GP D'ITALIE 2019

Page 27 sur 30 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant

Aller en bas

Qui gagnera le GP ?

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap35%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 35% 
[ 8 ]
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap4%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 4% 
[ 1 ]
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap17%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 17% 
[ 4 ]
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap35%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 35% 
[ 8 ]
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap4%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 4% 
[ 1 ]
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_lcap4%GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Vote_rcap 4% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 23

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Satoru le Mar Sep 10, 2019 3:39 pm

JPeg a écrit:Exact, j'ai lu trop vite.

Alors effectivement je ne suis pas d'accord et je ne vois pas un pilote "perdre son niveau" comme ça, sans raison apparente.

Tous les pilotes finissent par perdre leur niveau un jour ou un autre. Je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant.

Généralement, la date de péremption survient plus tard, mais tous les pilotes sont différents. Surtout qu'en général, ce sont des facteurs psychologiques au moins autant que physiologiques qui entraînent ce déclin. Et j'ai donné des exemples de déclins prématurés.
Satoru
Satoru

Messages : 7555
Points : 23756
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Erwee le Mar Sep 10, 2019 4:32 pm

Erwee a écrit:Teasing depuis Monza avec des anecdotes surprenantes à venir :

Alesi en Lamborghini, Gasly qui ne serait pas mauvais au lit, les partenaires et publicitaires qui sont un peu too late sur le timing, le retrait d'une bordure en limite de piste, la dangerosité supposé des bouchons de bouteille, le camping de Monza, et Villeneuve qui n'aurait pas bu que de l'eau ... !

Bref, je vous donnerai les détails de mes observations et expériences du weekend prochainement.

Bon dimanche à tous.

Bon, suite à mon retour à domicile hier soir et une bonne nuit de sommeil, je vais vous raconter un peu plus en détail ce weekend agréable. Et bonne lecture ! Very Happy



Allez, revenons-en à jeudi soir. La pit-lane est open pour les possesseurs de billets 3 jours entre 16H et 18H. Je suis sur le qui-vive, un peu à la bourre à cause des bouchons, je suis au niveau des accès vers 16:45 lorsqu'on nous indique que l'accès pit-walk est fermé car surblindé de monde. Je n'insiste pas, d'autres le font vraisemblablement à ma place...

Toutefois, je me permets de profiter de la petite visite des installations du village F1 (scène centrale où défilent tous les engagés pour une session d'autographes). Quelques centaines de personnes sont devant les pilotes, et on attend les félicitations pour chacun. Les Tifosi demandent même à Lewis de venir chez Ferrari !

En me promenant, je déambule devant le bâtiment réservé aux cabines de commentateurs ! mrgreen
En réalité, je profite du passage de relais des deux vigiles, gardiens de l'accès aux chambres climatisées, pour me faufiler et me rendre compte du grand nombre de chaîne TV retransmettant l'épreuve et la commentant sur place.
Comme un espion, je marche sur la passerelle dédiée, discrètement et le pas pressant pour faire comme si j'avais du boulot à abattre, et je m'introduis dans la seule cabine ouverte et vide pour en avoir un aperçu. L'affiche à l'entrée indique qu'il s'agissait de celle dédiée à la RTBF... Laughing
Jolie vue, au frais, avec plusieurs écrans et une grande baie vitrée.

Je ne m'éternise pas non plus, je vire sur la tribune à droite, correspondant à la principale (en face des stands). De la musique électro est diffusée sur la sono (de nombreuses annonces vidéos sont sur les écrans pour un concert de Dimitri Vegas et Like Mike à la fin du GP), les bannières et drapeaux sont déjà plantés ou accrochés aux grilles.
Juste à côté, un accès sous-terrain depuis la loge "F1 Experiences" permet de traverser le circuit par différents chemins jusqu'à l'entrée du paddock. Evidemment, le contrôle est maximum.
Je me dirige alors vers le paddock support (F2, F3, Porsche) lorsque je constate une foule massée en ligne auprès du parking des pilotes. Une passerelle spéciale a été installé entre eux et la sortie du paddock permettant aux personnalités de ne pas être gêné par les supporters.
Je patiente quelques instants lorsqu'on aperçoit Lance Stroll sortir avec certainement son physio. Plutôt encouragé, il vient avec le sourire signer de nombreux autographes et faire des selfies. Fait amusant : en partant en direction de sa voiture, son supposé physio lui dépose du gel lavants pour les mains... Ne serait-il pas un peu hypocondriaque ? Laughing
Ensuite, vient Kevin Magnussen, agréablement salué par le public également.
Puis Toto Wolff, très applaudi, et qui prend le temps de satisfaire presque tout le monde malgré les acclamations "Forza Ferrari Toto". Razz
Jean Alesi, pour un ambassadeur Ferrari, sort du paddock au volant d'une magnifique Lamborghini Urus blanche alors que Mark Webber fait le chemin inverse et rentre au paddock au volant d'une toute nouvelle 911 accompagné de sa dame.
Enfin, l'attitude décevante revient à Romain Grosjean, qui sort en courant sans un signe de la main malgré les appels du public, pour rejoindre son scooter et quitter le circuit.

Il est déjà 20H, j'en profite pour faire de même... À peine l'instant de traverser le tunnel sous-terrain qu'un déluge s'abat au-dessus du circuit.


Le lendemain matin, avec à nouveau les bouchons et les difficultés d'accès, c'est la boue qui nous attend...
L'entrée principale se fait par derrière le village, une longue file d'attente se forme dès la matin. Anecdotique mais surprenant aussi d’apercevoir des témoins de Jéhovah pendant ses trois jours avant les grilles d'accès à l'enceinte du circuit.

L'accès est libre à toutes les tribunes pour le premier jour officiel.
Pour résumé, et selon moi, les meilleurs points de vue restent la tribune 8A/8B ainsi que la sortie du virage Ascari et l'entrée de la Parabolica.
À l'endroit de la première chicane, on peut voir de nombreuses actions et sorties. Des étiquettes jaunes se décollent des boudins installés en traversent pour limiter la vitesse de ceux qui court-circuitent le virage.
Pour le reste, c'est assez moyen, malgré l'excellente couverture d'installations d'écrans géants tout autour du circuit.

Je remets ici ce que j'avais partagé en live pour ce vendredi :

Erwee a écrit:Ma première impression sur cette journée :

Les contrôles sont exagérés à l'entrée... On a des portiques à chaque entrée dignes de ce qui se trouve aux aéroports.
Les spectateurs sont de vrais passionnés sur place. Ils attendent parfois des heures jusqu'au soir pour avoir une signature près du parking des pilotes.
En termes de tribune intéressante, j'ai pu également me faire un avis car le ticket donnait le droit à tous les gradins. Ma préférée reste le 1er virage car on a vraiment l'occasion d'y voir beaucoup d'action et a assez faible vitesse.
Côté ambiance, il vait mieux se mettre en face des stands. Ils ont installé une sono de discothèque tous les 10m... 😁

Enfin, petit souvenir poignant au moment du debut des essais libres en F2. Un homme était juste devant moi, et j'ai remarqué sur lui le drapeau francais avec ecrit dessus "Anthoine, on t'aime".
J'ai pu l'entendre parler avec ses voisins de siège en anglais et au moment où les premières monoplaces f2 sont passés devant nous, il a explosé en sanglots ... Crying or Very sad Ca m'a fait bizarre de me dire que depuis ce moment dramatique, les f2 n'avaient plus jamais roulés (course 1 et 2 annulées à Spa) ...

Parmis d'autres drapeaux rouges, 3 red flags ont fait leur apparition en FP1 pour les F1, puis un autre en fin de séance qualificative pour les F3. Est-ce le signe d'une précaution particulière après le drame de Spa ... ?


Passons à samedi. La météo est meilleure, je m'installe dans la tribune principale avec les nombreux tifosi à proximité. Si près que j'en viens moi aussi à participer au déploiement d'un grand drap rouge avec le logo du cheval cabré dessus, étendu sur toute la tribune en début de FP3.

Je remarque que de nouveaux panneaux publicitaires sont installés (Pirelli sur la passerelle avant la deuxième chicane et Heineken après la sortie des stands), mais que le bord de la piste à l'endroit de la ligne de départ est encore vert (la peinture du logo Heineken sera seulement rajouté le dimanche matin).

Jody Scheckter a fait quelques tours de roues au volant de sa Ferrari de 79 (année de son sacre). Intéressant de remarquer qu'il s'agissait là du moteur le plus bruyant en action sur le circuit ce weekend. Et également de constater que la Ferrari ne passait pas à fond la curva Biassono après la première chicane.
Jean Alesi est également sur le tracé, au volant d'une F2 avec les pneumatiques Pirelli 2020 en démonstration.

Rien de bien spécial à vous raconter, si ce n'est que j'ai rien compris sur place de la fin de cette qualification. Sur le moment, je me dis que Lewis est idiot de rester dans le sillage de la Renault, sur la partie droite de la ligne droite alors qu'il pouvait bénéficier de l'aspiration. Dans les faits, je pense qu'il avait déjà remarqué que les feux étaient rouges sur la passerelle présente dans la ligne de départ...
Le speaker était fantastique dans ses propos, hurlant en fin de séance à plusieurs reprises "Grande Charles" !

S'en suit la course de F2, puis le podium en hommage à Hubert. Toutefois, je m'aperçois que l'ambiance s'agite derrière moi, au niveau du village F1.
En fait, ils ont fait venir les pilotes F1 représentant l'Italie (dans l'ordre Alfa Romeo Sauber, Toro Rosso et enfin Ferrari).
Le protocole est simple : les équipes ont 30min pour échanger avec les spectateurs présents, sous forme de Q/R et de distribution de goodies.
On peut faire remarquer la bonne cote de popularité aussi bien pour Raikkonen que Giovinazzi (dont c'était la première apparition à Monza en F1). Puis vient le tour des sympathiques gens de Toro Rosso...
Pierre Gasly, visiblement gêné par la question d'un spectateur qui lui demande comment il va après sa rétrogradation chez Redbull et à quoi il répond un simple "I'm OK, thanks for carrying" ("ça va, merci de vous en soucier"), le visage visiblement triste... S'en est suivi des applaudissements de soutien au français. Puis on demande aux deux pilotes assez stupidement qui pense être meilleur que l'autre, ce à quoi Gasly répond en demandant des précisions "who's the best at the bed ?" ("qui est le meilleur au lit ?"). Davide Valsecchi lui répond "I mean Daniil is a verifiable proof" (que "Daniil est au moins une preuve vérifiable", suite à sa récente paternité), Kvyat tapotant dans le dos de Gasly en l'encourageant par un "keep working" ("continue à travailler") et par quoi répond Pierre, philosophe : "Practicing is the best part" ("Pratiquer est le meilleur moment"). Bref, vraiment sympa l'ambiance chez les petits taureaux. Laughing
Et enfin, après une petite demi-heure d'attente, viens l'équipage Ferrari. Comme on peut s'y attendre, de grandes acclamations se font entendre. Vettel est bon communiquant, la blague facile, mais le visage un peu usé. Alors que Leclerc semble plus détendu, sérieux, et également soucieux de répondre en italien à ses fans.

Bref, sur ce, la journée se termine. Je décide de me rendre près de l'iconique Hotel Fossati (jadis réputé comme étant l'hôtel des pilotes) afin de dîner dans un petit resto au cadre sympa.
En garant ma voiture à proximité de cette hôtel, je descend la rue Conte Paolo Taverna à pied lorsque je croise sur mon trottoir Jacques Villeneuve, qui a semble-t-il apprécié le spiritueux du coin. Laughing
J'ai hésité à lui demander une photo, mais vu son état, j'ai préféré m'en absetenir ! mrgreen

Enfin, viens le grand jour du seigneur : Dimanche !
Orages et fortes précipitations le matin. Le temps d'arriver au circuit, tout se dégage parfaitement.
Seules les F3 auront à rouler sur une piste bien humide, par la suite, tout s'est très vite asséché.

Longue attente entre la parade des pilotes et le départ de la procédure de départ.
Peu après la mise en place de la grille de départ, la patrouille aérienne italienne nous fait une démonstration de folie. Je suis assis tout en haut de la tribune 8A (celle disposé au niveau de la première chicane) lorsque le passage des avions à réactions fait littéralement secouer la tribune... Au point d'en perdre l'équilibre ! Shocked
Bref, j'ai un instant pensé à Furiani... Neutral

Peu avant le départ, les DJ nous font une petite intro de leur concert prévu après l'arrivée, sur le podium.
Le rendu est assez quelconque à l'endroit où je me situe car les hauts-parleurs sont de type mégaphones... Laughing

Pour ce qui est de la course, j'ai complètement été absorbé par ce qu'il se passait.
La chasse des requins gris sur la Ferrari de Leclerc, la déception Vettel suite à ses erreurs de débutant, les nombreuses sorties de Grosjean dans l'échappatoire de la chicane (amusant de voir les commissaires se précipiter à réinstaller les blocs en polystyrène et de voir Romain les dégommer à chacune de ses sorties), la Toro Rosso de Kvyat qui a longtemps brûlé avant que l'incendie soit maîtrisé par les pompiers, la remontée de Verstappen, la dégringolade de Kubica et les très bonnes prestations de Renault.

La fin de course nous ouvre les portes du circuit. Quel plaisir de marcher là où de nombreuses F1 venaient à l'instant de courir à près de 350km/h.
Après le podium, le concert de Dimitri Vegas et Like Mike a vite été avorté pour des raisons techniques. Toute cette publicité autour d'eux, tout au long de ces quatre jours, pour ça ... ! Laughing

Voilà voilà, vous savez tout de ma petite expérience du weekend.
C'était déjà mon 5ème GP (après Magny-Cours 2002/2007, Monza 2014 et Spielberg 2018), j'espère assister à une nouvelle course dès l'an prochain pour encore plus d'expériences.


PS : à ceux qui souhaitent le témoignage de mon voyage au GP d'Autriche 2018, j'avais laissé une trace écrite à chaud, décrite de façon beaucoup plus brève : http://www.nextgen-forum.com/t8349p425-2018-grand-prix-d-autriche#1541811

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 799
Points : 1957
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Solan le Mar Sep 10, 2019 4:48 pm

Merci beaucoup pour ton témoignage Erwee, j'adore ces petits moments.

A quand Monaco pour toi ? Wink

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 663320JOHNCOMMISSAIRE
" Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière "
Solan
Solan

Messages : 3963
Points : 10839
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Erwee le Mar Sep 10, 2019 5:03 pm

Solan a écrit:Merci beaucoup pour ton témoignage Erwee, j'adore ces petits moments.

A quand Monaco pour toi ? Wink

Avec plaisir ! Smile
Oui, Monaco ce serait un truc à faire pour moi. Ma crainte, c'est de ne pas pouvoir en tirer le même genre d'expérience.
Si tu n'es pas un invité VIP à Monaco (en appartement, ou en loges partenaires), j'ai le sentiment que l'aventure se limite à observer les F1 depuis le haut d'un rocher.
Je ne sais plus qui m'avait partagé son vécu sur place, mais disons que ça ne me motivait pas vraiment à faire le déplacement ... Razz

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 799
Points : 1957
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Solan le Mar Sep 10, 2019 5:09 pm

Erwee a écrit:
Solan a écrit:Merci beaucoup pour ton témoignage Erwee, j'adore ces petits moments.

A quand Monaco pour toi ? Wink

Avec plaisir ! Smile
Oui, Monaco ce serait un truc à faire pour moi. Ma crainte, c'est de ne pas pouvoir en tirer le même genre d'expérience.
Si tu n'es pas un invité VIP à Monaco (en appartement, ou en loges partenaires), j'ai le sentiment que l'aventure se limite à observer les F1 depuis le haut d'un rocher.
Je ne sais plus qui m'avait partagé son vécu sur place, mais disons que ça ne me motivait pas vraiment à faire le déplacement ... Razz

Houla, bouge pas mrgreen

je t'envoi un mp en rentrant du travail tout à l'heure Smile Wink
Solan
Solan

Messages : 3963
Points : 10839
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par cyd61 le Mar Sep 10, 2019 8:31 pm

Hangar18 a écrit:
cyd61 a écrit:
C’est tout à fait ce que je pense. Il doit y avoir un déclic, et s’il a lieu on verra qu’il est pas fini. Le tout est de savoir s’il peut avoir ce déclic et encore plus chez Ferrari. Le changement d’air pourrais lui être bénéfique. On oublie un truc de sa période red bull et qu’il ne semble pas avoir retrouvé. C’est sa relation avec Guillaume Roquelin. Lui était capable de le calmer ou justement de le réveiller quand il fallait

C'est intéressant comme point de vue, car on voit bien que le problème chez Vettel n'a jamais été la pointe de vitesse, mais le mental. On a souvent dit que Vettel avait bien tenu mentalement dans la lutte pour le titre en 2012 - et c'est pas faux - mais il ne faut pas confondre la pression de la lutte pour le titre et la pression interne.
Chez RB, il fait beaucoup d'erreurs en 2009-2010, qu'on a peut-être un peu rapidement mis sur le compte de la jeunesse alors qu'en 2008, il ne fait aucune erreur au volant de sa Toro Rosso... Mais entre Bourdais qui n'a jamais été une menace et Webber, qui fait ses deux meilleures saisons, il y a un monde.

Entre 2011 et 2013, Vettel fait assez peu d'erreurs car Webber est sous l'éteignoir. On va me dire qu'en 2012, Webber est devant Vettel au championnat pendant un bon moment, mais c'est à mon avis plutôt lié à des circonstances diverses (notamment les pneus) et dès que les courses sont devenues plus "conventionnelles", Webber n'a plus vu le jour. En fait, une seule stat résume tout : sur la période 2009-2010, il y a 9 victoires à 6 pour Vettel, sur la période 2011-2013, il y a 29 victoires à 3 !

En 2014, Ricciardo se retrouve dans la peau du petit jeune qui doit impressionner ses patrons - et il se révèle être un tueur en course. On a souvent mis cette saison sur le compte de "Vettel n'aime pas la nouvelle réglementation" ou "Vettel a déjà la tête ailleurs" etc, mais c'est oublier un peu vite que Ricciardo était qualifié derrière Vettel lors de ses trois victoires (Montréal, Budapest, Spa). Pour deux de ces victoires, Vettel perd une place au profit de Ricciardo sur des erreurs de sa part (tête à queue dans la ligne droite des stands à Budapest, sortie au large à Pouhon à Spa). Donc non, Vettel était loin d'être largué ou démotivé, il a juste mal supporté la pression interne - ce qui avait d'ailleurs été confirmé par Horner dans Beyond the Grid, où il expliquait que "l'humiliation" qu'il subit à Monza a été un déclencheur pour sa signature chez Ferrari.

Chez Ferrari, Kimi n'a pas souvent été une menace. Pourtant, Vettel fait ses plus grosses erreurs en 2016 et 2018, les deux années où Kimi était plus proche en perf pure. Monza 2018 est l'illustration parfaite : tellement piqué au vif de ne pas avoir eu la priorité absolue en qualifs et au départ, il en oublie de défendre face à son rival principal au championnat... Cette année j'en parle même pas avec la pression de Leclerc. Si on ajoute à ça le fait qu'il a développé un léger "complexe Hamilton" dans le roue dans roue (comme Rosberg avant lui), ça donne un pilote toujours aussi rapide mais qui semble paumé sur la piste.

Bref, Vettel a besoin d'être entouré je pense et il supporte très mal la pression interne à son équipe, d'où le fait que je le verrais bien retourner chez RB quand Verstappen laissera une place, avec un Albon ou un Kvyat comme coéquipier.

C’est un peu l’idee que j’ai quand je parle de changement d’air. Je le vois bien retourner chez red bull si verstapen part.
cyd61
cyd61

Messages : 8023
Points : 21718
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par louis-ng le Mer Sep 11, 2019 1:43 am

Erwee a écrit:
Solan a écrit:Merci beaucoup pour ton témoignage Erwee, j'adore ces petits moments.

A quand Monaco pour toi ? Wink

Avec plaisir ! Smile
Oui, Monaco ce serait un truc à faire pour moi. Ma crainte, c'est de ne pas pouvoir en tirer le même genre d'expérience.
Si tu n'es pas un invité VIP à Monaco (en appartement, ou en loges partenaires), j'ai le sentiment que l'aventure se limite à observer les F1 depuis le haut d'un rocher.
Je ne sais plus qui m'avait partagé son vécu sur place, mais disons que ça ne me motivait pas vraiment à faire le déplacement ... Razz
C'est peut-être moi dont il s'agissait... J'y suis allé 4 ou 5 années consécutives avec des billets pelouse Rocher (et une fois avec un billet tribune Casino pour les essais ou qualifs). Absolument aucun regret ! Ambiance populaire de passionnés, vue sur une bonne partie du circuit, notamment les S de la piscine, l'endroit le plus spectaculaire du circuit avec le bureau de tabac et le Casino. On a l'impression qu'on est éloigné quand on y est jamais allé mais en fait non. Mais il est possible que cela ait changé car c'était il y a longtemps.

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Nextge14

louis-ng

Messages : 5580
Points : 20907
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Erwee le Mer Sep 11, 2019 8:58 am

Satoru a écrit:
JPeg a écrit:Exact, j'ai lu trop vite.

Alors effectivement je ne suis pas d'accord et je ne vois pas un pilote "perdre son niveau" comme ça, sans raison apparente.

Tous les pilotes finissent par perdre leur niveau un jour ou un autre. Je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant.

Généralement, la date de péremption survient plus tard, mais tous les pilotes sont différents. Surtout qu'en général, ce sont des facteurs psychologiques au moins autant que physiologiques qui entraînent ce déclin. Et j'ai donné des exemples de déclins prématurés.

Peut-être qu'il faudrait des psychothérapeute associé à chaque pilote en plus des physios, afin de travailler les faiblesses de l'esprit ?
Je suis persuadé qu'on en viendra bientôt à tout cela, dans la quête de perfectionnement sur la préparation d'un pilote...

Au sujet de Charles, ce qui me fascine c'est justement son impassibilité.
Après tous les événements sportifs et personnels qu'il a traversé, il a déjà, pour son jeune âge, un mental d'acier.

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 799
Points : 1957
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Odji le Mer Sep 11, 2019 9:05 am

La nouvelle génération utilise des psy et autres préparateurs mentaux. Je ne connais pas la terminaison exacte. (Psychologues, psychothérapeutes...)

Lando avait parlé de sa préparation mentale avant la F1 car il avait peur de ne pas être au niveau en gros.
Ce week-end Charles a parlé des préparateurs mentaux de la FDA qui l’ont aidé à se forger mentalement.

Même si on est plus dans le coaching que dans le médical, des types d’une génération précédente n’ont peut-être jamais envisagé ça j’ai l’impression.
Odji
Odji

Messages : 7265
Points : 24968
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Satoru le Mer Sep 11, 2019 9:20 am

Erwee a écrit:
Satoru a écrit:
JPeg a écrit:Exact, j'ai lu trop vite.

Alors effectivement je ne suis pas d'accord et je ne vois pas un pilote "perdre son niveau" comme ça, sans raison apparente.

Tous les pilotes finissent par perdre leur niveau un jour ou un autre. Je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant.

Généralement, la date de péremption survient plus tard, mais tous les pilotes sont différents. Surtout qu'en général, ce sont des facteurs psychologiques au moins autant que physiologiques qui entraînent ce déclin. Et j'ai donné des exemples de déclins prématurés.

Peut-être qu'il faudrait des psychothérapeute associé à chaque pilote en plus des physios, afin de travailler les faiblesses de l'esprit ?
Je suis persuadé qu'on en viendra bientôt à tout cela, dans la quête de perfectionnement sur la préparation d'un pilote...

Le rapport au danger évolue avec l'âge. C'est quelque chose de naturel ou presque, comme les rides ou les cheveux blancs. Je ne sais pas si une aide psy peut y changer grand chose.
Satoru
Satoru

Messages : 7555
Points : 23756
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Erwee le Mer Sep 11, 2019 9:41 am

Satoru a écrit:
Erwee a écrit:
Satoru a écrit:
JPeg a écrit:Exact, j'ai lu trop vite.

Alors effectivement je ne suis pas d'accord et je ne vois pas un pilote "perdre son niveau" comme ça, sans raison apparente.

Tous les pilotes finissent par perdre leur niveau un jour ou un autre. Je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant.

Généralement, la date de péremption survient plus tard, mais tous les pilotes sont différents. Surtout qu'en général, ce sont des facteurs psychologiques au moins autant que physiologiques qui entraînent ce déclin. Et j'ai donné des exemples de déclins prématurés.

Peut-être qu'il faudrait des psychothérapeute associé à chaque pilote en plus des physios, afin de travailler les faiblesses de l'esprit ?
Je suis persuadé qu'on en viendra bientôt à tout cela, dans la quête de perfectionnement sur la préparation d'un pilote...

Le rapport au danger évolue avec l'âge. C'est quelque chose de naturel ou presque, comme les rides ou les cheveux blancs. Je ne sais pas si une aide psy peut y changer grand chose.

Je pense que si.
Ce qui fait la différence entre deux sportifs, c'est le mental.
Et le mental, la psychologie, ça se construit. Wink

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 799
Points : 1957
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par cyd61 le Mer Sep 11, 2019 12:21 pm

Le rapport au danger de vettel a peut-être évolué. Mine de rien il va avoir 3 enfants si je ne me trompe pas, la ou on le compare à Hamilton et Alonso qui eux n’en on pas. Mais il peut très bien retrouver une sérénités au volant lui permettant de retrouver sa place. Je pense que le plus gros problème c’est sa dépendance à sa voiture, le Canada permet de s’en rendre compte, la seule fois où il a eut la voiture qui lui convenait cette année, il a mis une fessée à tout le monde en vitesse pure. L’année dernière, son déclin commence quand Ferrari se perd légèrement dans son développement.
cyd61
cyd61

Messages : 8023
Points : 21718
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Satoru le Mer Sep 11, 2019 12:34 pm

Au Canada, il domine...avant de partir à la faute tout seul. Et même si j'ai trouvé la pénalité sévère, voir injuste, cela permet à Hamilton de complètement se relancer dans la course. Et s'il n'y avait pas eu pénalité, Hamilton aurait probablement pu le dépasser.

Donc même quand la voiture lui convient, ça ne se passe pas forcément bien.

Satoru
Satoru

Messages : 7555
Points : 23756
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par cyd61 le Mer Sep 11, 2019 1:00 pm

Satoru a écrit:Au Canada, il domine...avant de partir à la faute tout seul. Et même si j'ai trouvé la pénalité sévère, voir injuste, cela permet à Hamilton de complètement se relancer dans la course. Et s'il n'y avait pas eu pénalité, Hamilton aurait probablement pu le dépasser.

Donc même quand la voiture lui convient, ça ne se passe pas forcément bien.


Ce que je dis c’est qu’il est encore capable de jouer et de mettre une fessée aux gamins.
Je nie pas qu’il fait une erreur, mais ça n’enleve pas que le vettel tueur de temps est encore vivant. Bien sûr un enchaînement de tel résultat serait bien venu pour regonfler sa confiance et nul doute qu’il serait moins fébrile. Hamilton en son temps quand il était dans une mauvaise passe à cumulé les conneries, il est pas dit qu’il ne pourrait pas retomber dans de tel travers, Leclerc en se moment est en pleine bourre, mais quand tout s’aligne pas il peut perdre le fil comme à Monaco. Bref le seul qu’on a presque jamais vu en difficulté niveau mental c’est Alonso.
cyd61
cyd61

Messages : 8023
Points : 21718
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Satoru le Mer Sep 11, 2019 1:05 pm

Oui, ponctuellement, il peut encore faire de la magie.

Mais sur la durée, je crois qu'il ne faut rien en attendre de plus désormais.
Satoru
Satoru

Messages : 7555
Points : 23756
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par JPeg le Mer Sep 11, 2019 1:33 pm

cyd61 a écrit:Le rapport au danger de vettel a peut-être évolué. Mine de rien il va avoir 3 enfants si je ne me trompe pas, la ou on le compare à Hamilton et Alonso qui eux n’en on pas. Mais il peut très bien retrouver une sérénités au volant lui permettant de retrouver sa place. Je pense que le plus gros problème c’est sa dépendance à sa voiture, le Canada permet de s’en rendre compte, la seule fois où il a eut la voiture qui lui convenait cette année, il a mis une fessée à tout le monde en vitesse pure. L’année dernière, son déclin commence quand Ferrari se perd légèrement dans son développement.

La voiture n'a pas changé du tout au tout depuis le premier GP. Ce qui signifie qu'il n'aurait réussi à trouver le bon réglage qu'une fois sur 14 GP ?

Je trouve aussi assez étonnant d'entendre que la voiture ne convient pas à Vettel. Ca fait 5 ans qu'il est chez Ferrari et qu'il en est le pilote n°1...en principe la voiture est plus ou moins construite autour de ses préférences et de ses retours (même si bien sûr il n'y a pas que ça).
JPeg
JPeg

Messages : 13518
Points : 36399
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par FFFF le Mer Sep 11, 2019 3:13 pm

Ce qui ne me met pas forcement a l'aise c'est que voila, certe elle etait un peu en dedans, mais la course de Vettel en Hongrie etait tres bonne, notamment compare a Leclerc. Mais comme la Ferrari n'etait pas dans le coup, ca ne s'est pas forcement bien vu.
Or, la Hongrie, c'etait il n'y a pas tres longtemps, et ca a fait suite a l'Allemagne.
De fait, a chaque fois que Vettel va enchainer deux courses mauvaises, on va dire qu'il est fini, puis lorsqu'il va faire deux bonnes courses, on va dire qu'il est dans le rythme et ainsi de suite.

Pour etre franc, je ne pourrais pas dire formellement si ce sont les performances de Vettel qui font tant le yoyo ou bien celles de Leclerc.

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Sign10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 43185
Points : 113113
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 32
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Big one le Mer Sep 11, 2019 3:14 pm

cyd61 a écrit:
Satoru a écrit:Au Canada, il domine...avant de partir à la faute tout seul. Et même si j'ai trouvé la pénalité sévère, voir injuste, cela permet à Hamilton de complètement se relancer dans la course. Et s'il n'y avait pas eu pénalité, Hamilton aurait probablement pu le dépasser.

Donc même quand la voiture lui convient, ça ne se passe pas forcément bien.


Ce que je dis c’est qu’il est encore capable de jouer et de mettre une fessée aux gamins.
Je nie pas qu’il fait une erreur, mais ça n’enleve pas que le vettel tueur de temps est encore vivant. Bien sûr un enchaînement de tel résultat serait bien venu pour regonfler sa confiance et nul doute qu’il serait moins fébrile. Hamilton en son temps quand il était dans une mauvaise passe à cumulé les conneries, il est pas dit qu’il ne pourrait pas retomber dans de tel travers, Leclerc en se moment est en pleine bourre, mais quand tout s’aligne pas il peut perdre le fil comme à Monaco. Bref le seul qu’on a presque jamais vu en difficulté niveau mental c’est Alonso.

Le soucis de Vettel c'est qu'il aime trop les voitures avec un train arrière collé. Il veut pas à avoir à se poser la question de savoir comment son train arrière va réagir en sortie de virage ou sur un vibreur là où un Leclerc arrive à vivre avec cette incertitude.

Le départ d'Allison de chez Ferrari a fait beaucoup de mal à Vettel AMHA, on est passé d'une voiture agile à une cadillac rouge comme dirait Gilles Villeneuve.

D'ailleurs on peut voir l'inversion de philosophie entre les deux voitures (ferrari et mercedes) depuis 2018.
Big one
Big one

Messages : 10798
Points : 30267
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Hangar18 le Mer Sep 11, 2019 3:36 pm

JPeg a écrit:
cyd61 a écrit:Le rapport au danger de vettel a peut-être évolué. Mine de rien il va avoir 3 enfants si je ne me trompe pas, la ou on le compare à Hamilton et Alonso qui eux n’en on pas. Mais il peut très bien retrouver une sérénités au volant lui permettant de retrouver sa place. Je pense que le plus gros problème c’est sa dépendance à sa voiture, le Canada permet de s’en rendre compte, la seule fois où il a eut la voiture qui lui convenait cette année, il a mis une fessée à tout le monde en vitesse pure. L’année dernière, son déclin commence quand Ferrari se perd légèrement dans son développement.

La voiture n'a pas changé du tout au tout depuis le premier GP. Ce qui signifie qu'il n'aurait réussi à trouver le bon réglage qu'une fois sur 14 GP ?

Je trouve aussi assez étonnant d'entendre que la voiture ne convient pas à Vettel. Ca fait 5 ans qu'il est chez Ferrari et qu'il en est le pilote n°1...en principe la voiture est plus ou moins construite autour de ses préférences et de ses retours (même si bien sûr il n'y a pas que ça).

Pareil j'y crois pas trop à ces histoires de voiture qui lui convient pas puisque ça ressort à chaque fois que son coéquipier est compétitif. On disait déjà ça en 2016 quand il enchaîne les erreurs, alors qu'il était très compétitif sur les premières courses. On peut dire ça pour des perfs anormalement mauvaises, mais pas pour expliquer des erreurs. Or, Vettel est loin d'être lent.

Et l'année dernière, Vettel ne décline pas parce que Ferrari se perd dans le développement. Il fait des bourdes à Bakou, au Paul Ricard, à Hockenheim et à Monza. Trois de ces quatre courses n'auraient jamais dû échapper à Ferrari, elle a bon dos la voiture.

D'ailleurs, faut pas non plus grossir la mauvaise passe de Ferrari après Monza. En gros, elle dure de Singapour à Suzuka, où Mercedes est hors de portée, mais ça s'arrête là. A Mexico, les deux Ferrari terminent devant les deux Mercedes. A Austin, Vettel passe à moins d'un dixième de la pôle et Kimi gagne. A Interlagos, Ferrari a un meilleur rythme de course mais les deux pilotes sont bouchonnés par Bottas. Bref, si Vettel avait eu 30pts d'avance après Monza au lieu de 30pts de retard, le titre était encore largement à sa portée malgré la mauvaise passe de trois courses de Ferrari.

Hangar18

Messages : 2581
Points : 8957
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par JPeg le Mer Sep 11, 2019 3:42 pm

FFFF a écrit:
Or, la Hongrie, c'etait il n'y a pas tres longtemps, et ca a fait suite a l'Allemagne.
.

Je n'ai plus un grand souvenir de la Hongrie mais en Allemagne je ne vois rien d'exceptionnel chez Vettel. Il n'avait pas un bon rythme sur piste humide (loin de là) et il a vraiment eu du bol d'avoir une piste nettement plus sèche à la fin (et de fait une Ferrari entre les mains) pour monter sur le podium. Je ne suis pas sûr que l'Allemagne soit une course référence pour Vettel.
JPeg
JPeg

Messages : 13518
Points : 36399
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Jaco le Mer Sep 11, 2019 3:47 pm

JPeg a écrit:
FFFF a écrit:
Or, la Hongrie, c'etait il n'y a pas tres longtemps, et ca a fait suite a l'Allemagne.
.

Je n'ai plus un grand souvenir de la Hongrie mais en Allemagne je ne vois rien d'exceptionnel chez Vettel. Il n'avait pas un bon rythme sur piste humide (loin de là) et il a vraiment eu du bol d'avoir une piste nettement plus sèche à la fin (et de fait une Ferrari entre les mains) pour monter sur le podium. Je ne suis pas sûr que l'Allemagne soit une course référence pour Vettel.

Il avait d’ailleurs parlé d’une « course à la Coulthard », ce qui avait bien fait rire certains forumistes, que ce soit ici ou sur les forums anglophones.

Son seul mérite aura été de n’avoir pas fait d’erreur....mais au prix d’avoir roulé comme un papy une bonne partie de la course. De mémoire, on l’a même vu en lutte contre des TR et Kimi....

Bref, un résultat en trompe l’oeil Pour moi.

Jaco

Messages : 307
Points : 1178
Date d'inscription : 03/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Jaco le Mer Sep 11, 2019 3:57 pm

Hangar18 a écrit:
JPeg a écrit:
cyd61 a écrit:Le rapport au danger de vettel a peut-être évolué. Mine de rien il va avoir 3 enfants si je ne me trompe pas, la ou on le compare à Hamilton et Alonso qui eux n’en on pas. Mais il peut très bien retrouver une sérénités au volant lui permettant de retrouver sa place. Je pense que le plus gros problème c’est sa dépendance à sa voiture, le Canada permet de s’en rendre compte, la seule fois où il a eut la voiture qui lui convenait cette année, il a mis une fessée à tout le monde en vitesse pure. L’année dernière, son déclin commence quand Ferrari se perd légèrement dans son développement.

La voiture n'a pas changé du tout au tout depuis le premier GP. Ce qui signifie qu'il n'aurait réussi à trouver le bon réglage qu'une fois sur 14 GP ?

Je trouve aussi assez étonnant d'entendre que la voiture ne convient pas à Vettel. Ca fait 5 ans qu'il est chez Ferrari et qu'il en est le pilote n°1...en principe la voiture est plus ou moins construite autour de ses préférences et de ses retours (même si bien sûr il n'y a pas que ça).

Pareil j'y crois pas trop à ces histoires de voiture qui lui convient pas puisque ça ressort à chaque fois que son coéquipier est compétitif. On disait déjà ça en 2016 quand il enchaîne les erreurs, alors qu'il était très compétitif sur les premières courses. On peut dire ça pour des perfs anormalement mauvaises, mais pas pour expliquer des erreurs. Or, Vettel est loin d'être lent.

Et l'année dernière, Vettel ne décline pas parce que Ferrari se perd dans le développement. Il fait des bourdes à Bakou, au Paul Ricard, à Hockenheim et à Monza. Trois de ces quatre courses n'auraient jamais dû échapper à Ferrari, elle a bon dos la voiture.

D'ailleurs, faut pas non plus grossir la mauvaise passe de Ferrari après Monza. En gros, elle dure de Singapour à Suzuka, où Mercedes est hors de portée, mais ça s'arrête là. A Mexico, les deux Ferrari terminent devant les deux Mercedes. A Austin, Vettel passe à moins d'un dixième de la pôle et Kimi gagne. A Interlagos, Ferrari a un meilleur rythme de course mais les deux pilotes sont bouchonnés par Bottas. Bref, si Vettel avait eu 30pts d'avance après Monza au lieu de 30pts de retard, le titre était encore largement à sa portée malgré la mauvaise passe de trois courses de Ferrari.

Globalement, je suis d’accord avec toi...excepté le fait que je compte 6 erreurs en comptant Suzuka et Spielberg. De mémoire, on en était à pas loin de 70 points perdus sur des erreurs de pilotage. Après, et comme tu le soulignes, il y a aussi Austin où il était complètement à côté de ses pompes.

Jaco

Messages : 307
Points : 1178
Date d'inscription : 03/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par Hangar18 le Mer Sep 11, 2019 4:38 pm

Jaco a écrit:

Globalement, je suis d’accord avec toi...excepté le fait que je compte 6 erreurs en comptant Suzuka et Spielberg. De mémoire, on en était à pas loin de 70 points perdus sur des erreurs de pilotage. Après, et comme tu le soulignes, il y a aussi Austin où il était complètement à côté de ses pompes.

Je comptais uniquement les erreurs de Vettel avant Singapour, c'est-à-dire la période où la Ferrari est au moins au niveau de la Mercedes, voire un peu au-dessus, c'est pour ça que je ne compte pas Suzuka et Austin.

Après en Autriche, si tu fais référence à son erreur en Q2, j'avais trouvé les commissaires un peu sévères sachant que Sainz lui-même estimait que ça ne méritait pas une pénalité. Et puis les "gênes" en qualifs, c'est difficile de parler d'erreurs de pilotage puisque c'est aussi à l'équipe de les prévenir et les guider.

Hangar18

Messages : 2581
Points : 8957
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par FFFF le Mer Sep 11, 2019 8:19 pm

JPeg a écrit:
FFFF a écrit:
Or, la Hongrie, c'etait il n'y a pas tres longtemps, et ca a fait suite a l'Allemagne.
.

Je n'ai plus un grand souvenir de la Hongrie mais en Allemagne je ne vois rien d'exceptionnel chez Vettel. Il n'avait pas un bon rythme sur piste humide (loin de là) et il a vraiment eu du bol d'avoir une piste nettement plus sèche à la fin (et de fait une Ferrari entre les mains) pour monter sur le podium. Je ne suis pas sûr que l'Allemagne soit une course référence pour Vettel.
Le fait de ne pas avoir fait d'erreur. Mais bon je ne suis pas la a parler de la qualite des courses mais plutot des commentaires a la suite de ces courses et c'est helas ce que je critique.

Ce n'est pas l'avis en soit qui est problematique car j'imagine que chacun a un avis sur Vettel qui ne s'est pas forge sur les 3-4 dernieres courses mais plutot la maniere dont il s'exprime.
Il y a ceux qui ont une tres bonne opinion de Vettel et qui ont saute sur les gp ou il a bien performe afin de dire que tout allait bien. Ensuite il y a ceux qui ont une moins bonne opinion qui ont saute sur les gp ou ca allait moins pour afficher cela.
Si a Singapour et Russie Vettel arrive a faire de bons trucs, notamment face a Leclerc et est le seul a pouvoir esperer concurrencer RB et Mercedes, qu'est ce qu'on entendra? En tout cas rien de ceux qui critiquent si durement Vettel. Puis apres ces deux GP, au Japon, Vettel sera de nouveau six pieds sous terre, on repassera de l'autre... ainsi de suite. C'est exactement la meme chose concernant Leclerc d'ailleurs.

C'est un constant va-et-vient. C'etait encore le cas en 2016, par rapport a la saison 2015 de Vettel, avant que la saison 2017 ne revienne.
Au final, il y a bcp d'embellissement et de noircissement: La course de Vettel en Allemagne n'etait pas si extraordinaire que cela, et la course de Vettel en Belgique n'etait pas de pietre niveau du tout.

_________________
GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Sign10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 43185
Points : 113113
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 32
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

GP D'ITALIE 2019 - Page 27 Empty Re: GP D'ITALIE 2019

Message par cyd61 le Mer Sep 11, 2019 8:31 pm

Big one a écrit:
cyd61 a écrit:
Satoru a écrit:Au Canada, il domine...avant de partir à la faute tout seul. Et même si j'ai trouvé la pénalité sévère, voir injuste, cela permet à Hamilton de complètement se relancer dans la course. Et s'il n'y avait pas eu pénalité, Hamilton aurait probablement pu le dépasser.

Donc même quand la voiture lui convient, ça ne se passe pas forcément bien.


Ce que je dis c’est qu’il est encore capable de jouer et de mettre une fessée aux gamins.
Je nie pas qu’il fait une erreur, mais ça n’enleve pas que le vettel tueur de temps est encore vivant. Bien sûr un enchaînement de tel résultat serait bien venu pour regonfler sa confiance et nul doute qu’il serait moins fébrile. Hamilton en son temps quand il était dans une mauvaise passe à cumulé les conneries, il est pas dit qu’il ne pourrait pas retomber dans de tel travers, Leclerc en se moment est en pleine bourre, mais quand tout s’aligne pas il peut perdre le fil comme à Monaco. Bref le seul qu’on a presque jamais vu en difficulté niveau mental c’est Alonso.

Le soucis de Vettel c'est qu'il aime trop les voitures avec un train arrière collé. Il veut pas à avoir à se poser la question de savoir comment son train arrière va réagir en sortie de virage ou sur un vibreur là où un Leclerc arrive à vivre avec cette incertitude.

Le départ d'Allison de chez Ferrari a fait beaucoup de mal à Vettel AMHA, on est passé d'une voiture agile à une cadillac rouge comme dirait Gilles Villeneuve.

D'ailleurs on peut voir l'inversion de philosophie entre les deux voitures (ferrari et mercedes) depuis 2018.

La dessus on est d’accord. Il est trop dépendant du comportement de sa voiture par rapport à d’autres pilotes. Mais est-ce que ça permet de dire aujourd’hui qu’il est fini, ou alors une écurie comme red bull qui déciderait de tout remiser sur lui lui permettrait d’enfin exprimer ses points forts ? Franchement c’est justement ce qu’a fait red bull a une époque et ça leur a pas mal réussi. Même la saison passée en début de saison il était clair pour beaucoup que la Ferrari lui convenait et il collait des rouste en qualifications.
Le déclin j’y crois pas encore pour lui , mais Ferrari est maintenant dans une situation où ils vont devoir gérer deux coqs et ils vont peut-être pas être capable de faire deux voitures différentes.
cyd61
cyd61

Messages : 8023
Points : 21718
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 30 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28, 29, 30  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum