Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

+63
Elvis77
Icarius
Tampopo
Erwee
labou
Gautier
Julienk5
Adoum
Fan
amiouac
fast'
MclarenProject
loloetalex
Revenge
Patpatrouil
Jovial
Docky
Bubbleboy
Titof
I have a dream
Zip
Ronan
oxythan
Rollo Tomasi
Jaco
JPeg
Orange
Gus
Big one
magnumcaramel
BodyLanguage
Nico Karev
SUTIL
TheClash
Zaitess Shion
PoincarréCicéron
tcli
YouYou
Seb
Josc
kimi.raikkonen
PooP
masahiro
chandleur
f1_Alonso
Le_Pseudo
FFFF
N13
albertascari
Venom
Django
schumi0203
Stig
cyd61
Mathieu
crunl
Newtom
Solan
louis-ng
Odji
Hangar18
Satoru
Zelkin
67 participants

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Docky Mer Avr 07, 2021 7:18 pm

In Vino Veritas a écrit:
Docky a écrit:Oui il y'a certain sport où c'est vraiment terrible : foot, rugby notamment. Le "bruit" tout autour fait partie de l'ambiance, de la folie.

Etrangement le basket, ça choque moins car la caméra est placée de telle sorte qu'ils peuvent aisèment foutre des trompe l'oeil (puis c'est moins grand), il y'a toujours la "musique" d'accompagnement propre aux sports américains, et il y'a une vue sur le banc et les réactions en direct. Donc ça reste relativement "vivant".

Mais tout ce qui se déroule dans des grands stades et où, télévisuellement, il y'a une habitude de jouer abondemment avec le public, en effet, c'est d'une tristesse...

Le tennis aussi c'est triste. Même si les salles ne sont pas plus grandes qu'au basket, le fait qu'ils ne soient que 2 à jouer et personne ne serait-ce que sur "le banc de touche", rend le truc hyper fade. Puis au tennis, il y'a souvent interaction entre le jeu et le public.

Le foot totalement d'accord, je trouve ça insipide au possible (déjà qu'en tant normal, je suis pas un grand fana, mais les ambiances des stades participent au show - là il n'y plus rien).
Le rugby, je trouve que ça ne manque pas tant que ça finalement ... c'est un sport très "bruyant", ça communique énormément entre joueurs, avec les arbitres, les entraîneurs. Finalement on entend tout ce petit détail, et les retransmissions sont après tout assez bruyantes au final mrgreen

Le basket, le public fait vraiment parti du show pour moi. Je n'arrive vraiment pas à regarder un match sans. J'ai tenté de jeter un oeil sur la Pro A qui est en clair, mais il manque un truc pour qu'un non fana comme moi accroche.
Pour le tennis, quelqu'un a remarqué une différence ? Y a déjà pas d'ambiance en temps normal, ça ne change pas trop les joueurs ... ah si, on n'entend plus les "chuuuut" de l'arbitre au moindre chuchotement d'un spectateur Laughing  

Je parle plus de NBA, où l'ambiance est parfois plus calme hors playoff. Ils ont vraiment bien su gérer le truc. Après bon, on parle de la NBA, c'est peut-être bien la ligue nationale la mieux gérée au monde, tout sport confondu.

_________________
Treize fois vainqueur moral du FMWC, depuis 2008 !
Docky
Docky

Messages : 41498
Points : 86324
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Tampopo Mer Avr 07, 2021 9:24 pm

Jovial a écrit:Ouais mais voilà, la différence entre ceux qui partent avec un palmarès et ceux qui n'en ont pas n'est pas que dû au talent.
Cela fait grincer des dents certains quand on dit ça. Beaucoup admettent qu'un Alonso avec d'autres choix de carrière et un peu de chance pourrait avoir beaucoup plus de titres. D'autres admettent qu'Hamilton avec un peu moins de chance en se retrouvant chez Mercedes au bon moment aurait moins de titres.
Mais dès qu'il s'agit de faire la différence entre 0 titre et quelques titres c'est plus compliqué à admettre pour certains.
Button ou Raikkonen champion du monde alors que Ricciardo ne le sera probablement pas, moi je trouve ça pas forcément évident.
J'adore le sport auto, la F1 en particulier, mais faut (selon moi) boire un peu d'eau avant de faire des analyses sur le niveau des pilotes uniquement en se basant sur le palmarès.

Avis perso sur quelques pilotes entre leur palmarès et leur talent :
palmarès de Vettel >>> talent de Vettel
palmarès de Hamilton > talent de Hamilton
palmarès de Alonso < talent de Alonso
palmarès de Verstappen <<< talent de Verstappen
palmarès de Ricciardo < talent de Ricciardo
palmarès de Button > talent de Button
palmarès de Hill >>> talent de Hill

Bref, c'est totalement subjectif mais qui peut affirmer sans trembler que le palmarès dans une discipline comme la F1 est un révélateur fiable du talent du pilote. C'est tout au plus un indice

Il faut prendre le contexte.

Button montre déjà des belles choses chez Honda, malgré une Brawn GP en dérive lors de la seconde partie (mine de rien, le Vettel ne termine pas très loin de Button au championnat, il paye vraiment ses erreurs !) il gère pour le titre puis rivalise avec Hamilton chez Mclaren. Donc pour moi, il mérite d'être champion du monde. Mais avant les années Mclaren, personne ne pense sérieusement que Button rivalise avec les meilleurs.

Raikkonen joue le titre jusqu'au bout dès sa 3e année contre Michael Schumacher déjà 5e fois champion, fracasse Coulthard et bat très facilement Montoya en course, donc rien qu'ici, il montre déjà qu'il roule dans les meilleurs à l'époque, sa saison 2007 est très sous-estimée avec une belle poisse en début de saison qui l'handicape au championnat mais pourtant il ne lâche pas l'affaire avec plusieurs masterclass. Cependant depuis 2008 il est assez décevant avec des bonnes saisons mais aussi des mauvaises. Un bilan de carrière mitigé mais le voir dans le club des champions du monde, rien de choquant, je trouve juste dommage qu'il ne gagne pas un titre avec Mclaren, la meilleur période de sa carrière, comme je trouve dommage que Alonso ne gagne pas un titre pour Ferrari.

Pour Ricciardo, je trouve dingue qu'un pilote aussi réputé que lui avec plusieurs belles victoires, n'a toujours pas eu en 10 ans de carrière, une voiture capable de le faire devenir champion du monde. Verstappen possède enfin la voiture mais il est encore jeune alors que Ricciardo se rapproche petit à petit de la fin de carrière. 2022 sera déterminant pour son avenir. Mais imagine qu'il arrête sa carrière dans quelques années avec des Mclaren qui ne progresse pas, avec moins de 10 victoires, seulement 3 petites pôles et une trentaine de podium ? Sans dire que la F1 rate un possible champion du monde, ça reste un bien beau gâchis.
Tampopo
Tampopo

Messages : 768
Points : 2915
Date d'inscription : 22/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Erwee Jeu Avr 08, 2021 12:02 am

Jovial a écrit:Ouais mais voilà, la différence entre ceux qui partent avec un palmarès et ceux qui n'en ont pas n'est pas que dû au talent.
Cela fait grincer des dents certains quand on dit ça. Beaucoup admettent qu'un Alonso avec d'autres choix de carrière et un peu de chance pourrait avoir beaucoup plus de titres. D'autres admettent qu'Hamilton avec un peu moins de chance en se retrouvant chez Mercedes au bon moment aurait moins de titres.
Mais dès qu'il s'agit de faire la différence entre 0 titre et quelques titres c'est plus compliqué à admettre pour certains.
Button ou Raikkonen champion du monde alors que Ricciardo ne le sera probablement pas, moi je trouve ça pas forcément évident.
J'adore le sport auto, la F1 en particulier, mais faut (selon moi) boire un peu d'eau avant de faire des analyses sur le niveau des pilotes uniquement en se basant sur le palmarès.

Avis perso sur quelques pilotes entre leur palmarès et leur talent :
palmarès de Vettel >>> talent de Vettel
palmarès de Hamilton > talent de Hamilton
palmarès de Alonso < talent de Alonso
palmarès de Verstappen <<< talent de Verstappen
palmarès de Ricciardo < talent de Ricciardo
palmarès de Button > talent de Button
palmarès de Hill >>> talent de Hill

Bref, c'est totalement subjectif mais qui peut affirmer sans trembler que le palmarès dans une discipline comme la F1 est un révélateur fiable du talent du pilote. C'est tout au plus un indice

Oui, totalement subjectif.
Et en plus de ça, j’ai l’impression que tu évalues davantage la flamboyance agressive plutôt que le talent d’un pilote.
Ce talent, il se constitue d’une somme de qualités nécessaires pour devenir un champion. Cela va des choix de carrière à la gestion de ses pneumatiques.
Difficile d’être exhaustif là-dessus…

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 1367
Points : 3433
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Jeu Avr 08, 2021 9:24 am

Docky a écrit:

Après ils restent "jeune" dans le milieu.
Je veux dire par là que pour une fois qu'ils ont un "beau nom" du sport auto français avec Moncet (on l'aime ou non, c'est pas le débat, mais c'est un peu LA voix de la F1 en France du milieu des années 90 au milieu des années 2010), ils vont forcément pas être en contradiction permanente.
C'est bien que des émissions de ce type se multiplient. Ils vont s'améliorer avec le temps. Pour les Pistonnés je leur reproche juste un manque de culture historique avant 2000 un peu dommage quand même. Mais bon, après, je suis un peu un fan hardcore à ce niveau là. mrgreen

En passant c'est très surprenant cette mode des "podcasts F1" sur Youtube/Twitch depuis 1 ou 2 ans Je me demande s'il n'y a pas un effet Netflix car ça se multiplie pas mal : Les Pistonnés, Le Pit Stop F1, les "Streamers" de F1 2020, Blabla F1, Le Circuit... Apparemment la F1 recommence à plaire à un public jeune et je vois 2/3 raisons à cela :

- Déjà je pense que la jeune "génération" des Norris, Leclerc, Verstappen, Russell, Gasly, plus connecté et avec des caractères plutôt pas neutre touchent vraiment les jeunes. A titre personnel, même si je commence à être un daron, je dois avouer avoir une belle sympathie pour cette génération. Ils ont une histoire commune et pour des "jeunots" dans la discipline, ils ont tous du caractère en plus du talent qui va avec. J'imagine que la présence sur Twitch, notamment pendant le confinement, de pas mal d'entre eux, a peut-être fidélisé un nouveau public.

- Ensuite la série Netflix. Alors certes, elle a bien des défauts, et pour les non-profanes comme nous, on voit vite les grosses ficelles et les défauts. Mais elle est une bonne porte d'entrée pour des néophytes. Je connais pas mal de gens qui m'ont dit en matant la série : "Eh bien je pensais pas que c'était si intéressant la F1, ça m'a donné envie de suivre.

- Mine de rien, la F1 est un sport qui est, télévisuellement, bien moins touché par la Covid que d'autre sport. La présence du public est un vrai + et rajoute du cachet, mais en pleine course, on peut tout à fait suivre un Grand Prix excitant à huis clos sans que cela ne dérange. Il y'a peut-être un effet "monde d'avant" dans la F1 qui fait que les gens sont plus aptes à revoir quelque chose qui au moins, fait oublier la crise actuelle.


J'aime beaucoup l'émission d'habitude justement, c'est pour ça que je les ai trouvés bien conciliants avec Moncet, mais comme tu le dis, c'est logique.
En attendant, ils n'ont peut-être pas une super culture pré-2000, mais dans le jeu des coéquipiers, ils ont repris Moncet mrgreen On lui demande un coéquipier de Coulthard, il répond Mansell  What a Face

Sinon j'ai la même impression que toi sur l'effet Drive to Survive, particulièrement chez les passionnés d'autres sports. Et en effet, les réseaux sociaux ont bien renforcé le lien entre le public et la nouvelle génération, que je trouve assez charismatique.

Tampopo a écrit:
Quand je parle des meilleurs je parle des Hamilton, Verstappen, Alonso et Leclerc.
Ricciardo je le place au-dessus des Pérez, Sainz Jr ou Vettel (surtout celui des dernières années!) mais en dessous d'eux, 32 ans dans quelques mois, sauf miracle en 2022 avec Mclaren, il risque de partir de la F1 avec un "petit" palmarès façon Montoya j'ai bien peur.

Oui dans ce cas on est d'accord, mais quand on dit "surcoté", ça veut dire qu'il est coté mieux que ce qu'il est vraiment. Or je pense qu'il est jugé à sa juste valeur dans le paddock : un top driver bis. Un demi-cran en-dessous des tout meilleurs mais un demi-cran au-dessus du "ventre mou", et c'est ce qu'il a confirmé chez Renault.

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Jeu Avr 08, 2021 10:07 am

Jovial a écrit:Ouais mais voilà, la différence entre ceux qui partent avec un palmarès et ceux qui n'en ont pas n'est pas que dû au talent.
Cela fait grincer des dents certains quand on dit ça. Beaucoup admettent qu'un Alonso avec d'autres choix de carrière et un peu de chance pourrait avoir beaucoup plus de titres. D'autres admettent qu'Hamilton avec un peu moins de chance en se retrouvant chez Mercedes au bon moment aurait moins de titres.
Mais dès qu'il s'agit de faire la différence entre 0 titre et quelques titres c'est plus compliqué à admettre pour certains.
Button ou Raikkonen champion du monde alors que Ricciardo ne le sera probablement pas, moi je trouve ça pas forcément évident.
J'adore le sport auto, la F1 en particulier, mais faut (selon moi) boire un peu d'eau avant de faire des analyses sur le niveau des pilotes uniquement en se basant sur le palmarès.

Avis perso sur quelques pilotes entre leur palmarès et leur talent :
palmarès de Vettel >>> talent de Vettel
palmarès de Hamilton > talent de Hamilton
palmarès de Alonso < talent de Alonso
palmarès de Verstappen <<< talent de Verstappen
palmarès de Ricciardo < talent de Ricciardo
palmarès de Button > talent de Button
palmarès de Hill >>> talent de Hill

Bref, c'est totalement subjectif mais qui peut affirmer sans trembler que le palmarès dans une discipline comme la F1 est un révélateur fiable du talent du pilote. C'est tout au plus un indice

C'est sûr que le palmarès ne fait pas tout et n'est absolument pas un révélateur du talent des pilotes. En fait selon moi, en partant du principe que les bons pilotes trouvent quand même majoritairement le chemin des bons volants mais que le timing est crucial, le palmarès n'est qu'une partie de l'équation. Le plus important c'est le "réalisme", comme on dit au foot.

Par exemple, Häkkinen aurait perdu le titre 99 face à Irvine, il serait considéré comme un pilote à un titre sur un avion de chasse, qui le perd face au n°2 de Schumacher. On le rangerait aux côtés des Hill et Villeneuve. A 2pts près et le dépassement de Spa 2000, il a l'aura du double champion du monde, grand rival du grand Schumacher.

Pour Hamilton ou n'importe quel pilote qui a une voiture dominatrice, il y a une obligation absolue de gagner qui fait que le palmarès peut grossir autant qu'il veut, si Bottas venait à prendre le titre UNE année, il perdrait une partie de sa valeur.

A l'inverse, pour des pilotes qui n'ont jamais eu de voitures dominatrices comme Ricciardo, mais aussi Alonso (je ne considère pas les Renault 2005-2006 comme des voitures dominatrices), il est parfois plus facile d'avoir le beau rôle de l'outsider magnifique. On l'a vu en 2012 où, à part ses détracteurs ses plus acharnés, tout le monde souhaitait un titre d'Alonso tellement l'histoire aurait été belle (et on était en overdose de Red Bull/Vettel). Cette année, l'immense majorité des fans va souhaiter un titre de Verstappen face à la machine de guerre Hamilton/Mercedes.

Sauf qu'il y a un envers de la médaille à connaître ce genre de période, c'est que t'es attendu au tournant quand t'as enfin LA voiture. On l'a vu avec Räikkönen : 90% de sa fan base s'est constituée pendant les années McLaren, quand il frôle le titre 2003 face à la machine à gagner Ferrari/Schumi, quand il fait une saison 2005 pleine de panache face à Alonso que tout le monde traitait d'épicier à l'époque. Mais la chute a été bien rude quand il se retrouve avec d'excellentes Ferrari en 2007-2008, et qu'il se montre bien moins costaud que prévu (voire carrément décevant en 2008). Tout ça pour dire que c'est parfois plus "confortable" mentalement de dire "j'avais le talent d'un CDM mais j'ai jamais eu la voiture, si je l'avais eue j'aurais tout défoncé", que de réellement avoir cette voiture et faire le job.

D'ailleurs, parmi tes exemples, il y en a un avec lequel je ne suis pas du tout d'accord, c'est Button. Il avait déjà prouvé en 2004-2006 qu'il était vraiment excellent, et quand il se retrouve avec LA voiture dans les mains, il convertit au premier essai. Le symbole est fort, surtout face à Barrichello, le gars qui a passé 6 ans à dire qu'il serait champion sans Schumacher comme coéquipier. On a l'exemple typique de deux pilotes qui n'ont sûrement pas une énorme différence de talent pur entre eux, mais il y en a un qui a su aligner les victoires quand il pouvait et assurer les points les jours plus compliqués, l'autre qui a alterné les courses magnifiques et les bourdes énormes. (J'ajoute qu'à mon avis la Brawn n'était pas si dominatrice et la RB était meilleure sur l'ensemble de la saison). Bref, Button a été chercher avec les dents : son titre, son transfert chez McLaren, sa confrontation réussie avec Hamilton et ses 8 victoires supplémentaires.

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Jovial Jeu Avr 08, 2021 11:48 am

J'ai fait ma liste vite fait, et j'ai bien indiqué que c'était subjectif.
Par contre je note que pour certains, le fait d'avoir réussi à être champion l'année où il pouvait l'être justifie leur aura de champion et d'être au dessus de ceux qui ne l'ont jamais été.
Mouais c'est un raisonnement circulaire. A ce jeu là, vous allez toujours avoir raison.
Y'a aussi beaucoup de story-telling comme dans beaucoup de domaines. Ceux qui gagnent n'ont aucun mal à voir leur contribution décisive au succès et sont totalement aveugles à ce qui relève uniquement de la chance et/ou d'un énorme travail collectif.
C'est pas spécifique à la F1, c'est documenté au niveau des biais cognitifs (quand une entreprise "performe" on trouve très facilement la contribution décisive de tel ou tel élément en ignorant le facteur chance et/ou la multitude de microcontributions à l'origine du succès). La F1 est juste une discipline sportive très très adaptée à ce genre de vision biaisée.
Y'a un mélange de biais d'autocomplaisance, de biais rétrospectif et de biais du survivant notamment.

Tu gagnes durant des années dans une auto, mais par le passé, tu as juste montré que tu étais très rapide (comme beaucoup d'autres) : c'est parce que tu as su rassembler l'équipe autour de toi et en faire une machine de guerre qui ne néglige aucun détail et aussi tu gères les pneus comme personne et aussi ton aura insuffle sur l'équipe une motivation inébranlable et aussi tu es tellement pertinent sur tes retours techniques que les ingénieurs n'ont plus qu'à retranscrire tes impressions pour faire la voiture parfaite qui te permet de démontrer à tout le monde que tu es le meilleur des meilleurs (non je ne pense pas du tout à tout ce qu'on a pu lire sur Schumacher et Hamilton ces derniers mois, de quoi vous parlez ?!) : ça c'est du story-telling.
On va quand même pas dire que c'est l'affaire d'une dizaine d'ingénieurs qui ont hyper bien bossé à l'occasion d'un changement de réglementation et qui ont eu aussi un peu de chance dans leurs choix et qui ont eu un pilote rapide et pas trop con (étonnament, y'en a un dans la plupart des écuries) pendant plusieurs années, c'est beaucoup moins glorieux...
Jovial
Jovial

Messages : 1049
Points : 4155
Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Jeu Avr 08, 2021 7:03 pm

Jovial a écrit:J'ai fait ma liste vite fait, et j'ai bien indiqué que c'était subjectif.
Par contre je note que pour certains, le fait d'avoir réussi à être champion l'année où il pouvait l'être justifie leur aura de champion et d'être au dessus de ceux qui ne l'ont jamais été.
Mouais c'est un raisonnement circulaire. A ce jeu là, vous allez toujours avoir raison.
Y'a aussi beaucoup de story-telling comme dans beaucoup de domaines. Ceux qui gagnent n'ont aucun mal à voir leur contribution décisive au succès et sont totalement aveugles à ce qui relève uniquement de la chance et/ou d'un énorme travail collectif.
C'est pas spécifique à la F1, c'est documenté au niveau des biais cognitifs (quand une entreprise "performe" on trouve très facilement la contribution décisive de tel ou tel élément en ignorant le facteur chance et/ou la multitude de microcontributions à l'origine du succès). La F1 est juste une discipline sportive très très adaptée à ce genre de vision biaisée.
Y'a un mélange de biais d'autocomplaisance, de biais rétrospectif et de biais du survivant notamment.

Les pilotes ne peuvent pas prédire qui pondra la meilleure monoplace pour les 3 ou 10 ans à venir donc forcément, il y a cette part de chance et donc c'est compliqué de faire du rétrospectif pour affirmer qu'untel aurait dû être champion et un autre ne mérite pas.
Tout ce que les pilotes peuvent faire, c'est se positionner le plus intelligemment possible et maximiser chaque opportunité. Le premier facteur est en partie lié à la chance certes, mais le second dépend quand même en grande partie d'eux. Je ne vois pas en quoi c'est du biais rétrospectif : un pilote à lui tout seul ne peut pas décider des mouvements du marché des pilotes et du travail des ingénieurs, mais il maximise ses chances d'être au bon endroit au bon moment en faisant preuve de réalisme à chaque instant et en convertissant les opportunités.

Bien sûr, malgré ça, on peut avoir des successions de malchance (comme Alonso, mais là aussi, son caractère n'est pas complètement innocent dans le fait qu'il n'ait plus de titre depuis 2006) ou des opportunités manquées (comme Ricciardo, boudé par les top teams pendant des années alors que des Kimi/Bottas avaient des voitures pour gagner entre les mains). Mais même si le palmarès des pilotes ne sera jamais parfaitement proportionnel au talent et qu'on aura toujours des anomalies statistiques, j'ai tendance à penser qu'il n'y a pas une part de hasard si importante. Faut de la chance oui, mais faut savoir convertir au bon moment, en permanence, pour ne pas passer à côté des occasions. Parce que rétrospectivement, on peut quand même identifier à quel moment la plupart des pilotes passent à côté de quelque chose qui aurait pu faire décoller leur carrière.

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Jeu Avr 08, 2021 8:42 pm

Moi aussi je suis assez d'accord avec ce que dit Hangar18. Souvent les pilotes ont plusieurs chances de se mettre en évidence. Pour cela il faut qu'ils parviennent à prendre l'ascendant sur leur équipier ou du moins ne pas être dominé plus que quelques GP par un pilote renommé. Sinon ils restent des bons pilotes, mais ce que recherchent les équipes, ce sont les meilleurs. Passé 2 ou 3 opportunités non transformées, les pilotes ne sont plus cotés. Et ça se sait dans tout le paddock.

D'autre part, il y a le comportement en interne, les debriefings qui sont peu visibles pour le public. Je ne parle pas trop du côté "politique" mais surtout du côté technique et de stratégie de course. Ou encore la faculté et la rapidité d'adaptation. Par exemple J. Vowles, chef de la stratégie chez Mercedes, dit (en exagérant sans doute un peu) : "Si vous donnez mille tours à Nico, il progresse lentement vers un niveau de performance incroyable. Si vous donnez deux tours à Lewis, il y parvient.".

Les écuries ont donc pas mal d'éléments pour bien juger les pilotes et faire le choix de conserver ou non un pilote. Ce qui n'empêche pas que certains pilotes auraient mérité une chance supplémentaire. Mais pour cela, des facteurs extra-sportifs entrent en jeu, des appuis solides dans le paddock, des relations avec tel ou tel constructeur, et aussi un peu de chance dans le timing comme par exemple peu ou pas de pilotes de F2 suffisamment bons pour passer en F1.

Personnellement, dans les pilotes qui, à mon avis, auraient mérité de meilleures opportunités ces 10 dernières années, il y a Koba et Kubica (s'il n'avait pas eu son accident), et, actuellement, Ricciardo qui pourrait mériter un titre de champion. Perez a dorénavant cette opportunité, on ne pourra donc pas l'ajouter à cette petite liste de pilotes n'ayant pas eu suffisamment d'opportunités.

En revanche, ceux qui ont été titrés me semblent tous le mériter à leur manière, que ce soit D. Hill, J. Villeneuve, Raikkonen, Button, Vettel, Rosberg qui peuvent être jugés chanceux.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Tampopo Jeu Avr 08, 2021 11:15 pm

Hangar18 a écrit:
Jovial a écrit:Ouais mais voilà, la différence entre ceux qui partent avec un palmarès et ceux qui n'en ont pas n'est pas que dû au talent.
Cela fait grincer des dents certains quand on dit ça. Beaucoup admettent qu'un Alonso avec d'autres choix de carrière et un peu de chance pourrait avoir beaucoup plus de titres. D'autres admettent qu'Hamilton avec un peu moins de chance en se retrouvant chez Mercedes au bon moment aurait moins de titres.
Mais dès qu'il s'agit de faire la différence entre 0 titre et quelques titres c'est plus compliqué à admettre pour certains.
Button ou Raikkonen champion du monde alors que Ricciardo ne le sera probablement pas, moi je trouve ça pas forcément évident.
J'adore le sport auto, la F1 en particulier, mais faut (selon moi) boire un peu d'eau avant de faire des analyses sur le niveau des pilotes uniquement en se basant sur le palmarès.

Avis perso sur quelques pilotes entre leur palmarès et leur talent :
palmarès de Vettel >>> talent de Vettel
palmarès de Hamilton > talent de Hamilton
palmarès de Alonso < talent de Alonso
palmarès de Verstappen <<< talent de Verstappen
palmarès de Ricciardo < talent de Ricciardo
palmarès de Button > talent de Button
palmarès de Hill >>> talent de Hill

Bref, c'est totalement subjectif mais qui peut affirmer sans trembler que le palmarès dans une discipline comme la F1 est un révélateur fiable du talent du pilote. C'est tout au plus un indice

C'est sûr que le palmarès ne fait pas tout et n'est absolument pas un révélateur du talent des pilotes. En fait selon moi, en partant du principe que les bons pilotes trouvent quand même majoritairement le chemin des bons volants mais que le timing est crucial, le palmarès n'est qu'une partie de l'équation. Le plus important c'est le "réalisme", comme on dit au foot.

Par exemple, Häkkinen aurait perdu le titre 99 face à Irvine, il serait considéré comme un pilote à un titre sur un avion de chasse, qui le perd face au n°2 de Schumacher. On le rangerait aux côtés des Hill et Villeneuve. A 2pts près et le dépassement de Spa 2000, il a l'aura du double champion du monde, grand rival du grand Schumacher.

Pour Hamilton ou n'importe quel pilote qui a une voiture dominatrice, il y a une obligation absolue de gagner qui fait que le palmarès peut grossir autant qu'il veut, si Bottas venait à prendre le titre UNE année, il perdrait une partie de sa valeur.

A l'inverse, pour des pilotes qui n'ont jamais eu de voitures dominatrices comme Ricciardo, mais aussi Alonso (je ne considère pas les Renault 2005-2006 comme des voitures dominatrices), il est parfois plus facile d'avoir le beau rôle de l'outsider magnifique. On l'a vu en 2012 où, à part ses détracteurs ses plus acharnés, tout le monde souhaitait un titre d'Alonso tellement l'histoire aurait été belle (et on était en overdose de Red Bull/Vettel). Cette année, l'immense majorité des fans va souhaiter un titre de Verstappen face à la machine de guerre Hamilton/Mercedes.

Sauf qu'il y a un envers de la médaille à connaître ce genre de période, c'est que t'es attendu au tournant quand t'as enfin LA voiture. On l'a vu avec Räikkönen : 90% de sa fan base s'est constituée pendant les années McLaren, quand il frôle le titre 2003 face à la machine à gagner Ferrari/Schumi, quand il fait une saison 2005 pleine de panache face à Alonso que tout le monde traitait d'épicier à l'époque. Mais la chute a été bien rude quand il se retrouve avec d'excellentes Ferrari en 2007-2008, et qu'il se montre bien moins costaud que prévu (voire carrément décevant en 2008). Tout ça pour dire que c'est parfois plus "confortable" mentalement de dire "j'avais le talent d'un CDM mais j'ai jamais eu la voiture, si je l'avais eue j'aurais tout défoncé", que de réellement avoir cette voiture et faire le job.

D'ailleurs, parmi tes exemples, il y en a un avec lequel je ne suis pas du tout d'accord, c'est Button. Il avait déjà prouvé en 2004-2006 qu'il était vraiment excellent, et quand il se retrouve avec LA voiture dans les mains, il convertit au premier essai. Le symbole est fort, surtout face à Barrichello, le gars qui a passé 6 ans à dire qu'il serait champion sans Schumacher comme coéquipier. On a l'exemple typique de deux pilotes qui n'ont sûrement pas une énorme différence de talent pur entre eux, mais il y en a un qui a su aligner les victoires quand il pouvait et assurer les points les jours plus compliqués, l'autre qui a alterné les courses magnifiques et les bourdes énormes. (J'ajoute qu'à mon avis la Brawn n'était pas si dominatrice et la RB était meilleure sur l'ensemble de la saison). Bref, Button a été chercher avec les dents : son titre, son transfert chez McLaren, sa confrontation réussie avec Hamilton et ses 8 victoires supplémentaires.

Ouais enfin, en 2007 il joue le titre du début jusqu'à la fin malgré autant d'abandon mécanique qu'en 2005 donc dire qu'il se montre bien moins costaud que prévu, c'est très exagéré. Pour moi 2007 reste du calibre que les années Mclaren, l'unique différence concerne sa domination moins grande sur Massa mais quoi d'illogique ? Massa est nettement meilleur qu'un Coulthard ou l'ultra surcoté Montoya, surtout étant donné son excellente fin de saison en 2006 après des débuts difficiles. Par contre, pour les 90% des fanboys, hum j'en suis moins sûr que toi, il reste probablement des anciens fans des années Mclaren mais je pense que le gros de son fanclub d'aujourd'hui concerne les fans acquis depuis son retour, une communauté beaucoup plus jeune, les fans de Kimi période Mclaren ba voilà, il le trouve généralement plus comme avant depuis déjà un petit moment, y compris chez Lotus.

Button j'avoue que j'ai du mal à me faire une idée du niveau du mec. Pour moi, pas de soucis, il mérite d'être dans le club des champions du monde mais quand tu regarde l'ensemble de sa confrontation avec Barrichello, il ne le domine pas franchement. Strictement aucun rapport avec Schumacher déjà. Chez Mclaren, oui il rivalise avec Hamilton, mais le Hamilton de 2010-2012 est certes très bon mais aussi monstrueux qu'actuellement ? Et encore, j'ai envie de dire le Hamilton de 2010-2011 car en 2012, Hamilton domine bien Button course comme qualif, l'écart de point est très faible entre eux mais Lewis a perdu un gigantesque nombre de point cette saison-là mais pourtant il termine devant.

Ensuite il domine un Pérez laborieux sans non plus le détruire. Magnussen le bat en qualif dès sa première année, Button le domine naturellement en course mais bon, ça ne casse pas des briques niveau vitesse sur un tour. Alonso arrive ensuite chez Mclaren, il termine devant en 2015 mais difficile de faire une comparaison vu les 36 000 pénalités et abandons des deux pilotes, en 2016 la saison de Mclaren est plus "calme", Alonso l'atomise en qualif et en course. Game over.

Ce pilote dépasse les 300 courses mais honnêtement hormis quelques GP (généralement sous la pluie), je suis incapable de sortir une course marquante de Button, et globalement je le trouve beaucoup trop faiblard dans l'exercice du tour rapide. Embarrassant de faire seulement 8 pôles en carrière quand ton coéquipier en réalise 7 rien qu'en 2012 dans la même voiture  mrgreen
Tampopo
Tampopo

Messages : 768
Points : 2915
Date d'inscription : 22/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Ven Avr 09, 2021 10:19 am

louis-ng a écrit:
Personnellement, dans les pilotes qui, à mon avis, auraient mérité de meilleures opportunités ces 10 dernières années, il y a Koba et Kubica (s'il n'avait pas eu son accident), et, actuellement, Ricciardo qui pourrait mériter un titre de champion. Perez a dorénavant cette opportunité, on ne pourra donc pas l'ajouter à cette petite liste de pilotes n'ayant pas eu suffisamment d'opportunités.

Kubica, c'est clairement le grand absent de la génération 2006-2007 à cause de son accident. Je pense que c'était le deuxième plus fort de sa génération derrière Hamilton et il est resté à une seule victoire quand le trio Hamilton-Vettel-Rosberg cumule 12 titres et ~175 victoires.

Kobayashi, je ne pense pas qu'on soit passé à côté d'un immense talent car il était quand même battu par un Pérez encore un peu vert, mais il était très spectaculaire et il aurait mérité de rester dans le midfield bien plus longtemps.

Pérez justement, la preuve vivante qu'en abordant chaque course comme une nouvelle opportunité de faire la course de ta vie, quelque chose de positif peut finir par arriver. Il aurait pu terminer à pied certes, mais ce n'est pas non plus un hasard si c'est lui qui a ce volant RB et pas Hulk ou Grosjean par exemple (pour ne prendre que des pilotes de la même génération à talent équivalent mais au mental bien moins solide).

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Ven Avr 09, 2021 11:53 am

Tampopo a écrit:
Ouais enfin, en 2007 il joue le titre du début jusqu'à la fin malgré autant d'abandon mécanique qu'en 2005 donc dire qu'il se montre bien moins costaud que prévu, c'est très exagéré. Pour moi 2007 reste du calibre que les années Mclaren, l'unique différence concerne sa domination moins grande sur Massa mais quoi d'illogique ? Massa est nettement meilleur qu'un Coulthard ou l'ultra surcoté Montoya, surtout étant donné son excellente fin de saison en 2006 après des débuts difficiles. Par contre, pour les 90% des fanboys, hum j'en suis moins sûr que toi, il reste probablement des anciens fans des années Mclaren mais je pense que le gros de son fanclub d'aujourd'hui concerne les fans acquis depuis son retour, une communauté beaucoup plus jeune, les fans de Kimi période Mclaren ba voilà, il le trouve généralement plus comme avant depuis déjà un petit moment, y compris chez Lotus.

Justement, à ce moment-là, c'était loin d'être évident. Montoya, avec le recul on le voit comme surcoté, mais à l'époque c'était une référence pour Kimi de l'avoir battu. Idem pour Coulthard, qui s'est fait broyer en 2003-2004. Quant à Massa, malgré sa deuxième moitié de 2006 solide, on le voyait faire le n°2 de Kimi, qui a été embauché à 40 millions/an pour être l'héritier de Schumacher, pas moins.
J'aime beaucoup sa saison 2007 hein, mais tout le monde avait été (désagréablement) surpris qu'il ne domine pas plus Massa, et même que la tendance s'inverse en deuxième moitié de saison 2008.

Pour ma part, je reste persuadé que ça s'explique par le passage des Michelin aux Bridgestone, mais c'est un autre sujet.

Button j'avoue que j'ai du mal à me faire une idée du niveau du mec. Pour moi, pas de soucis, il mérite d'être dans le club des champions du monde mais quand tu regarde l'ensemble de sa confrontation avec Barrichello, il ne le domine pas franchement. Strictement aucun rapport avec Schumacher déjà.

Alors oui Button ne domine pas Barrichello autant que ne le faisait Schumacher, c'est évident, mais je n'ai jamais compris pourquoi on considérait que leur confrontation était serrée pour autant.

En 2006, il l'écrase complètement : il double quasiment ses points, monte 3 fois sur le podium à 0 et remporte sa magnifique victoire à Budapest.
C'est plus serré en 2007-2008 quand la Honda peine à rentrer dans les points.
Puis Button convertit l'année où ça compte le plus. On garde en tête une première moitié de saison 2009 à l'avantage de Button et une deuxième moitié à l'avantage de Barrichello, mais c'est largement à relativiser : après Istanbul, Button a 26pts d'avance, à la fin de la saison il en a 18. Alors oui, Barrichello est plus en forme sur la deuxième moitié de saison et remporte deux très belles victoires, mais il ne se met pas non plus à écraser Button.

Bref, Button a eu quelques absences, comme souvent dans sa carrière, mais le bilan sur 4 saisons est sans appel sur toutes les statistiques.

Chez Mclaren, oui il rivalise avec Hamilton, mais le Hamilton de 2010-2012 est certes très bon mais aussi monstrueux qu'actuellement ? Et encore, j'ai envie de dire le Hamilton de 2010-2011 car en 2012, Hamilton domine bien Button course comme qualif, l'écart de point est très faible entre eux mais Lewis a perdu un gigantesque nombre de point cette saison-là mais pourtant il termine devant.  

Ensuite il domine un Pérez laborieux sans non plus le détruire. Magnussen le bat en qualif dès sa première année, Button le domine naturellement en course mais bon, ça ne casse pas des briques niveau vitesse sur un tour. Alonso arrive ensuite chez Mclaren, il termine devant en 2015 mais difficile de faire une comparaison vu les 36 000 pénalités et abandons des deux pilotes, en 2016 la saison de Mclaren est plus "calme", Alonso l'atomise en qualif et en course. Game over.

Ce pilote dépasse les 300 courses mais honnêtement hormis quelques GP (généralement sous la pluie), je suis incapable de sortir une course marquante de Button, et globalement je le trouve beaucoup trop faiblard dans l'exercice du tour rapide. Embarrassant de faire seulement 8 pôles en carrière quand ton coéquipier en réalise 7 rien qu'en 2012 dans la même voiture  mrgreen

On peut toujours tout relativiser, nuancer sur ses années McLaren... N'empêche que sur le papier, malgré une vitesse sur un tour assez limitée, deux jeunes prometteurs se sont bien cassé les dents sur lui (Pérez, Magnussen) et il s'est très bien défendu face aux deux plus grands de leur génération (Hamilton, Alonso). Rien que pour ça, selon moi, on peut le placer au-dessus de beaucoup de champions à un titre.

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Tampopo Sam Avr 10, 2021 12:17 am

Ba justement, contre Alonso chez Mclaren dans une saison lamba : 16-3 en qualif et plus du double de point, même sous la pluie il ramasse violent (comme au Brésil), après peut-être qu'il lâche l'affaire pour sa dernière saison surtout après 3 saisons difficiles. Puis rajoute le Vandoorne qui le tape en qualif à Bahreïn mais je lui reproche surtout son manque de panache dans la course dès qu'il ne flotte pas, en fouillant bien j'ai des souvenirs de lui en Turquie 2010 contre Hamilton, une magnifique bataille qui arrive juste après le ridicule accrochage entre Vettel/Webber, d'un week-end parfait en Belgique 2012 ou même Monza 2015 ou 2016 je ne sais plus lorsqu'il remonte de loin et double Alonso dans les derniers tours, mais pour le reste comme du Nick Heidfeld quoi, rarement dans les mauvais coups, rarement des conneries en piste, souvent solide mais rarement marquant.
Tampopo
Tampopo

Messages : 768
Points : 2915
Date d'inscription : 22/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Erwee Lun Avr 12, 2021 11:56 pm

Tampopo a écrit:Ouais enfin, en 2007 il joue le titre du début jusqu'à la fin malgré autant d'abandon mécanique qu'en 2005 donc dire qu'il se montre bien moins costaud que prévu, c'est très exagéré. Pour moi 2007 reste du calibre que les années Mclaren, l'unique différence concerne sa domination moins grande sur Massa mais quoi d'illogique ? Massa est nettement meilleur qu'un Coulthard ou l'ultra surcoté Montoya, surtout étant donné son excellente fin de saison en 2006 après des débuts difficiles. Par contre, pour les 90% des fanboys, hum j'en suis moins sûr que toi, il reste probablement des anciens fans des années Mclaren mais je pense que le gros de son fanclub d'aujourd'hui concerne les fans acquis depuis son retour, une communauté beaucoup plus jeune, les fans de Kimi période Mclaren ba voilà, il le trouve généralement plus comme avant depuis déjà un petit moment, y compris chez Lotus.

Raikko est immarcessible.
Capable de rester aussi longtemps sans être largué encore maintenant, cela reste un exploit qui ne discrédite pas son titre.

louis-ng a écrit:Moi aussi je suis assez d'accord avec ce que dit Hangar18. Souvent les pilotes ont plusieurs chances de se mettre en évidence. Pour cela il faut qu'ils parviennent à prendre l'ascendant sur leur équipier ou du moins ne pas être dominé plus que quelques GP par un pilote renommé. Sinon ils restent des bons pilotes, mais ce que recherchent les équipes, ce sont les meilleurs. Passé 2 ou 3 opportunités non transformées, les pilotes ne sont plus cotés. Et ça se sait dans tout le paddock.

D'autre part, il y a le comportement en interne, les debriefings qui sont peu visibles pour le public. Je ne parle pas trop du côté "politique" mais surtout du côté technique et de stratégie de course. Ou encore la faculté et la rapidité d'adaptation. Par exemple J. Vowles, chef de la stratégie chez Mercedes, dit (en exagérant sans doute un peu) : "Si vous donnez mille tours à Nico, il progresse lentement vers un niveau de performance incroyable. Si vous donnez deux tours à Lewis, il y parvient.".

Les écuries ont donc pas mal d'éléments pour bien juger les pilotes et faire le choix de conserver ou non un pilote. Ce qui n'empêche pas que certains pilotes auraient mérité une chance supplémentaire. Mais pour cela, des facteurs extra-sportifs entrent en jeu, des appuis solides dans le paddock, des relations avec tel ou tel constructeur, et aussi un peu de chance dans le timing comme par exemple peu ou pas de pilotes de F2 suffisamment bons pour passer en F1.

Personnellement, dans les pilotes qui, à mon avis, auraient mérité de meilleures opportunités ces 10 dernières années, il y a Koba et Kubica (s'il n'avait pas eu son accident), et, actuellement, Ricciardo qui pourrait mériter un titre de champion. Perez a dorénavant cette opportunité, on ne pourra donc pas l'ajouter à cette petite liste de pilotes n'ayant pas eu suffisamment d'opportunités.

En revanche, ceux qui ont été titrés me semblent tous le mériter à leur manière, que ce soit D. Hill, J. Villeneuve, Raikkonen, Button, Vettel, Rosberg qui peuvent être jugés chanceux.

Chanceux ... ?
Je ne sais pas si c’est le terme le plus approprié pour parler de réussite.

Rosberg semble être celui dont le titre s’en rapproche le plus de ce qualificatif...
L’inattendu renoncement qui s’en est suivi nous a montré que lui même n’y croyait pas à la bis repetita.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 1367
Points : 3433
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Zelkin Mar Avr 13, 2021 12:49 am

Il n'y croyait pas car il savait qu'il ne voulait pas et ne pouvait pas faire endurer à sa famille l'enfer qu'a été 2016

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Signze10
Zelkin
Zelkin
Admin

Messages : 53001
Points : 111031
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 34
Localisation : Lyon

http://www.nextgen-auto.com

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Mar Avr 13, 2021 10:17 am

Erwee a écrit:Chanceux ... ?
Je ne sais pas si c’est le terme le plus approprié pour parler de réussite.

Rosberg semble être celui dont le titre s’en rapproche le plus de ce qualificatif...
L’inattendu renoncement qui s’en est suivi nous a montré que lui même n’y croyait pas à la bis repetita.
Oui, chanceux dans le sens que l'opportunité qu'ils ont eue, avec des planètes bien alignées, aurait relativement peu de chances de réapparaître dans d'autres conditions que celles qu'ils ont eues lors de leur(s) sacre(s). Personnellement, je pense que les 6 pilotes que j'ai mentionnés sont représentatifs des très bons pilotes en dessous des top drivers. Le palmarès de la F1 en compte beaucoup, ce n'est pas nouveau et c'est bien qu'il y en ait toujours.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Jovial Mar Avr 13, 2021 11:04 am

Rosberg, je le considère comme plus méritant que certains que j'avais mis dans ma liste.
Il a battu Schumacher largement "oui oui" et il était bien plus proche de Hamilton que Bottas.
Mais il faut bien reconnaitre que l'année de son titre a été chanceuse. Je pense que pour battre Hamilton il faut être fort et avoir de la réussite. Mais bon cette année là, si Hamilton ne foire pas la moitié de ses départs en pole position (par exemple) il n'est pas champion...
Jovial
Jovial

Messages : 1049
Points : 4155
Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Hangar18 Mar Avr 13, 2021 11:17 am

louis-ng a écrit:
Erwee a écrit:Chanceux ... ?
Je ne sais pas si c’est le terme le plus approprié pour parler de réussite.

Rosberg semble être celui dont le titre s’en rapproche le plus de ce qualificatif...
L’inattendu renoncement qui s’en est suivi nous a montré que lui même n’y croyait pas à la bis repetita.
Oui, chanceux dans le sens que l'opportunité qu'ils ont eue, avec des planètes bien alignées, aurait relativement peu de chances de réapparaître dans d'autres conditions que celles qu'ils ont eues lors de leur(s) sacre(s). Personnellement, je pense que les 6 pilotes que j'ai mentionnés sont représentatifs des très bons pilotes en dessous des top drivers. Le palmarès de la F1 en compte beaucoup, ce n'est pas nouveau et c'est bien qu'il y en ait toujours.

Disons que la chance se provoque aussi.
Le titre de Rosberg est chanceux si on ne retient que la saison 2016 et la série de problèmes rencontrés par Hamilton. Mais il est entièrement logique sur l'ensemble de sa carrière, car il s'est constamment mis en position d'être au bon endroit en cas d'opportunité : en explosant ses coéquipiers chez Williams pour être recruté par Mercedes, en battant Schumacher ce que personne ne pensait possible, en mettant Hamilton sous pression constamment pendant 4 saisons sans jamais baisser les bras.
Le titre de Kimi pareil, c'est archi chanceux si on regarde le scénario de fin de saison, mais c'est juste logique pour un pilote qui était au top depuis 4-5 saisons et qui avait déjà fini deux fois vice-champion.
On a aussi la "validation" à posteriori, comme pour Button. Pour ma part j'avais déjà beaucoup d'estime pour lui pour ses saisons 2004-2006, mais beaucoup trouvaient son titre 2009 chanceux. Ce qui a démontré que ça n'avait rien à voir avec de la chance, c'est qu'il a surpris tout le monde chez McLaren.

A l'inverse, si je dois en retenir un de ta liste que je considère comme chanceux de A à Z, je dirais Villeneuve. Il débute dans un avion puis voit son champion du monde de coéquipier dégager dès la deuxième année et gagne in-extremis son unique titre au volant d'une voiture pourtant dominatrice, puis ne regagne aucune course et se fait même dominer par la plupart de ses coéquipiers. Lui pour le coup on peut parler d'alignement des planètes.

Hangar18

Messages : 3113
Points : 10781
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Mar Avr 13, 2021 11:32 am

Mais je pense que ces 6 pilotes, y compris D. Hill et Villeneuve, sont des excellents pilotes, mais simplement pas des top drivers. Faire une hiérarchie entre eux, et en y ajoutant ceux qui auraient mérité la même opportunité, est assez difficile. Je m'y refuse personnellement, je me contente de les classer dans les très bons pilotes de F1.

Y compris même un pilote comme Mario Andretti qui a eu une chance extraordinaire chez Lotus, encore plus que J. Villeneuve. Mais un pilote qui gagne à la fois en F1 et à Indy est forcément un très grand pilote. C'est plus simple de ne pas faire de hiérarchie très détaillée... ! Smile

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Mar Avr 13, 2021 12:01 pm

Et puis on peut ajouter que l'ambition, la faim de victoires est un élément clé dans la carrière de tous ces pilotes. Souvent l'unique but qu'ils se fixent est d'être champion une fois et le titre les satisfait, c'est un peu un aboutissement, car il faut généralement beaucoup de travail, d'abnégation, de contraintes pour y parvenir.

Avant Lauda, je pense qu'il n'y avait quasiment pas de pilotes déterminés à autant de travail, de sérieux, ou d'ambition.

Parmi les 6 pilotes en question, je crois que D. Hill, J. Villeneuve, Raikkonen, Button et Rosberg sont dans la catégorie "dilettantes" (le mot est très exagéré mais indique qu'ils n'étaient pas volontaires à faire autant d'efforts durablement), au contraire de Vettel.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par fast' Dim Avr 18, 2021 12:40 am

Rosberg, dillettante, sérieux ??? Le mec est tellement rincé qu'il arrête après son titre . C'est un besogneux de fou, le nico. Le strict inverse d'un dilletante.
fast'
fast'

Messages : 2629
Points : 5436
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Dim Avr 18, 2021 10:09 am

fast' a écrit:Rosberg, dillettante, sérieux ??? Le mec est tellement rincé qu'il arrête après son titre . C'est un besogneux de fou, le nico. Le strict inverse d'un dilletante.
J'ai bien dit " catégorie "dilettantes" (le mot est très exagéré mais indique qu'ils n'étaient pas volontaires à faire autant d'efforts durablement)", mais bon...

eh oui, Rosberg n'a pas eu le même parcours que Hamilton par exemple, il a eu pas mal de facilités dans sa vie, financières, familiales, ... (ce qui n'est en aucun cas un reproche) par rapport à d'autres pilotes. Ce qui fait que son approche n'a pas été la même que celles de Hamilton, Lauda, Prost, Schumacher ou même Verstappen.

Ce n'est évidemment pas du dilettantisme pur (je rappelle que le mot choisi était volontairement très exagéré...) mais lorsque qu'il faut faire des efforts énormes comme l'exige la F1 "moderne", il faut un mental à toute épreuve et surtout être prêt à faire ces efforts durablement si on veut être champion et ensuite continuer sa carrière en tentant de l'être à nouveau.

C'est ce que Rosberg est parvenu à faire, mais, comme tu le dis, il a été totalement rincé, surtout intérieurement, une fois le titre acquis, son aboutissement pour lui, ce qui l'a conduit à tout arrêter. Alors qu'un pilote mieux préparé dans sa vie "au combat" (le mot est exagéré... mais j'espère que tu le comprendras), un pilote qui a plus (+) "faim", est prêt à aller beaucoup plus loin.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par fast' Dim Avr 18, 2021 11:36 am

louis-ng a écrit:
fast' a écrit:Rosberg, dillettante, sérieux ??? Le mec est tellement rincé qu'il arrête après son titre . C'est un besogneux de fou, le nico. Le strict inverse d'un dilletante.
J'ai bien dit " catégorie "dilettantes" (le mot est très exagéré mais indique qu'ils n'étaient pas volontaires à faire autant d'efforts durablement)", mais bon...

eh oui, Rosberg n'a pas eu le même parcours que Hamilton par exemple, il a eu pas mal de facilités dans sa vie, financières, familiales, ... (ce qui n'est en aucun cas un reproche) par rapport à d'autres pilotes. Ce qui fait que son approche n'a pas été la même que celles de Hamilton, Lauda, Prost, Schumacher ou même Verstappen.

Ce n'est évidemment pas du dilettantisme pur (je rappelle que le mot choisi était volontairement très exagéré...) mais lorsque qu'il faut faire des efforts énormes comme l'exige la F1 "moderne", il faut un mental à toute épreuve et surtout être prêt à faire ces efforts durablement si on veut être champion et ensuite continuer sa carrière en tentant de l'être à nouveau.

C'est ce que Rosberg est parvenu à faire, mais, comme tu le dis, il a été totalement rincé, surtout intérieurement, une fois le titre acquis, son aboutissement pour lui, ce qui l'a conduit à tout arrêter. Alors qu'un pilote mieux préparé dans sa vie "au combat" (le mot est exagéré... mais j'espère que tu le comprendras), un pilote qui a plus (+) "faim", est prêt à aller beaucoup plus loin.

Yes, je piges ce que tu voulait dire. c'est sur que rosberg est né avec une cuillère en argent dans la bouche et que son parcours a été de fait "facilité" . Mais son acharnement à atteindre son but m'a toujours scotché . Des années face à Lewis, à rien lacher, il force mon admiration . Pour moi un des wdc les plus méritants de ces dernières années .
fast'
fast'

Messages : 2629
Points : 5436
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par louis-ng Dim Avr 18, 2021 11:54 am

fast' a écrit:Yes, je piges ce que tu voulait dire. c'est sur que rosberg est né avec une cuillère en argent dans la bouche et que son parcours a été de fait "facilité" . Mais son acharnement à atteindre son but m'a toujours scotché . Des années face à Lewis, à rien lacher, il force mon admiration . Pour moi un des wdc les plus méritants de ces dernières années .
C'est aussi mon avis. Au mérite, et aussi au talent, il est sûrement très très bien placé. D'ailleurs, s'il n'avait pas autant tardé dans sa réussite en F1, faute d'un aussi bon matériel que à partir de 2014, cela aurait été beaucoup plus facile pour lui, il aurait pu progresser comme beaucoup de champions avant lui, avec moins de stress ou de gros efforts continus. Mais quand on attend aussi longtemps avant ses premières victoires, ça laisse des traces en général, ça épuise un peu le bonhomme.

C'est un peu pareil pour Button mais lui n'a pas eu à lutter contre un pilote comme Hamilton pour être champion. Il s'est moins usé.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Nextge14

louis-ng

Messages : 8392
Points : 30285
Date d'inscription : 31/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Odji Mer Avr 21, 2021 10:05 am

Pas mal la narration qui voudrait que Lewis soit l’expérience de course et Max la vitesse pure.

Mais je n’y crois pas.  Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 1f605

S’ils réussissent à faire douter Hamilton de sa pointe de vitesse ou de sa vitalité, grand bien leur fasse.
Odji
Odji

Messages : 7946
Points : 27502
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Empty Re: Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus

Message par Erwee Mer Avr 21, 2021 10:49 am

Odji a écrit:Pas mal la narration qui voudrait que Lewis soit l’expérience de course et Max la vitesse pure.

Mais je n’y crois pas.  Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 1f605

S’ils réussissent à faire douter Hamilton de sa pointe de vitesse ou de sa vitalité, grand bien leur fasse.

D’autant que Lewis a fait le record du tour pour 8 dixiemes de mieux, derrière le dirty air d’une autre voiture.

_________________
Le meilleur des déclarations et phrases du F1 Circus - Page 15 Lewiss10
Erwee
Erwee

Messages : 1367
Points : 3433
Date d'inscription : 09/03/2015
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum