'année mais en fin d'année, avec une vraie possibilité d'être le coéquipier d'Alonso en 2007 (à l'époque, McLaren n'était pas encore certain de titulariser Hamilton). Effectivement, les chronos n'étaient pas bons, il y a eu plusieurs soucis techniques et la motivation d'Hakkinen en a rapidement pris un coup.

Il y avait déjà eu eu des rumeurs de come-back en 2004 avec Williams.
Satoru
Satoru

Messages : 6786
Points : 21296
Date d'inscription : 26/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par FW15 le Lun Jan 14, 2019 12:34 pm

Zelkin a écrit:
C'était F1-Live à l'époque, qui a disparu fin 2009, et Nextgen-Auto a vu le jour début 2010.

Effectivement je comprends pas trop, d'autant que si on demande aux forumistes, une majorité se rappelle davantage du GP d'Europe 1999 que ceux de 2009. Et les résultats de Fisichella derrière avaient d'ailleurs largement fait relativiser tout le monde...

-Exact c'est le même forum, je le lis depuis le début des années 2000.

-Désolé Messieurs mais ce n'est pas le souvenir que j'ai sur cette fin de saison 2009, où le pauvre Luca n'avait pas bénéficié de clémence, même par la relativisation. Pour couronner le tout, un type s'était amusé à créer un topic "qui est le plus mauvais pilote de tous les temps ?", dans la foulée du retour raté de Luca. Comme par hasard... Et je vous épargne le contenu du topic.
J'aurais voulu autre chose pour cet ancien champion F3000.

Mais ne pas se sentir visé, sans oublier que c'était il y a presque dix piges.

_________________

C'est tout

FW15

Messages : 656
Points : 1223
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 36
Localisation : Choisy-le-roi (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par Gautier le Lun Jan 14, 2019 1:25 pm

Sur Badoer, on relativise après coup, en prenant en compte les nombreux éléments qui expliquent ses difficultés :
- l'impact de l'interdiction des essais privés en cours de saison, introduite en 2009. On sait aujourd'hui qu'il est très difficile pour un pilote d'arriver en cours de saison, et même que les débutants ont dans l'ensemble plus de mal qu'autrefois, mais on a complètement escamoté ce facteur à l'époque, faute de recul.
- on se rappelle que Badoer n'avait plus fait de compétition depuis près de 10 ans, ce qui forcément ne pouvais que poser problème. Ce facteur n'a pas été beaucoup pris en compte à l'époque.
- on prend davantage en compte le fait que la Ferrari cette année-ci était difficile à appréhender, et que l'échec de Fisichella après lui l'illustrait bien.


De plus, maintenant que le temps a passé, on se souvient à peu près de la même façon de sa désastreuse expérience de 2009 et de son passage tout à fait honorable dans les années 90, ce qui équilibre l'image que l'on a de lui.

A l'époque, on était obnubilés par les chiffres bruts qui étaient d'une extrême dureté : Badoer était dernier, à plus d'une seconde au tour de l'avant dernier, au volant d'une Ferrari. La dureté des propos reflétait cet état de fait brut

_________________
Champion FMWC 2011 et 2015, champion par équipes 2013, 2014 et 2015 avec Hopes Racing
Le futur sera meilleur demain
Dan Quayle
Gautier
Gautier

Messages : 5196
Points : 7698
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 31
Localisation : You just got litt up

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par JM 30 le Lun Jan 14, 2019 1:44 pm

La grande facilité journalistique sur Badoer. Un de ses collègues de TF1 pose la question à JL. Moncet à Valence: "est-il le pire pilote de la Scuderia Ferrari?" "Oui".

Ne pas oublier que sauf Kobayashi chez Toyota, la plupart des remplaçants dans cette période avaient eu un mal fou. Quant à Badoer, le plus dommageable est qu'il n'ait pas pu laver son honneur en ayant l'opportunité de revenir en course dans d'autres catégories par la suite.

En fait, si Lammers détient le plus grand intervalle de temps entre 2 participations en GP (10 ans, 3 mois, 22 jours), le nombre de GP plus important par la suite dans une saison que dans les années 80 fait que c'est Badoer qui tient le même record en terme de courses (167 contre 164 au hollandais). selon statsf1.

Satoru a écrit:
JM 30 a écrit:.

Double champion du monde, Mika Hakkinen connait une saison 2001 épouvantable ....

A la base, Hakkinen, c'était juste une année sabbatique. ...
Ah, merci pour ces précisions. Il m'a manqué quelques souvenirs...
FW15 a écrit:Excellent topic, merci JM 30 de nous rappeler la vraie F1.
Les séances d'essai de Prost sur la McLaren et de Mansell sur la Jordan étaient sorties de ma tête. Pourtant je suis quasi-imprenable sur cette période
Merci Wink ! Ah, ça rappelle des souvenirs d'une autre époque...


Dernière édition par JM 30 le Lun Jan 14, 2019 6:11 pm, édité 2 fois
JM 30
JM 30

Messages : 771
Points : 2375
Date d'inscription : 12/06/2015
Localisation : gard

Voir le profil de l'utilisateur http://jmo-com.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoire] Les "come back" en F1

Message par FW15 le Lun Jan 14, 2019 5:44 pm

Gautier a écrit:Sur Badoer, on relativise après coup, en prenant en compte les nombreux éléments qui expliquent ses difficultés :
- l'impact de l'interdiction des essais privés en cours de saison, introduite en 2009. On sait aujourd'hui qu'il est très difficile pour un pilote d'arriver en cours de saison, et même que les débutants ont dans l'ensemble plus de mal qu'autrefois, mais on a complètement escamoté ce facteur à l'époque, faute de recul.
- on se rappelle que Badoer n'avait plus fait de compétition depuis près de 10 ans, ce qui forcément ne pouvais que poser problème. Ce facteur n'a pas été beaucoup pris en compte à l'époque.
- on prend davantage en compte le fait que la Ferrari cette année-ci était difficile à appréhender, et que l'échec de Fisichella après lui l'illustrait bien.


De plus, maintenant que le temps a passé, on se souvient à peu près de la même façon de sa désastreuse expérience de 2009 et de son passage tout à fait honorable dans les années 90, ce qui équilibre l'image que l'on a de lui.

A l'époque, on était obnubilés par les chiffres bruts qui étaient d'une extrême dureté : Badoer était dernier, à plus d'une seconde au tour de l'avant dernier, au volant d'une Ferrari. La dureté des propos reflétait cet état de fait brut

Tu as bien résumé !

JM 30 a écrit:
FW15 a écrit:Excellent topic, merci JM 30 de nous rappeler la vraie F1.
Les séances d'essai de Prost sur la McLaren et de Mansell sur la Jordan étaient sorties de ma tête. Pourtant je suis quasi-imprenable sur cette période
Merci Wink ! Ah, ça rappelle des souvenirs d'une autre époque...
En effet, et j'en profite pour rebondir sur Jacques Villeneuve, qui a été cité.
Ce pilote restera pour moi une belle intrigue. Je n'ai jamais compris quel était son véritable niveau ? On sait qu'il était moyen à Monaco ça c'est sur.
Mais ses mutiples come-back ont mis en lumière quelques insuffisances, il n'a pas vraiment été dans le coup.

Le fait qu'il ait battu Frentzen (97-98) de façon nette, par exemple, même si Frentzen était un peu fragile mentalement et poissard, me semble incroyable. Pour moi l'Allemand a toujours été plus fort que lui intrinsèquement. C'est ma vision. A discuter dans un autre topic. Après, je crois me souvenir que Jacques est battu par ses équipiers entre 2003 et 2006, c'était si décevant.

En tout cas, les come-back de Villeneuve ont vraiment été des lueurs d'espoir perpétuellement éteintes. Il ne devait ses retours que par un grand patronyme de la F1 et un titre de champion. Surtout la seconde option en fait.

_________________

C'est tout

FW15

Messages : 656
Points : 1223
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 36
Localisation : Choisy-le-roi (94)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum