Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Page 27 sur 31 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant

Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par oxythan le Sam 19 Aoû 2017 - 11:53

Mon fils continue d'avancer dans les études et je mesure les dégâts dans l'approche éducative.
Le programme de la classe de seconde est édifiant.
C'est une approche "butinage" dans tous les domaines (que ce soit en histoire, science ou mathématiques), énormément de choses sont présentées (bien trop)... mais de façon superficielle. L'expérimentation et l'exploration ont pris la place de la rigueur et surtout de la capacité à rédiger ou produire.
L'apprentissage scolaire semble être organisé pour coller à ce que les adultes font avec internet, c'est à dire "explorer" mais sans efforts. Je pense que c'est une erreur, car si on ne demande pas de l'effort et de la rigueur pendant la scolarité, quand le demandera t'on ?
L'apprentissage scolaire doit être différent de l'auto-apprentissage adulte et c'est un élément que nos élites qui pondent ces programmes semblent avoir perdu de vue.
On gâche ces années ou l'on peut apprendre des choses difficiles mais pourtant fondamentales.
On dégrade chez les générations à venir la capacité à construire des concepts en tout autonomie, ou même à créer de nouvelles choses.

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 39543
Points : 56423
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par cyd61 le Sam 19 Aoû 2017 - 12:46

Façon de créer une population plus malléable et moins capable de réfléchir par elle même
avatar
cyd61

Messages : 5383
Points : 13868
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Zelkin le Sam 19 Aoû 2017 - 14:37

Le programme de seconde est une horreur, l'année la moins intéressante de toute ma scolarité et la plus rébarbative, elle seule m'a quasiment dégouté des etudesn

_________________
avatar
Zelkin

Messages : 46509
Points : 94919
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nextgen-auto.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par oxythan le Lun 21 Aoû 2017 - 11:59

ah ben voila...

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20170412.OBS7925/on-ment-aux-eleves-sur-leur-niveau-reel.html

"...Je pense que dans une large mesure notre système éducatif est aujourd'hui pensé et organisé pour ne rien transmettre aux élèves, sinon un savoir volatile, éclaté, absurde. Par ses programmes, par la répartition des horaires de cours, par les consignes données aux enseignants, par la part accordée au projet et à l'expérimentation hasardeuse, ce système ne peut pas transmettre grand-chose, sauf à tomber sur des professeurs qui prennent quelque distance avec ce qu'on leur demande de faire, ce qui est encore le cas de beaucoup d'entre nous..."

Donc ce monsieur a aboutit au même constat que celui que j'ai pu faire en observant ce qu'on fait apprendre à mon fils.

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 39543
Points : 56423
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Crouzz le Lun 21 Aoû 2017 - 15:06

De mon expérience, le pire est en filière technologique (STI2D me concernant), où le lycée n'est qu'une garderie géante. De l’aveu même de mes étudiants, ils y vont sans cartable ni stylos, devenus inutiles. Ils en ressortent en ayant perdu les acquis du collège et ont un niveau autour de celui 4ème, en n'ayant fait qu’effleurer tout ce qu'ils ont abordé.

Mais pour cacher tout cela, la méthode est simple : on impose aux établissements du supérieur des quotas : 50% d'étudiants issus de classes technos pour les IUT, par exemple. On récupère donc des étudiants qui n'ont pas du tout le niveau requis (pourtant pas bien haut), mais on peut ainsi vanter les résultats de la super réforme des lycées en montrant les chiffres (bidonnés par les quotas) d'insertion dans le supérieur.
Mais pas les chiffres de réussite, faut pas déconner, ça se verrait trop.

_________________
avatar
Crouzz

Messages : 37881
Points : 67642
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par oxythan le Jeu 24 Aoû 2017 - 17:18

AFP a écrit:...
En France, "44% des travailleurs ont un niveau de diplôme qui ne correspond pas à l'emploi qu'ils occupent, 31% sont sur-qualifiés et 14% sont sous-qualifiés", constate France Stratégie. Et "42% des travailleurs ont une spécialité de formation qui ne correspond pas à l'emploi qu'ils occupent". La formation est le premier critère de recrutement pour "seulement 46% des entreprises, contre 60% pour l'expérience professionnelle ou 64% pour des compétences transversales comme la polyvalence ou la capacité d"adaptation", note le rapport.
France Stratégie préconise de sortir de la logique du "tout formation" et invite les acteurs institutionnels -Régions, Etat, Pôle emploi, partenaires sociaux- à mieux prendre en compte "les spécificités des métiers et des secteurs d'activité". L'organisme estime en outre que le monde de l'entreprise doit "travailler sur l'identification de ses besoins en compétences" afin "d'améliorer les processus de recrutement et l'efficacité des formations"...

Le sur-qualifié est certainement à remplacer par sur-diplômé.
Voila, a fabriquer massivement des diplômés ignare on en arrive à cette situation, avec des entreprises qui ne placent plus le diplôme en priorité quand il s'agit de recruter.


_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 39543
Points : 56423
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par FFFF le Jeu 24 Aoû 2017 - 18:03

C'est tout de même très vague et sujet à interprétations... Ca veut dire quoi le fait d'avoir des travailleurs qui ont un niveau d'étude qui ne correspond pas à l'emploi qu'ils occupent. Est-ce qu'il s'agit de personnes qui ne sont pas dans la branche soit-disant prédestinée pour leur formation ou bien des gens qui commencent à un niveau plus bas que ce qu'ils auraient pu prétendre avec une tel diplôme ?

En soit... je ne sais pas si c'est un réel problème car un diplôme, outre le fait de former pour quelque chose de précis, il inculque aussi des notions d'adaptations à une situation nouvelle, une méthodologie de travail. Je ne suis pas surpris de lire que les compétences transversales sont les critères les plus importants recherchés par les entreprises lors du recrutement.
Or, il m'a déjà été donné d'évaluer quelques candidatures (même pour des posts administratifs du labo) et il est assez remarquable que la plupart des gens qui ont à peut prêt la même formation ont des CV qui se ressemblent et n'est qu'un listing sans relief de leur parcours. Alors évidemment ceux qui réussissent à mettre en avant cette capacité d'adaptation, cette flexibilité.

Autre chose... tu sembles également dire que le problème vient de la formation, mais ne vient-elle pas non plus du manque de connaissance, de la part du recruteur, des capacités réelles que le cursus enseigne et que le diplôme sanctionne ? Ce manque de connaissance pourrait également orienter les recruteurs à juger sur des valeurs plus sûres telles que l'expériences pro.

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 42091
Points : 109244
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 31
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par oxythan le Jeu 24 Aoû 2017 - 18:23

Je vais parler de ce que je connais, ma génération. Donc ceux qui sont entre 40 et 50 ans aujourd'hui.
j'ai été entouré, au lycée et a l'université de camarades qui alignaient les années d'étude histoire de "faire des études". Les années passent, les diplômes finissent par tomber, mais nombreux étaient ceux qui n'étaient pas vraiment "bons" dans le domaine qu'ils avaient choisi ( souvent par défaut).
Une phrase que j'ai entendu un bon paquet de fois et que je supporte plus d'entendre tellement elle est à l'origine de cette situation c'est "il faut faire des études aussi loin que ce qu'on est capable ".

C'est ainsi que certains vont vaillamment avancer, avec plus ou moins de difficultés et amasser les diplômes.

Arrivés sur le marché du travail tu te prend la réalité en face car la on demande de la compétence, de l'envie et on espère même un certain intérêt pour le domaine. et après avoir galéré quelques années, tu fini par accepter des boulots "en dessous de ton diplôme".

Des cas comme ça j'en connais des tas dans ma génération, et je ne suis pas sur que ça soit allé en s'améliorant.

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 39543
Points : 56423
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par FFFF le Jeu 24 Aoû 2017 - 19:04

Moi aussi je l'ai entendu souvent cela, il faut aller loin, faire un max d'études pour pouvoir s'ouvrir un max de portes ensuite.

Alors c'est vrai, ça a l'effet pervers de former des personnes préférant le choix par défaut, de la sécurité. Cependant tout n'est pas non plus problématique. Tout dépend in fine de la longueur des études réalisées mais arriver à faire toute la scolarité pré-bac et 3-5 ans d'études supérieures dans un truc que tu choisis plus par défaut que par envie, en voyant tes camarades d'autrefois avancer dans la vie... il faut une sacré dose de persévérance (ça sent le vécu  Embarassed  ).
La pression sociale qui te pousse à faire ces études, elle explique une partie de cette persévérance d'avant 20-22 ans mais au delà de cet âge il me semble que d'autres motivations prennent le relais. Ainsi les personnes qui choisissent par défaut une voie mais qui arrivent étonnamment à s'y tenir alors que plus rien ne les obligent, ça montre qu'il s'agit aussi de personnes ayant développé des qualités qui permettent de surpasser cette pression de tout arrêter.

C'est pourquoi j'ai toujours vu le cursus universitaire comme une sélection qui ne dit pas son nom... du moins en science (à Paris VI). On nous fait apprendre des choses qui ne seront certainement jamais utiles sous couvert de transversalité avec une dose de par coeur assez impressionnante, avec des horaires de 8h-18h quasi chaque jour. Entre la première année de licence et la dernière année, plus de 50% auront abandonné ou se seront réorientées alors que les choses intéressantes débutent en master.
A défaut de nous avoir inculquer une quelconque compétence utile, les années avant master permettent de développer une capacité assez incroyable à emmagasiner l'information et à le restituer de manière attendue par l'exercice.

J'estime que les années lycées (générales) sont typiquement cela, elles sont avant tout là pour apprendre au jeune à développer une méthodologie pour assimiler une quantité importante d'information et des cours comme la philo ou le français enseignent la manière de les restituer de manière canalisée. Le Bac ne doit être perçu que pour sanctionner cela. Et le taf d'apprendre réellement des trucs d'utiles revient aux études supérieures. Je me rappellerais toujours de ces profs de L1 blâmant le lycée comme n'apprenant rien aux élèves.... et maintenant j'ajouterais "n'apprenant rien, outre cette capacité à apprendre et restituer". C'est d'ailleurs pourquoi, rétrospectivement, j'ai bel et bien l'impression que le cours de lycée qui m'a été le plus utile reste la philosophie. La biologie je l'ai essentiellement apprise à l'université, les calculs en maths sont ressortis par l'autre oreille... l'anglais je n'ai commencé à le maîtriser qu'en master et bien plus encore depuis que je suis à Londres, l'histoire ? C'est plus ma curiosité qui me l'a apprise.


Bref, l'école française selon moi : Primaires et collège = Enseignement des bases, lire, écrire, parler et compter. Au lycée général, comment emmagasiner l'information complexe et la restituer. Université = Emmagasiner l'information complexe venant de tout horizon. Master = spécialisation dans ce que tu "aimes".
Par contre un problème pourrait se situer entre le collège et le lycée Technologique ou Pro remettant probablement en cause l'idée du collège unique.

_________________

___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
avatar
FFFF

Messages : 42091
Points : 109244
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 31
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Bulle le Jeu 24 Aoû 2017 - 19:30

Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Bulle

Messages : 426
Points : 1047
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Souti le Jeu 24 Aoû 2017 - 19:34

Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Euh oui mes 2 soeurs par exemple. à 40 et 50 ans. (infirmières)

_________________
avatar
Souti

Messages : 16890
Points : 33826
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Bulle le Jeu 24 Aoû 2017 - 19:36

merci Souti pour ta réponse Smile. Elles ont suivi les cours du soir ou ont-elles arrêté de travailler pour cette reprise d'études ?

Bulle

Messages : 426
Points : 1047
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Souti le Jeu 24 Aoû 2017 - 20:36

Bulle a écrit:merci Souti pour ta réponse Smile. Elles ont suivi les cours du soir ou ont-elles arrêté de travailler pour cette reprise d'études ?

Elles ont arrêté de travailler, mais je pense qu'elles ont eu des aides. Je ne saurais dire lesquelles par contre.

_________________
avatar
Souti

Messages : 16890
Points : 33826
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Myllou le Jeu 24 Aoû 2017 - 21:36

Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Mon ex-beau-Frère à l'âge de 40 ans, alors qu'il était chef de sa petite entreprise et père de 5 enfants très impliqué, a décidé d'assouvir sa passion : Devenir pilote de ligne !
Il a bossé comme un taré nuit et jour. J'ai jamais vu ça... et il a réussi. Il est devenu pilote instructeur.
Donc c'est possible, il faut vraiment s'y consacrer à fond. Mais quand on a l'envie, c'est plus "facile".

_________________
L'ombre d'un doute...
avatar
Myllou

Messages : 17360
Points : 26325
Date d'inscription : 23/11/2009
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur https://www.priceminister.com/boutique/Page34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Gautier le Jeu 24 Aoû 2017 - 22:01

Je connais quelqu'un qui, à 35 ans, va commencer une formation de deux ans à Polytechnique pour devenir "data scientist". Au menu, mathématiques, algorithmique et programmation à gogo.

_________________
Champion FMWC 2011 et 2015, champion par équipes 2013, 2014 et 2015 avec Hopes Racing
Le futur sera meilleur demain
Dan Quayle
avatar
Gautier

Messages : 5111
Points : 7516
Date d'inscription : 19/08/2014
Age : 30
Localisation : You just got litt up

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par oxythan le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:40

A 36 ou 37 ans je sais plus, j'ai fais une VAE avec l'INSA de Lyon pour obtenir un diplôme d'ingénieur en 2 ans. Le tout en continuant a bosser en même temps ( sur un poste de Directeur Technique  ( cadre N+2)). J'en ai vraiment  bavé.
j'avais pas de cours, mais un ( gros ) mémoire à rédiger et plusieurs soutenances orales.
Le plus dur à été de se remettre à penser "scolaire" alors que ça faisait 10 ans que je bossait.
j'aurais échoué, je n'aurais pas insisté un an de plus, pas le courage.

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 39543
Points : 56423
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par petitclem le Ven 25 Aoû 2017 - 10:11

Myllou a écrit:
Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Mon ex-beau-Frère à l'âge de 40 ans, alors qu'il était chef de sa petite entreprise et père de 5 enfants très impliqué, a décidé d'assouvir sa passion : Devenir pilote de ligne !
Il a bossé comme un taré nuit et jour. J'ai jamais vu ça... et il a réussi. Il est devenu pilote instructeur.
Donc c'est possible, il faut vraiment s'y consacrer à fond. Mais quand on a l'envie, c'est plus "facile".

Il est instructeur en aéroclub ou en compagnie ?
Les postes de pilotes de ligne sont tes compliqués à obtenir en ce moment... Les compagnies cherchent toutes des gens avec plusieurs milliers d'heures de vol à leur actif
avatar
petitclem

Messages : 4675
Points : 4697
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 34
Localisation : Dijon / Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Bulle le Ven 25 Aoû 2017 - 12:15

Merci pour vos retours, c'est vraiment intéressant Smile.

Bulle

Messages : 426
Points : 1047
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Adoum le Ven 25 Aoû 2017 - 20:17

Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Moi-même actuellement (j'ai 33 ans).
J'ai repris une année de spécialisation en horaire décalé. (3 soirs / semaines + samedi après-midi).
+- 17H / sem en fonction des semaines.

J'ai vite compris que ça ne le ferai pas et donc j'ai demandé un étalement pour ne faire que 2 soirs semaines l'an passé et 1 soir et les  samedis cette année (en + de 2x 90h de stage cette année répartis sur des mercredis après midi et samedi matin).
Il faut dire que si je n'avais pas étalé, je ne m'en serai pas sorti avec le boulot.

Là, j'ai réussi l'intégralité des cours et je dois rendre mon TFE (mémoire) le 4 septembre et le présente le 11.

Je ne pense pas reprendre des études par la suite. Trop contraignant. Des formations par ci par là mais pas une année complète car c'est difficile à gérer avec le boulot et une vie de famille.

_________________
Fan de Williams F1
avatar
Adoum

Messages : 8808
Points : 12628
Date d'inscription : 24/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Myllou le Ven 25 Aoû 2017 - 22:14

petitclem a écrit:
Myllou a écrit:
Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Mon ex-beau-Frère à l'âge de 40 ans, alors qu'il était chef de sa petite entreprise et père de 5 enfants très impliqué, a décidé d'assouvir sa passion : Devenir pilote de ligne !
Il a bossé comme un taré nuit et jour. J'ai jamais vu ça... et il a réussi. Il est devenu pilote instructeur.
Donc c'est possible, il faut vraiment s'y consacrer à fond. Mais quand on a l'envie, c'est plus "facile".

Il est instructeur en aéroclub ou en compagnie ?
Les postes de pilotes de ligne sont tes compliqués à obtenir en ce moment... Les compagnies cherchent toutes des gens avec plusieurs milliers d'heures de vol à leur actif  

Dans une école d'aéronautique. A la base il devait voler chez Air Littoral et ils ont fermé au moment où il obtenait sa licence...

_________________
L'ombre d'un doute...
avatar
Myllou

Messages : 17360
Points : 26325
Date d'inscription : 23/11/2009
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur https://www.priceminister.com/boutique/Page34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par fast' le Dim 27 Aoû 2017 - 11:50

Souti a écrit:
Bulle a écrit:Est-ce que vous connaissez, dans votre entourage (ou ailleurs), des personnes qui ont repris des études la trentaine passée ?
Je me pose de plus en plus la question. Je suis fonctionnaire territorial en catégorie B (filière sportive : ETAPS), je me suis arrêté à la licence il y a dix ans. Mon salaire commence aujourd'hui à me poser un ou des soucis, la lourdeur administrative de la FPT également. Le statut n'était pas le but ultime à atteindre. Loin de là.
Je ne viserais pas un master mais des études un peu plus folles mais qui m'intéresseraient beaucoup aujourd'hui.

Euh oui mes 2 soeurs par exemple. à 40 et 50 ans. (infirmières)

Moi, à 30 ans. BPREA, BTS GPN en un an et licence pro en école d'agronomie. Le tout financé par les régions, et en gardant mes indemnités pole emploi. Pour le coup, je ne peux pas dire qu'on encourage pas les gens à reprendre des études.
avatar
fast'

Messages : 2262
Points : 4280
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Bulle le Dim 27 Aoû 2017 - 13:52

Étant fonctionnaire, il faudrait que je demande une disponibilité ou que je démissionne. Je n'aurais aucune éligibilité à pôle emploi. C'est ce qui me freine dans ma démarche aujourd'hui.

Bulle

Messages : 426
Points : 1047
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Julienk5 le Dim 27 Aoû 2017 - 15:18

Bulle a écrit:merci Souti pour ta réponse Smile. Elles ont suivi les cours du soir ou ont-elles arrêté de travailler pour cette reprise d'études ?

Bulle a écrit:Étant fonctionnaire, il faudrait que je demande une disponibilité ou que je démissionne. Je n'aurais aucune éligibilité à pôle emploi. C'est ce qui me freine dans ma démarche aujourd'hui.

Pour les cours du soirs j'ai eu beaucoup de retours négatifs, entre la difficulté de combiner le boulot et ces cours et leur qualité pas top !

_________________
Triple détenteur (2010, 2011, 2012) de l'award NA du morveux (-18)
avatar
Julienk5

Messages : 9013
Points : 10720
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://a4.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-prn1/s720x720/522634_2

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Nini le Dim 27 Aoû 2017 - 16:21

Tiens, le message de l'été de Juju avant la rentrée mrgreen

Qu'est-ce qu tu deviens toi ? Smile

_________________
avatar
Nini

Messages : 5419
Points : 5952
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 40
Localisation : Terre/Europe/France/IDF/78

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les études secondaires et le boulot (pas l'arbre !)

Message par Julienk5 le Dim 3 Sep 2017 - 11:37

Toujours étudiant, tout va très bien Very Happy

Et vous ?

_________________
Triple détenteur (2010, 2011, 2012) de l'award NA du morveux (-18)
avatar
Julienk5

Messages : 9013
Points : 10720
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur http://a4.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-prn1/s720x720/522634_2

Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 31 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30, 31  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum