Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Satoru Sam Fév 27, 2021 11:32 pm

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 23px-Flag_of_France.svg
Date - Nbre de cas (Nbre de cas à J-7) => Evolution de la moyenne => Nouvelle moyenne

1er février : 4347 (4240) => +15 => 20516
2 février : 23337 (22086) => +179 => 20695
3 février : 26362 (26916) => -79 => 20616
4 février : 23448 (23770) => -46 => 20570
5 février : 22139 (22858) => -103 => 20467
6 février : 20586 (24392) => -544 => 19923
7 février : 19715 (19235) => +69 => 19992
8 février : 4317 (4347) => -4 => 19988
9 février : 18870 (23337) => -639 => 19349
10 février : 25387 (26362) => -139 => 19210
11 février : 21063 (23448) => -341 => 18869
12 février : 20701 (22139) => -205 => 18664
13 février : 21231 (20586) => +92 => 18756
14 février : 16546 (19715) => -453 => 18303
15 février : 4376 (4317) => +8 => 18311
16 février : 19590 (18870) => +103 => 18414
17 février : 25018 (25387) => -53 => 18361
18 février : 22501 (21063) => +205 => 18566
19 février : 24116 (20701) => +488 => 19054
20 février : 22371 (21231) => +163 => 19217
21 février : 22046 (16546) => +786 => 20003
22 février : 4646 (4376) => +39 => 20042
23 février : 20064 (19590) => +68 => 20110
24 février : 31519 (25018) => +929 => 21039
25 février : 25403 (22501) => +415 => 21454
26 février : 25206 (24116) => +156 => 21610
27 février : 23996 (22371) => +232 => 21842
Satoru
Satoru

Messages : 9043
Points : 26353
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Dim Fév 28, 2021 12:05 am

Le problème c'est que les chiffres en fait n'augmentent plus trop, mais la moyenne glissante est toujours largement impactée par ce 24/02. Bref il est probable qu'on assiste à une hausse de la moye''e jusqu'à 22500 puis qu'à partir du 03/03 on assiste à une baisse mécanique

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Satoru Dim Fév 28, 2021 12:29 am

Le 24 février ne fait que compenser le 23 février anormalement faible.

Ça ne fausse pas la moyenne.
Satoru
Satoru

Messages : 9043
Points : 26353
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Pépé Dim Fév 28, 2021 6:26 am

Tiens FFFF, puisqu’il semble admis que :
- il faut 2 doses injectées dans un délais de quelques semaines pour un vaccin qui fonctionne parfaitement
- une seule dose semble déjà avoir un effet significatif sur les cas grave etc

Serait ce envisageable de vacciner avec une seule dose asap puis relancer une campagne avec 2 doses dans X mois, le temps de reconstituer des stocks ?
Pépé
Pépé

Messages : 197
Points : 216
Date d'inscription : 23/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Dim Fév 28, 2021 9:22 am

Satoru a écrit:Le 24 février ne fait que compenser le 23 février anormalement faible.

Ça ne fausse pas la moyenne.
Si tu regardes tes stats, cette semaine on était constamment à +1000 à +1500 comparé à la semaine précédente, exception du week-end évidemment. Ce 23 ne semble être qu'à 500 cas de moins. Par contre le 24 est à +6000. Donc dire que le 23 était anormalement faible, oui, mais ce n'est pas du tout compensé par le 24. Cette "faiblesse" du 23, le16, on avait la même chose, le 9 aussi. Par contre le chiffre du mercredi est, lui, anormalement élevé comparé aux deux mercredis précédents.


Dernière édition par FFFF le Dim Fév 28, 2021 10:28 am, édité 3 fois

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Dim Fév 28, 2021 10:24 am

Pépé a écrit:Tiens FFFF, puisqu’il semble admis que :
- il faut 2 doses injectées dans un délais de quelques semaines pour un vaccin qui fonctionne parfaitement
- une seule dose semble déjà avoir un effet significatif sur les cas grave etc

Serait ce envisageable de vacciner avec une seule dose asap puis relancer une campagne avec 2 doses dans X mois, le temps de reconstituer des stocks ?
C'est exactement ce que fait le Royaume-Uni. C'est pour cela qu'ils se vantent d'être meilleur que tout le monde car ils ont choisi de donner la deuxième injection 3 mois après la première au lieu des 5 semaines maximum. Cependant, la première chose à voir c'est qu'en France du moins, on utilise les doses qu'on a et qu'on n'aurait pas pu être au niveau du royaume uni même si on avait adopté la même stratégie. Le facteur limitant reste les livraisons (pour le Pfizer et Moderna) et la confiance (pour l'Astra Zenenca). On a reçu 7 millions de dose à l'heure actuelle et administré 4.5 millions d'entre elles. Impensable d'être à 20 millions comme au RU.

Ensuite, sur le plan biologique, la vérité c'est de dire qu'on ne sait pas encore. Ainsi s'écarter des recommandations des laboratoires c'est s'écarter des conditions de test. Ca ne va pas forcément être un risque biologique puisqu'on ne sait pas s'il est nécessaire de retarder ou pas la seconde dose, mais ça peut faire mal concernant la confiance envers les essais cliniques en général.
Mais si je me risque à répondre : Tout d'abord il faut savoir ce qu'est une réponse immunitaire antivirale. Ca prendre 5 à 7 jours à se mettre en place suite à l'infection et les cellules clés sont les lymphocytes. On a les Lymphocytes B qui seront produits et qui vont produire les fameux anticorps qui vont neutraliser le virus circulant avant qu'il ne rentre dans leur cible. On a ensuite les Lymphocytes T CD8 qui vont, eux, détruire les cellules infectées afin qu'elles arrêtent de produire des millions de particules virales puis enfin on a le lymphocyte T CD4 qui agit comme le général en chef coordonnant la réponse.
Donc dès la première phase, qui prend énormément de temps à se mettre en place, tu auras une production massive d'anticorps dans le sang, une forte production des CD8. Cette réponse est efficace en prévention car si le virus arrive dans ce contexte, il rencontrera un tas d'anticorps neutralisant qui vont fortement ralentir son développement et donc éviter cet emballement. C'est en gros l'effet qu'on a actuellement.

Cependant, cette "primo-réaction" elle a une durée limitée. Sa vocation, une fois la menace exterminée (ici le vaccin simule cette menace) c'est de s'éteindre. Les taux d'anticorps vont diminuer à un niveau qui ne sera plus forcément protecteur. Combien de temps ça prendra ? On ne sait pas... 2 mois ? 6 mois ? Normalement, une partie de ces lymphocytes qui ont réagit sont gardés par le corps en dormance, en mémoire. L'intérêt est alors qu'en cas de seconde infection, la mise en place du système immunitaire ne prenne que 1 jour au max au lieu d'une semaine.
Le hic, c'est qu'une vaccination, c'est une toute petite fessée pour le système immunitaire, pas sûr qu'une seule injection soit prise au sérieux par celui-ci et donc pas sûr qu'il réagisse de manière complète. Et là il y a deux écoles. L'idée d'espacer la deuxième injection au maximum a un sens biologique si on souhaite maintenir ce niveau d'anticorps élevé disons pendant 1 an (chiffre au hasard) en espérant que si tout le monde fait ainsi, le virus soit éliminé du globe dans le laps de temps et qu'une immunité plus longue ne soit pas nécessaire. Or, on sait que  1+1 = 2 lorsqu'on espace énormément les doses mais 1+1 = 50 lorsque les doses sont proches. A savoir qu'en limitant l'écart entre les doses, on va en fait tromper le système immunitaire pour lui faire croire que, malgré sa réaction initiale, le virus est toujours présent. Donc là le système immunitaire va mettre le paquet et potentiellement générer les cellules mémoires. On ne sait pas si ça sera le cas si on espace de trop les doses. Par contre, une personne vaccinée par la première dose qui, ensuite, est infecté par le virus, a de forte chance de "simuler" cette deuxième injection proche, en effet. Mais dans ce cas de figure, la protection sera alors beaucoup plus longue, de l'ordre de plusieurs années.



Il y a l'enseignement des essais cliniques. Si tu t'en souviens, pour Astra Zenenca, les scientifiques avaient annoncé que lorsque la première injection était une moitié de dose, la protection finale (après deux injections) était meilleure que lorsque la première injection était une dose complète. En fait ceci pourrait être expliqué assez aisément. L'Astra Zenenca est un virus à ADN qui est inséré dans un adénovirus (genre ceux responsables d'une crève). En gros l'Adénovirus va transporter l'ADN dans la cellule cible, l'ADN va rentrer dans le noyau de la cellule mais sans s'insérer dans l'ADN génomique, puis va produire des particules virales (le coronavirus cette fois ci) qui va engendrer la réponse immunitaire. Cependant, ton système immunitaire va lui aussi réagir contre l'Adénovirus en lui même, le risque étant que lors de la deuxième injection, les anticorps anti-adénovirus déjà présent bloquent le virus et l'empêche de libérer son ADN, nuisant à l'efficacité global du vaccin. Et donc, en diminuant la première dose, on diminue aussi la réponse immunitaire contre cet adénovirus rendant la réponse contre la seconde injection moins problématique.
Pourquoi je dis cela ? C'est qu'il est ensuite compréhensible, dans le cas d'Astra Zenenca, que l'espacement des deux doses soit plus grand que pour Pfizer, car il faut être sûr que la réponse immunitaire de la première dose ne va pas nuire à cette seconde dose. Mais combien de temps doit etre cet espacement ? Les essais cliniques disent 5 à 6 semaines pour l'Astra Zenenca, mais ceci n'est probablement pas écrit dans le marbre. Par contre la problématique n'est pas aussi importante pour le Pfizer car le système immunitaire ne réagit pas contre l'ARN injecté et on peut rapprocher les deux doses. C'est peut être pour cela que le vaccin est plus efficace au total, car on profite de l'effet synergie des deux doses relativement proches. Mais pour être franc, je m'attends à ce que le Astra soit plus efficace que le Pfizer après la première dose.


Pour terminer, il est nécessaire de préciser quelque chose que j'avais évoqué lors de mon bilan d'hier. Réduire les hospitalisations et réduire les transmissions sont deux choses LARGEMENT différentes. Pour les politiques, l'effet sur les hospitalisations prime. Mais biologiquement parlant, il serait à long terme plus sûr de miser sur la réduction de la transmission (qui sous entend aussi une réduction des hospitalisations). La quantité de virus qui est transmissible n'est pas énorme, il faut bcp plus de virus pour développer des formes graves, ainsi réduire les hospitalisations est en fait plus facile pour le vaccin mais on ne sait pas si cela se fait en transformant les symptomatiques sévères en symptomatiques léger voire asymptomatiques mais sans résoudre ce problème de transmission, ou du moins en le réduisant qu'un peu. Or, si les transmissions ne sont pas fortement réduites (autour de 66 à 75% mini) alors le risque est qu'on applique une pression de sélection sur le virus en faveur des formes mutantes et résistantes au vaccin. Or pour l'Astra Zenenca, on a déjà un variant résistant qui circule, le Sud Africain. C'est pour cela que lorsqu'on a un vaccin, il faut miser sur la réponse immunitaire la plus forte possible et ceci ne passe pas "que" par les anticorps...
Pour moi, plus que l'espacement entre les doses, c'est le panachage des vaccins qui me semble important. Qu'on ne vaccine pas toute la population avec le même vaccin, mais pour un même vaccin, il faudrait l'utiliser de la manière la plus efficace et précoce possible, à savoir en minimisant au maximum l'espacement entre les doses.

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Pépé Dim Fév 28, 2021 5:56 pm

FFFF a écrit:
Pépé a écrit:Tiens FFFF, puisqu’il semble admis que :
- il faut 2 doses injectées dans un délais de quelques semaines pour un vaccin qui fonctionne parfaitement
- une seule dose semble déjà avoir un effet significatif sur les cas grave etc

Serait ce envisageable de vacciner avec une seule dose asap puis relancer une campagne avec 2 doses dans X mois, le temps de reconstituer des stocks ?
C'est exactement ce que fait le Royaume-Uni. C'est pour cela qu'ils se vantent d'être meilleur que tout le monde car ils ont choisi de donner la deuxième injection 3 mois après la première au lieu des 5 semaines maximum. Cependant, la première chose à voir c'est qu'en France du moins, on utilise les doses qu'on a et qu'on n'aurait pas pu être au niveau du royaume uni même si on avait adopté la même stratégie. Le facteur limitant reste les livraisons (pour le Pfizer et Moderna) et la confiance (pour l'Astra Zenenca). On a reçu 7 millions de dose à l'heure actuelle et administré 4.5 millions d'entre elles. Impensable d'être à 20 millions comme au RU.

Ensuite, sur le plan biologique, la vérité c'est de dire qu'on ne sait pas encore. Ainsi s'écarter des recommandations des laboratoires c'est s'écarter des conditions de test. Ca ne va pas forcément être un risque biologique puisqu'on ne sait pas s'il est nécessaire de retarder ou pas la seconde dose, mais ça peut faire mal concernant la confiance envers les essais cliniques en général.
Mais si je me risque à répondre : Tout d'abord il faut savoir ce qu'est une réponse immunitaire antivirale. Ca prendre 5 à 7 jours à se mettre en place suite à l'infection et les cellules clés sont les lymphocytes. On a les Lymphocytes B qui seront produits et qui vont produire les fameux anticorps qui vont neutraliser le virus circulant avant qu'il ne rentre dans leur cible. On a ensuite les Lymphocytes T CD8 qui vont, eux, détruire les cellules infectées afin qu'elles arrêtent de produire des millions de particules virales puis enfin on a le lymphocyte T CD4 qui agit comme le général en chef coordonnant la réponse.
Donc dès la première phase, qui prend énormément de temps à se mettre en place, tu auras une production massive d'anticorps dans le sang, une forte production des CD8. Cette réponse est efficace en prévention car si le virus arrive dans ce contexte, il rencontrera un tas d'anticorps neutralisant qui vont fortement ralentir son développement et donc éviter cet emballement. C'est en gros l'effet qu'on a actuellement.

Cependant, cette "primo-réaction" elle a une durée limitée. Sa vocation, une fois la menace exterminée (ici le vaccin simule cette menace) c'est de s'éteindre. Les taux d'anticorps vont diminuer à un niveau qui ne sera plus forcément protecteur. Combien de temps ça prendra ? On ne sait pas... 2 mois ? 6 mois ? Normalement, une partie de ces lymphocytes qui ont réagit sont gardés par le corps en dormance, en mémoire. L'intérêt est alors qu'en cas de seconde infection, la mise en place du système immunitaire ne prenne que 1 jour au max au lieu d'une semaine.
Le hic, c'est qu'une vaccination, c'est une toute petite fessée pour le système immunitaire, pas sûr qu'une seule injection soit prise au sérieux par celui-ci et donc pas sûr qu'il réagisse de manière complète. Et là il y a deux écoles. L'idée d'espacer la deuxième injection au maximum a un sens biologique si on souhaite maintenir ce niveau d'anticorps élevé disons pendant 1 an (chiffre au hasard) en espérant que si tout le monde fait ainsi, le virus soit éliminé du globe dans le laps de temps et qu'une immunité plus longue ne soit pas nécessaire. Or, on sait que  1+1 = 2 lorsqu'on espace énormément les doses mais 1+1 = 50 lorsque les doses sont proches. A savoir qu'en limitant l'écart entre les doses, on va en fait tromper le système immunitaire pour lui faire croire que, malgré sa réaction initiale, le virus est toujours présent. Donc là le système immunitaire va mettre le paquet et potentiellement générer les cellules mémoires. On ne sait pas si ça sera le cas si on espace de trop les doses. Par contre, une personne vaccinée par la première dose qui, ensuite, est infecté par le virus, a de forte chance de "simuler" cette deuxième injection proche, en effet. Mais dans ce cas de figure, la protection sera alors beaucoup plus longue, de l'ordre de plusieurs années.



Il y a l'enseignement des essais cliniques. Si tu t'en souviens, pour Astra Zenenca, les scientifiques avaient annoncé que lorsque la première injection était une moitié de dose, la protection finale (après deux injections) était meilleure que lorsque la première injection était une dose complète. En fait ceci pourrait être expliqué assez aisément. L'Astra Zenenca est un virus à ADN qui est inséré dans un adénovirus (genre ceux responsables d'une crève). En gros l'Adénovirus va transporter l'ADN dans la cellule cible, l'ADN va rentrer dans le noyau de la cellule mais sans s'insérer dans l'ADN génomique, puis va produire des particules virales (le coronavirus cette fois ci) qui va engendrer la réponse immunitaire. Cependant, ton système immunitaire va lui aussi réagir contre l'Adénovirus en lui même, le risque étant que lors de la deuxième injection, les anticorps anti-adénovirus déjà présent bloquent le virus et l'empêche de libérer son ADN, nuisant à l'efficacité global du vaccin. Et donc, en diminuant la première dose, on diminue aussi la réponse immunitaire contre cet adénovirus rendant la réponse contre la seconde injection moins problématique.
Pourquoi je dis cela ? C'est qu'il est ensuite compréhensible, dans le cas d'Astra Zenenca, que l'espacement des deux doses soit plus grand que pour Pfizer, car il faut être sûr que la réponse immunitaire de la première dose ne va pas nuire à cette seconde dose. Mais combien de temps doit etre cet espacement ? Les essais cliniques disent 5 à 6 semaines pour l'Astra Zenenca, mais ceci n'est probablement pas écrit dans le marbre. Par contre la problématique n'est pas aussi importante pour le Pfizer car le système immunitaire ne réagit pas contre l'ARN injecté et on peut rapprocher les deux doses. C'est peut être pour cela que le vaccin est plus efficace au total, car on profite de l'effet synergie des deux doses relativement proches. Mais pour être franc, je m'attends à ce que le Astra soit plus efficace que le Pfizer après la première dose.


Pour terminer, il est nécessaire de préciser quelque chose que j'avais évoqué lors de mon bilan d'hier. Réduire les hospitalisations et réduire les transmissions sont deux choses LARGEMENT différentes. Pour les politiques, l'effet sur les hospitalisations prime. Mais biologiquement parlant, il serait à long terme plus sûr de miser sur la réduction de la transmission (qui sous entend aussi une réduction des hospitalisations). La quantité de virus qui est transmissible n'est pas énorme, il faut bcp plus de virus pour développer des formes graves, ainsi réduire les hospitalisations est en fait plus facile pour le vaccin mais on ne sait pas si cela se fait en transformant les symptomatiques sévères en symptomatiques léger voire asymptomatiques mais sans résoudre ce problème de transmission, ou du moins en le réduisant qu'un peu. Or, si les transmissions ne sont pas fortement réduites (autour de 66 à 75% mini) alors le risque est qu'on applique une pression de sélection sur le virus en faveur des formes mutantes et résistantes au vaccin. Or pour l'Astra Zenenca, on a déjà un variant résistant qui circule, le Sud Africain. C'est pour cela que lorsqu'on a un vaccin, il faut miser sur la réponse immunitaire la plus forte possible et ceci ne passe pas "que" par les anticorps...
Pour moi, plus que l'espacement entre les doses, c'est le panachage des vaccins qui me semble important. Qu'on ne vaccine pas toute la population avec le même vaccin, mais pour un même vaccin, il faudrait l'utiliser de la manière la plus efficace et précoce possible, à savoir en minimisant au maximum l'espacement entre les doses.

Merci, je vais lire ça à tête reposée ce soir :-) mais ma suggestion était plutôt de passer sur 3 doses, une dose « d’urgence » maintenant puis 2 doses « de sûreté » plus tard, mais j’avoue ne pas du tout être scientifique :-)
Je sais juste que dans le cas du tétanos en cas d’hésitation ils vaccinent directement
Pépé
Pépé

Messages : 197
Points : 216
Date d'inscription : 23/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Dim Fév 28, 2021 6:22 pm

Oui parce que là, comme pour la rage d'ailleurs, on suspecte le virus d'être déjà là et donc on compte sur la réponse primaire  pour anéantir le développement du virus avant qu'il ne soit trop tard.
Une chose que j'avais suggéré mais on pourrait créer une genre de task force avec le vaccin le plus efficace lors de la première injection et l'utiliser massivement dans les zones où le virus circule de manière largement inquiétante.
Mais je ne sais pas si on a assez de vaccin en stock pour cela.

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Satoru Dim Fév 28, 2021 7:32 pm

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 23px-Flag_of_France.svg
Date - Nbre de cas (Nbre de cas à J-7) => Evolution de la moyenne => Nouvelle moyenne

1er février : 4347 (4240) => +15 => 20516
2 février : 23337 (22086) => +179 => 20695
3 février : 26362 (26916) => -79 => 20616
4 février : 23448 (23770) => -46 => 20570
5 février : 22139 (22858) => -103 => 20467
6 février : 20586 (24392) => -544 => 19923
7 février : 19715 (19235) => +69 => 19992
8 février : 4317 (4347) => -4 => 19988
9 février : 18870 (23337) => -639 => 19349
10 février : 25387 (26362) => -139 => 19210
11 février : 21063 (23448) => -341 => 18869
12 février : 20701 (22139) => -205 => 18664
13 février : 21231 (20586) => +92 => 18756
14 février : 16546 (19715) => -453 => 18303
15 février : 4376 (4317) => +8 => 18311
16 février : 19590 (18870) => +103 => 18414
17 février : 25018 (25387) => -53 => 18361
18 février : 22501 (21063) => +205 => 18566
19 février : 24116 (20701) => +488 => 19054
20 février : 22371 (21231) => +163 => 19217
21 février : 22046 (16546) => +786 => 20003
22 février : 4646 (4376) => +39 => 20042
23 février : 20064 (19590) => +68 => 20110
24 février : 31519 (25018) => +929 => 21039
25 février : 25403 (22501) => +415 => 21454
26 février : 25206 (24116) => +156 => 21610
27 février : 23996 (22371) => +232 => 21842
28 février : 19952 (22046) => -299 => 21543

Première baisse depuis 11 jours.

A relativiser car les chiffres du 20 février étaient anormalement bas, et qu'il y avait eu une forte régule le 21, régule qui sort aujourd'hui de la moyenne.

Mais ça reste bon à prendre.
Satoru
Satoru

Messages : 9043
Points : 26353
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Dim Fév 28, 2021 8:11 pm

L'Allemagne qui mène des contrôles plus poussés à la frontière avec la Moselle (nécessité d'un test covid négatif de moins de 48h) alors que du côté français, toujours rien de spécialement fait pour ce département qui concentre 50% de variant sud Af parmi les cas nouveaux, et ceci depuis 3 semaines...

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par oxythan Lun Mar 01, 2021 12:15 am

On se retrouve dans une situation ou la pression hospitalière augmente (surtout la réanimation), avec des patients de plus en plus jeunes, mais avec en même temps des décès qui diminuent (vaccination des plus vieux).
Il faudrait vraiment que la circulation du virus accélère sensiblement, ou que les hôpitaux se retrouvent saturés pour stopper la décrue des décès.
Cette après midi j'ai fais un passage dans le plus grand parc de la ville, les gens étaient agglutinées les uns sur les autres il n'y avait pas une personne sur 10 qui portait un masque.
Seuls les vieux assis sur les bancs portaient encore un masque.

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 41396
Points : 58847
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Qwark Lun Mar 01, 2021 7:35 am

FFFF a écrit:L'Allemagne qui mène des contrôles plus poussés à la frontière avec la Moselle (nécessité d'un test covid négatif de moins de 48h) alors que du côté français, toujours rien de spécialement fait pour ce département qui concentre 50% de variant sud Af parmi les cas nouveaux, et ceci depuis 3 semaines...

Ces contrôles aux frontières.... What a Face Alors comme ça un gars de Strasbourg peut librement aller à Toulouse mais pas à Offenbourg? Un gars de Roubaix ne peut pas aller à Courtrai mais peut aller à Marseille? Le confinement à 1 km me semblait bien plus intelligent. Ne devrait on pas plutôt interdire aux gens de voyager à x km de chez eux si pas de test et garder une libre circulation en dehors de ça aux frontières tout du moins de l'Europe? J'ai une fois de plus l'impression qu'on essaye pour des raisons politiques de rassurer les gens et non pas de chercher une réelle efficacité.


Qwark
Qwark

Messages : 2813
Points : 6607
Date d'inscription : 25/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Satoru Lun Mar 01, 2021 9:09 am

La reprise épidémique a l'air de se tasser un peu en Europe de l'ouest depuis 2 ou 3 jours.

Globalement, ça monte encore, mais on est plus sur un faux-plat montant que sur l'Alpe d'Huez. Ce qui reste quand même gênant s'agissant d'un pays comme la France où de base, on est sur un plateau élevé et où il y a peu de marge en terme de tension hospitalière.

Il n'y a qu'un pays d'Europe de l'ouest où la remontée est encore très forte, c'est l'Italie. En 10 jours, leur moyenne du nombre de cas est passée de 12 000 à 16 500.

En Europe Centrale, par contre, ça grimpe fort. A l'image de la République Tchèque, qui a un des taux d'infection et de mortalité Covid par habitant le plus élevé de la planète, et qui est actuellement dans sa 4e vague (!).
- une vague au printemps dernier (mais qui avait été très modérée, comme pour toute l'Europe centrale)
- une vague d'octobre/novembre (comme toute l'Europe)
- une vague de décembre/janvier (comme le UK, l'Espagne, le Portugal)
- une vague de février (qui a essentiellement touchée l'Europe centrale)
Et ces vagues n°2, 3 et 4, elles ont été très violentes, avec une mortalité montant à plus de 200 morts par jour. Et on parle d'un pays 6 fois moins peuplé que la France. Faites le calcul.

Aux USA, où la forte baisse constatée depuis le début de l'année s'était interrompue il y a 10 jours, il semble que ça ne reparte pas vraiment. On est plutôt sur un plateau.
Satoru
Satoru

Messages : 9043
Points : 26353
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par oxythan Lun Mar 01, 2021 11:17 am

Satoru a écrit:La reprise épidémique a l'air de se tasser un peu en Europe de l'ouest depuis 2 ou 3 jours. ...
Aux USA, où la forte baisse constatée depuis le début de l'année s'était interrompue il y a 10 jours, il semble que ça ne reparte pas vraiment. On est plutôt sur un plateau.

J'aime bien ce graphique qui donne une vue globale de la mortalité, mais il manque effectivement les pays d'europe centrale.

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 EvYr-xgXEAEn5ej?format=png&name=4096x4096

_________________
Fan de Juan Pablo Montoya, Robert Kubica, Ron Dennis et Frank Williams

Je voudrais m'inquiéter de cette propension française à s'entre-déchirer profondément, avec fanatisme, sur des choses qu'on ne connaît pas.
Michel Rocard, en 2009.

oxythan

Messages : 41396
Points : 58847
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par FFFF Lun Mar 01, 2021 1:21 pm

Qwark a écrit:
FFFF a écrit:L'Allemagne qui mène des contrôles plus poussés à la frontière avec la Moselle (nécessité d'un test covid négatif de moins de 48h) alors que du côté français, toujours rien de spécialement fait pour ce département qui concentre 50% de variant sud Af parmi les cas nouveaux, et ceci depuis 3 semaines...

Ces contrôles aux frontières.... What a Face Alors comme ça un gars de Strasbourg peut librement aller à Toulouse mais pas à Offenbourg? Un gars de Roubaix ne peut pas aller à Courtrai mais peut aller à Marseille? Le confinement à 1 km me semblait bien plus intelligent. Ne devrait on pas plutôt interdire aux gens de voyager à x km de chez eux si pas de test et garder une libre circulation en dehors de ça aux frontières tout du moins de l'Europe? J'ai une fois de plus l'impression qu'on essaye pour des raisons politiques de rassurer les gens et non pas de chercher une réelle efficacité.


C'est toujours l'éternel question que je pose et pas que depuis 1 semaine. Pourquoi attendre un tel pourrissement de la situation pour agir et pourquoi, lorsque d'autres agissent autour (ici l'Allemagne), feindre l'étonnement et l'incomprehension.
Oxy poste assez régulièrement la situation concernant les variants et la prépondérance du variant Sud Africain dans les nouvelles contamination ne date pas d'hier. Le 26/02 c'était 40%. Le 20/02 c'était 36%, le 15/02 c'était 22.1%... Je ne prend que les posts d'Oxy.
Or lorsqu'on parle d'action, ce n'est pas nécessairement plus de restrictions pour la population mais probablement une campagne de dépistage plus agressive au niveau local. Mais désormais c'est un peu tard. On parlait l'autre jour du de l'avantage du contrôle des frontières vs du contrôle interne des cas, or là avec la Moselle, on a un exemple frappant du fait que nos niveaux d'alertes locaux ne sont visiblement pas bien calibrés.

Lorsque je vois que là, au RU, le fait d'avoir détecter 4 cas de variant Brésilien, met les services de santé (NHS) en alerte maximal avec des campagnes de tests massifs dans les régions concernées. Il y a un cas positifs qui pose problème car les informations personnelles telles que l'adresse sont erroné, donc la NHS lance un appel national pour que se manifestent, tout ceux ayant fait un test le 11 et 12 février mais n'ayant pas reçu de réponse.

Hélas lorsque je lis ce que je disais à Louis-ng la semaine dernière, je vois que tout suit son chemin:
FFFF a écrit:L'autre exemple est la Moselle. Le département est dans la même situation que le 06 en Janvier. En plus on a une explosion du variant Sud Africain dont on sait qu'il diminue l'efficacité des vaccins. C'est le seul département français avec une telle proportion. Qu'est-ce qui est fait pour l'instant ? Rien de spécial. On va attendre, on va espérer puis lorsque la situation deviendra critique comme dans le 06, on va mettre le 57 en confinement en disant qu'on n'a pas le choix. Puis entre temps le variant va se répandre partout, les pays vont nous fermer les frontières, et on va dire que c'est la faute à pas de chance.
https://www.nextgen-forum.com/t8864p875-le-coronavirus-covid-19-infos-evolution-et-consequences#1630609

Et un autre département à surveiller concernant le variant Sud Af est le Val d'Oise (et donc l'ile de France), ça représente 10% des nouvelles contaminations alors qu'une semaine plus tôt ce n'était que 2.1% et auparavant, 0.0%


Et au delà de ça, il y a un problème vraiment central, qui rappelle le problème qu'on avait l'an dernier avec les test PCR : La faible capacité de séquençage en France. On est à des années lumières des capacités de séquençage du RU. Donc en plus on a pas la capacité de détecter assez finement ces variants. Voilà par exemple un domaine d'action qu'on aurait pu entreprendre il y a plusieurs semaines déjà.

_________________
Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Signat10
___________________________________________________________
Tifoso #56, Fan de Schumacher et #37 de Renault
Regardez mon blog photo : Ici et ma page Facebook ici" />
FFFF
FFFF

Messages : 45273
Points : 118105
Date d'inscription : 24/11/2009
Localisation : Londres

http://lrdvision.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 Empty Re: Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences

Message par Satoru Lun Mar 01, 2021 8:32 pm

Le coronavirus COVID-19 - Infos, évolution et conséquences - Page 40 23px-Flag_of_France.svg
Date - Nbre de cas (Nbre de cas à J-7) => Evolution de la moyenne => Nouvelle moyenne

1er février : 4347 (4240) => +15 => 20516
2 février : 23337 (22086) => +179 => 20695
3 février : 26362 (26916) => -79 => 20616
4 février : 23448 (23770) => -46 => 20570
5 février : 22139 (22858) => -103 => 20467
6 février : 20586 (24392) => -544 => 19923
7 février : 19715 (19235) => +69 => 19992
8 février : 4317 (4347) => -4 => 19988
9 février : 18870 (23337) => -639 => 19349
10 février : 25387 (26362) => -139 => 19210
11 février : 21063 (23448) => -341 => 18869
12 février : 20701 (22139) => -205 => 18664
13 février : 21231 (20586) => +92 => 18756
14 février : 16546 (19715) => -453 => 18303
15 février : 4376 (4317) => +8 => 18311
16 février : 19590 (18870) => +103 => 18414
17 février : 25018 (25387) => -53 => 18361
18 février : 22501 (21063) => +205 => 18566
19 février : 24116 (20701) => +488 => 19054
20 février : 22371 (21231) => +163 => 19217
21 février : 22046 (16546) => +786 => 20003
22 février : 4646 (4376) => +39 => 20042
23 février : 20064 (19590) => +68 => 20110
24 février : 31519 (25018) => +929 => 21039
25 février : 25403 (22501) => +415 => 21454
26 février : 25206 (24116) => +156 => 21610
27 février : 23996 (22371) => +232 => 21842
28 février : 19952 (22046) => -299 => 21543
1er mars : 4703 (4646) => +8 => 21551

Les chiffres du lundi. Toujours un petit nombre et donc une faible évolution, pas très parlante.

-------

https://www.nextgen-forum.com/viewtopic.php?t=8877


Dernière édition par Satoru le Mar Mar 02, 2021 12:45 am, édité 1 fois
Satoru
Satoru

Messages : 9043
Points : 26353
Date d'inscription : 26/07/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum